(Vidéo) Patrouille de voltige. « La Marche Verte » a conquis les coeurs à Toulouse    Aziz Akhannouch est arrivé à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Transport routier. Les inscriptions pour bénéficier du soutien exceptionnel supplémentaire lancées    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Averses orageuses et rafales de vent, lundi et mardi, dans plusieurs provinces du Maroc    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Une délégation du Parlement panafricain visite le complexe portuaire Tanger Med    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'opposition tire sur Benkirane
Publié dans Le Soir Echos le 26 - 01 - 2012

Le chef du gouvernement a dû subir, mardi, et sans brancher, les interventions du PAM et de l'USFP. Deux formations de l'opposition qui, chacune, a tenté de se démarquer et de surenchérir.
C'est aujourd'hui que le Parlement vote la déclaration du gouvernement Benkirane. Mardi, l'hémicycle a connu les interventions de l'USFP et du PAM. Les présidents des deux groupes à la Chambre des représentants n'ont pas tari… de critiques sur l'allocution de jeudi dernier du chef de l'Exécutif.
Irrégularités à la Constitution
Ahmed Zaïdi, au nom du parti de la Rose, a commencé son « réquisitoire » par rappeler le non-respect des ministres du cabinet Benkirane des clauses de la Constitution, faisant référence à la passation des consignes entre l'ancienne équipe de Abbas El Fassi et la nouvelle, conduite par le secrétaire général du PJD, avant même qu'il y ait vote de confiance au Parlement. Un préalable constitutionnel, estime Zaïdi, pour l'exercice des fonctions du gouvernement. Et d'ajouter qu'il « ne s'agit nullement d'une question de forme ou de procédure, comme le prétendent certains (…) mais c'est l'essence même des réformes basées sur la prééminence de la loi fondamentale ». De même, le député a souligné que son groupe a alerté « des autres irrégularités à la Constitution qui se sont produites » avant même la formation du cabinet Benkirane, une allusion plus que claire à la polémique sur la constitutionnalité de l'élection de Karim Ghellab à la présidence de la Première Chambre alors qu'il était encore ministre de l'Equipement et du Transport. Une entame rêvée pour les députés USFPéistes dans les rangs de l'opposition. Et comme pour finir en beauté, Zaïdi a estimé que le gouvernement Benkirane n'est pas un cabinet de changement, encore moins de rupture, mais bel et bien de continuité, mais qui manque de clarté. S'adressant au chef de l'exécutif, le député a déclaré que « vos adversaires d'hier sont, aujourd'hui, vos alliés ».
Même son de cloche
Quasiment sur la même longueur d'onde que Rachid Talbi Alami du RNI la veille, Zaïdi a usé des « archives » pour étayer ses propos, à une nuance près. Si le RNIste a choisi d'interpeller directement Lahcen Daoudi, le président du groupe USFP a pris pour cible le ministre de la Justice et des Libertés, présent ce jour-là. Zaïdi a cité, à deux reprises, des passages des interventions de Mustapha Ramid, datant de 2007, du temps de l'opposition. Dans ces déclarations, l'ancien président du groupe PJD tirait à boulets rouges sur les technocrates au sein du gouvernement Abbas El Fassi. Et comme Lahcen Daoudi, la vieille, Ramid a répliqué par des sourires aux applaudissements des députés de l'opposition.
Un mardi noir
Mardi n'était pas un jour de chance pour Abdelilah Benkirane. Une fois l'intervention de Ahmed Zaïdi terminée, il a dû subir une autre attaque, encore plus virulente, du président du groupe parlementaire du PAM, Abdellatif Ouahbi. Pour son baptême de feu en tant que député, et en avocat qu'il est, ce dernier s'est livré plus à un jeu de réquisitoire contre un mis en cause assis dans le box des accusés qu'à une déclaration politique. En dépit de cette observation, le passage de Ouahbi n'a pas dérogé à ceux de ses prédécesseurs. Il a rappelé au chef de l'Exécutif le manque de cohésion entre les composantes de l'actuelle majorité qualifiée de « fragile ». S'adressant directement à Benkirane, il lui a rappelé son engagement à exclure les anciens ministres du tour de table de son cabinet. « Une promesse non tenue », a lancé Ouahbi. Le ministère d'Etat, attribué à Abdellah Baha, a eu également son lot de critiques, « N'est-ce pas là une nouvelle rente attribuée à un ancien ami? », s'est interrogé le député PAMiste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.