Un fidèle en amitié et en militantisme    Tourisme: Ebranlés par la crise, les professionnels dans l'expectative    Mendyl, direction Bordeaux?    Moto GP: le Grand Prix du Japon annulé    Ronaldo: «Messi est bien sûr le numéro 1»!    Le grand défi!    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Fès-Meknès : amphithéâtres et salles couvertes pour les épreuves du baccalauréat    Assurance: le groupe Holmarcom opère la fusion de ses deux filiales    L'insécurité juridique extrinsèque au droit du travail    La crise sanitaire; une opportunité ?    L'illustration du nombrelisme européen: allons nous vers l'explosion?    Coronavirus : le ministère de la Santé lance l'application «Wiqaytna »    Maroc Telecom lance sa solution de paiement mobile    Coronavirus : 12 nouveaux cas, 7.819 au total, lundi 1 juin à 10h    Modeste grandeur    Istiqlal: Comité exécutif    Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Le plan de relance proposé par la CGEM, un référentiel extrêmement riche    La Hongrie tord le cou à la propagande du Polisario    La Cour d'appel de Marrakech en ordre de bataille contre le coronavirus    Le Yémen réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Marie-Hélène El Youssoufi adresse un message de condoléances au Souverain    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Le Maroc dans le peloton des pays relativement peu touchés par le Covid-19    Khalid Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Saad Dine El Otmani exclut tout recours à une politique d'austérité    Avis de tempête sur l'avenir professionnel des jeunes    Le Groupe Renault annonce la suspension du projet d'augmentation de ses capacités au Maroc    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    L'acteur égyptien Hassan Hosni s'est éteint à l'âge de 89 ans    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fares : « Je n'ai ni agrément ni siège au Parlement ! » | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 03 - 03 - 2012

Tout a commencé par un article publié le 1er mars sur le site d'information électronique Lakom.com. Dans ce dernier où l'on commentait la liste des bénéficiaires d'agréments, une photo de Mohamed Fares, le coordinateur général du PGV, qui n'a pas tardé à réagir. Deux communiqués émanant du bureau de coordination nationale et du coordinateur général en personne devraient être diffusés hier de toute urgence.
Le PGV diffuse deux communiqués
« Nous voulons éclairer l'opinion publique sur la vérité. Nous avons été victimes de fausses allégations dont nous ignorons les véritables raisons », déclare au Soir échos, Mohamed Fares. Et pour cause, ce dernier précise que le portail électronique a publié sa photo sans même vérifier si le nom de Mohamed Fares figurant dans cette liste d'agréments était bien le sien. « Ce n'est pas moi, je ne bénéficie d'aucun agrément et je ne suis pas parlementaire non plus comme le prétend cet article qui a fait la couverture de Lakome », martèle-t-il. Mohamed Fares a bien évidemment pris contact avec le directeur du site, Ali Anouzla, pour demander des explications. Selon lui, le directeur lui a simplement répondu qu'il s'agissait d'une similitude de noms. « Il m'a proposé de publier le démenti que je viens de rédiger, mais j'estime que la gravité d'un tel acte va au-delà du droit de réponse. Mon démenti est avant tout destiné à l'opinion publique parce qu'il y a eu grave atteinte à mon encontre et à l'encontre de tout le PGV», soutient-il. Pour le coordinateur général du PGV, le style agressif de l'article porte atteinte à la crédibilité de sa personne et de celle de son parti.
Erreur volontaire ?
Le bureau de coordination national du PGV s'est réuni, dimanche dernier, pour débattre du problème et rédiger un communiqué de presse. C'est dans celui-ci que le PGV annonce sa décision de porter l'affaire en justice, estimant qu'il est victime d'un « acharnement volontaire ». Le bureau de coordination nationale dit douter du fait qu'il ne s'agisse que d'une « erreur professionnelle non préméditée » arguant ainsi la nécessité, pour lui, de porter plainte contre le site d'information afin de « déceler le mystère ». « La décision a été prise mais la plainte n'a pas encore été déposée. Nous le ferons au plus tard au début de la semaine prochaine », annonce Mohamed Fares. Le PGV veut défendre son intégrité morale, d'ailleurs c'est sur ce principe qu'il légitime sa plainte. « Notre parti compte se battre pour préserver ses principes et ses engagements envers les Marocains. Nous le faisons dans le respect de notre identité et de celle de la dignité humaine », ajoute Mohamed Fares. Affaire à suivre…
Fuite sableuse
Une autre liste de détenteurs d'agréments vient d'être publiée, non pas par le ministère de l'équipement et du transport, mais par le site d'information Goud.ma. Il s'agit en effet des bénéficiaires d'agréments d'exploitation des carrières de sable. Une « vache à lait » qui profiterait à quelque 83 personnes. Les noms de ces dernières sont listés par le site dans des documents attachés et paraphés par le ministère de l'équipement et du transport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.