Le roi Mohammed VI a félicité Antonio Guterres    Russie: Une Américaine disparue mardi a été retrouvée morte, un suspect arrêté    Météo Maroc: les prévisions pour le dimanche 20 juin 2021    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Clôture de l'exercice combiné maroco-américain « African Lion 2021 » au Cap Draâ [Vidéo]    Ligue des Champions : Le WAC s'incline à domicile face à Kaizer Chiefs    Les remises exceptionnelles dans les hôtels étendues à tous les Marocains    Covid-19: les Etats-Unis offrent 2,5 millions de doses de vaccins à Taïwan    Le rapport médical de Soulaimane Raissouni révèle qu'il se porte bien    Euro 2020 : La France tenue en échec par la Hongrie    Hillary Clinton ressort sa photo en caftan (PHOTO)    Raja: Chebbi dévoile le prix de Rahimi    Le Paris Saint-Germain fait une nouvelle proposition pour Hakimi    La terre a tremblé ce samedi dans cette province du Maroc    Fès: les exportations d'artisanat ont baissé en 2020    Officiel : Le huis clos pour les deux demi-finales africaines du Wydad et du Raja    Covid-19 au Maroc : 439 cas et 4 décès enregistrés en 24 heures    Le Maroc reçoit un million de doses du vaccin Sinopharm    Covid-19: le nombre de décès à la baisse en France    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    Handball / Avant-dernière journée : La Rabita bat le KACM à Marrakech    Fin de la deuxième épidémie d'Ebola en Guinée    Casablanca: la gare Oulad Ziane rouvrira bientôt ses portes    Chine/Covid-19: l'aéroport de Shenzhen annule des vols après un cas positif    Le roi Mohammed VI, personnalité de la semaine selon le quotidien hollandais NRC Handelsblad    Commissions paritaires/ Ministère de la Jeunesse et Sports : L'UGTM remporte largement les élections dans les provinces du sud    Bourse de Casablanca: l'essentiel du résumé hebdomadaire    Aïd al-Adha 1442 (2021) : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tinmel, le berceau des «Unificateurs»
Publié dans Le Soir Echos le 16 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / featured / Tinmel, le berceau des «Unificateurs»
Elle porte le nom de la ville qui l'accueille. Tinmel, est une petite ville qu'on pourrait croiser en prenant la route d'Asni, à une centaine de kilomètres de Marrakech. Toutefois, il faut mériter de la voire, de la découvrir. Dans une vallée étroite, escarpée et sur un premier promontoire, une kasbah, puis, accrochée à flanc de montagne, sur un replat, se confondant presque avec la roche, les restes d'une petite mosquée d'à peine 50 mètres. Une architecture sobre et pure, elle symbolise toute une philosophie. Celle qui inspira la naissance et l'existence de toute une dynastie. Les Almohades. Tout commence au 11ème siècle lorsque « Ibn Toumert » revient de son pèlerinage à la Mecque avec une idée fixe. Pour lui, le temps des Almoravides est révolu. C'est ainsi que commença l'histoire de la dynastie des Almohades et de Tinmel. Une longue traversée de l'histoire qui s'achèvera pour le « Mahdi » aux portes de Marrakech, dans le nid d'aigle de Tinmel, où il est enterré. Marrakech et les Almoravides ne tomberont qu'après sa mort avec Abd al-Moumen Ibn Ali Al Goummi, le successeur d'Ibn Toumert, qui réussit à prendre Marrakech en 1147. Ses conquêtes atteindront l'Andalousie. Depuis, Abd al-Moumen Ibn Ali Al Goummi fait de Tinmel la capitale spirituelle des Almohades. Un mausolée pour Ibn Toumert fut construit, un palais royal et une mosquée érigés. Tinmel devient ainsi un lieu de pèlerinage et connaît un essor sans précédent.
Une mosquée qui servira d'inspiration
La mosquée, elle, fut construite en pisé, pierres et terre, avec une toiture en bois de cèdre sur près d'une cinquantaine de mètres. Petite, certes, elle porte toutefois en elle les bases architecturales qui serviront à construire d'autres mosquée au Maroc, au Maghreb et en Andalousie, à l'image de la tour Hassan à Rabat, la Koutoubia à Marrakech et la Giralda à Séville ou encore la mosquée de Cordoue. Elle présente une particularité, avec un minaret qui se situe au-dessus du mihrab. Elément assez rare dans une mosquée. L'histoire de Tinmel s'arrêta avec celle des Almohades. Marginalisée et tombée dans l'oublie durant des siècles, ce qui reste de la mosquée fut pourtant restauré en 1997. Aujourd'hui, il ne reste que quelques morceaux du plafond en cèdre, le mihrab également restauré, ainsi que les fameuses nefs désormais à ciel ouvert, côtoyant Abd al-Moumen, Abu Yaqub Yusuf et Abû Yusuf Yaqub al-Mansûr, les trois premiers califes almohades enterrés à Tinmel. Un bout d'histoire qui mérite d'être honorer. Les Almohades étant l'une des plus puissantes dynasties du Maroc, elle aura eu le mérite de diffuser un bout du haut Atlas dans le monde. La philosophie de ceux qui voulaient l'unité divine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.