Oussama Tannane dans le viseur de clubs allemands et italiens    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    L'Algérie pleure ses morts emportés par les inondations, Tebboune pleure la mère de Brahim Ghali    La CNSS annonce des indemnités aux industries culturelles, des crèches et des salles privées de sport    10 millions DH pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha à Tanger    Déclarer et payer l'impôt sont deux obligations distinctes    Les femmes fortement impactées par la pandémie    Hausse de plus de 17% du parc des abonnés Internet en 2020    Covid-19 : Les femmes frappées de plein fouet par le chômage    Législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition se disputent l'annonce de la victoire    Le Maroc élu à la vice-présidence    Ligue des champions (3è journée/Gr C) : Trois sur trois pour le Wydad    5 millions DH pour faire de Dakhla capitale mondiale du foil    Barça: Laporta déclare la guerre au PSG à cause de Messi    Accès aux soins-confinement : Un parcours du combattant pour les ménages dirigés par des femmes    Inauguration de la faculté pluridisciplinaire d'Es-Semara    Harcèlement sexuel : accusé à nouveau et isolé, Andrew Cuomo écarte une démission    ANRT : croissance soutenue du parc de l'internet    Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Oujda : Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours    Maroc-USA Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Manifestants asiatiques et rêve américain    Rencontre avec Mustapha Jmahri autour de la mémoire d'El Jadida    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    Ahlam Aboulamal, Une vie rythmée par le monde des arts et du spectacle    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Abdelouafi Laftit : L'étape actuelle exige l'implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tinmel, le berceau des «Unificateurs»
Publié dans Le Soir Echos le 16 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / featured / Tinmel, le berceau des «Unificateurs»
Elle porte le nom de la ville qui l'accueille. Tinmel, est une petite ville qu'on pourrait croiser en prenant la route d'Asni, à une centaine de kilomètres de Marrakech. Toutefois, il faut mériter de la voire, de la découvrir. Dans une vallée étroite, escarpée et sur un premier promontoire, une kasbah, puis, accrochée à flanc de montagne, sur un replat, se confondant presque avec la roche, les restes d'une petite mosquée d'à peine 50 mètres. Une architecture sobre et pure, elle symbolise toute une philosophie. Celle qui inspira la naissance et l'existence de toute une dynastie. Les Almohades. Tout commence au 11ème siècle lorsque « Ibn Toumert » revient de son pèlerinage à la Mecque avec une idée fixe. Pour lui, le temps des Almoravides est révolu. C'est ainsi que commença l'histoire de la dynastie des Almohades et de Tinmel. Une longue traversée de l'histoire qui s'achèvera pour le « Mahdi » aux portes de Marrakech, dans le nid d'aigle de Tinmel, où il est enterré. Marrakech et les Almoravides ne tomberont qu'après sa mort avec Abd al-Moumen Ibn Ali Al Goummi, le successeur d'Ibn Toumert, qui réussit à prendre Marrakech en 1147. Ses conquêtes atteindront l'Andalousie. Depuis, Abd al-Moumen Ibn Ali Al Goummi fait de Tinmel la capitale spirituelle des Almohades. Un mausolée pour Ibn Toumert fut construit, un palais royal et une mosquée érigés. Tinmel devient ainsi un lieu de pèlerinage et connaît un essor sans précédent.
Une mosquée qui servira d'inspiration
La mosquée, elle, fut construite en pisé, pierres et terre, avec une toiture en bois de cèdre sur près d'une cinquantaine de mètres. Petite, certes, elle porte toutefois en elle les bases architecturales qui serviront à construire d'autres mosquée au Maroc, au Maghreb et en Andalousie, à l'image de la tour Hassan à Rabat, la Koutoubia à Marrakech et la Giralda à Séville ou encore la mosquée de Cordoue. Elle présente une particularité, avec un minaret qui se situe au-dessus du mihrab. Elément assez rare dans une mosquée. L'histoire de Tinmel s'arrêta avec celle des Almohades. Marginalisée et tombée dans l'oublie durant des siècles, ce qui reste de la mosquée fut pourtant restauré en 1997. Aujourd'hui, il ne reste que quelques morceaux du plafond en cèdre, le mihrab également restauré, ainsi que les fameuses nefs désormais à ciel ouvert, côtoyant Abd al-Moumen, Abu Yaqub Yusuf et Abû Yusuf Yaqub al-Mansûr, les trois premiers califes almohades enterrés à Tinmel. Un bout d'histoire qui mérite d'être honorer. Les Almohades étant l'une des plus puissantes dynasties du Maroc, elle aura eu le mérite de diffuser un bout du haut Atlas dans le monde. La philosophie de ceux qui voulaient l'unité divine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.