Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Le retour au débat politique    Pour un nouveau contrat social [ Par Jamal Berraoui ]    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Low-cost : la bataille du ciel
Publié dans Le temps le 17 - 03 - 2011

L'ouverture du ciel a donné naissance à une véritable avalanche de compagnies low-cost desservant le Maroc. Prémices d'un bras de fer commercial !
Le billet Casablanca-Paris à 10 000 DH n'existe plus ! Aujourd'hui, un aller simple vers la capitale française vous coûtera moins de 1000 DH. Une révolution tarifaire dont le mérite revient à l'émergence des compagnies low-cost. Un tel prix a été obtenu après simulation sur le site internet d'une compagnie aérienne low-cost présente au Maroc, pour la réservation d'un vol prévu deux jours plus tard. «Cet avantage concurrentiel, basé sur les tarifs les plus bas, est la particularité même de ce segment de compagnies. Ces dernières se livrent une guerre commerciale sans merci», commente un responsable d'une compagnie low-cost desservant le royaume. Si la bataille fait rage côté prix, c'est que l'enjeu en vaut la chandelle !
De par sa situation géographique, le Maroc s'impose comme un hub incontournable pour les compagnies aériennes étrangères. Le pays représente une aubaine pour celles qui souhaitent desservir d'autres destinations prometteuses, en l'occurrence l'Afrique subsaharienne. Ajoutons à cela le nombre important des MRE établis en Europe, une diaspora qui sollicite souvent les services des compagnies low-cost en été et pendant les vacances. Ils constituent une niche à haut potentiel pour les opérateurs européens présents sur ce segment.
Méli-mélow-cost
Depuis la libéralisation du ciel marocain en 2004, les compagnies low-cost ne se sont pas fait prier. Le nombre de celles qui desservent le Maroc est passé de vingt-deux en 2004 à quarante-quatre en 2010. Parmi celles-ci, dix-huit compagnies low-cost s'accaparent 40% des vols sur ou à partir du Maroc. Pour information, les fréquences hebdomadaires durant l'été 2010, assurées par ces compagnies proposant des billets à bas prix, se sont établies en hausse de 425 rotations contre 273 pour l'été 2009, soit une croissance nette de 55%. Une évolution qui est amenée à croître dans l'avenir. Hors low-cost, seules la RAM et Air France maintiennent une présence forte sur le marché local des transports aériens. Aujourd'hui, les compagnies low-cost bousculent leurs aînées : Ryanair, Easy jet, Air Arabia et Jet4you réalisent à elles seules 943 des 1 200 fréquences hebdomadaires, soit 78% du total du trafic.
Rappelons que la RAM a anticipé cette course vers les bas prix et a été la pionnière dans ce secteur en créant en 2004 sa filiale Atlas Blue. Cette dernière a démarré son activité le 31 octobre de la même année, avec une flotte de six avions. La compagnie a commencé à desservir plusieurs pays européens avec des prix qui avoisinaient les 2 000 DH HT. Deux ans plus tard, Jet4you voit le jour et c'est à ce moment que la guerre des prix est déclarée. La compagnie propose pour son début d'activité un aller simple Casablanca-Paris à 480 DH TTC. Elle n'a pas tardé à être rachetée pas l'allemand TUI, leader mondial des voyages, qui flairé le bon filon. Déjà très active sur la destination Maroc, TUI a pu se démarquer par rapport aux acteurs de ce marché grâce à des partenariats signés avec plus de 150 agences de voyage marocaines. En échange de quoi, ces dernières proposent des vols via Jet4you moyennant une commission pour l'agence de 120 DH par billet vendu. En plus de ces partenariats, la compagnie vend des espaces publicitaires à bord de ses avions et offre des services de réservation de voitures et d'hôtels. Côté local, RAM Express voit le jour avec pour principale couverture le réseau domestique, et elle ne compte pas s'arrêter là. Une lettre d'intention a été annoncée par la RAM, pour une prise de participation majoritaire à hauteur de 66% du capital de Jet4you. Elle s'est offerte par la même occasion les services d'une compagnie bien ancrée sur le marché marocain, disposant d'une flotte de 140 avions et desservant 20 destinations européennes et marocaines. Selon des sources bien informées, la gestion opérationnelle des vols incombera à Jet4you et la RAM se chargera de la coordination du réseau.
De sérieux atouts
La direction de la RAM reste confiante quant à la préservation de ses parts de marché. Dans une interview accordée au Temps, le DGA commercial de la RAM, Abderrafie Zouiten, rappelle que la RAM est la deuxième plus grande compagnie aérienne du continent et la seule compagnie aérienne à couvrir l'ensemble du territoire national. Par ailleurs, M. Zouiten souligne que la qualité des services de la RAM et le professionnalisme de son personnel sont les meilleurs gages de fidélisation de sa clientèle. Notons que la RAM multiplie les nouvelles destinations -de nouvelles liaisons ayant été activées cette année notamment vers l'Allemagne et la Russie.
Autre acteur très actif sur le segment de l'aérien discount, Air Arabia. La compagnie émiratie, forte de ses trois hubs (Casablanca, Alexandrie et Sharjah), compte étendre sa présence aux capitales d'Afrique de l'Ouest à grand renfort de tarifs compétitifs. La desserte du hadj et de la Omra seront également dans le pipe de Air Arabia. Cependant, les projets de conquête de la compagnie et plus largement de tous les acteurs du créneau low-cost semblent grevés par des porosités relatives à la prise en charge du passager. «Malgré les avantages en termes de tarification, les compagnies low-cost déçoivent parfois sur la qualité des services à bord et le manque de ponctualité des vols», se plaignent de nombreux passagers.
Une chose est sûre, le bras de fer commercial entre les compagnies régulières et low-cost ne fait que commencer. Le verdict est aux mains des voyageurs, de plus en plus choyés par l'abondance de l'offre. A vos billets !
Mohamed Amine Hafidi
Face à cette course aux parts de marché, Jet4you a su se distinguer par des services annexes plébiscités par sa clientèle.
«Notre chiffre d'affaires est supérieur à 1,3 MdDH»
Sur quel modèle économique repose Jet4you ?
Jet4you repose sur le modèle économique du low-cost. Les compagnies aériennes low-cost ont axé leur business model sur des critères précis, à savoir un réseau « point à point » qui permet de penser l'offre aérienne par lignes. Ainsi, Jet4you dessert 26 destinations sur 5 pays (France, Belgique, Italie, Espagne et Suisse) au départ du Maroc. S'ajoute à cela une grille tarifaire simple et transparente à partir de 300 dirhams TTFC (Toutes Taxes et Frais Compris). Par ailleurs, l'une des forces majeures de la compagnie réside dans la vente directe par trois canaux de distribution, à savoir Internet (85% de nos ventes se font via le site de Jet4you et nous comptons plus de 11 millions de visiteurs par an), un centre d'appels ainsi qu'un réseau d'agences de voyage partenaires.
En parallèle, Jet4you innove constamment en créant des produits adaptés à sa clientèle, à l'instar de Holidays4you (offre d'hôtellerie dans 26 pays), Hold4you (permettant de bloquer votre tarif préféré pendant 48h), Vip4you (le service sur mesure de Jet4you proposant 5 avantages de l'enregistrement à l'arrivée à destination), ou encore Transfer4you qui offre le choix de transport vers l'hôtel à partir de l'aéroport de destination en Europe
Quel était votre chiffre d'affaires pour l'année 2010 et a-t-il été impacté par la crise ?
Nos résultats sont en parfaite adéquation avec notre business plan et nous restons fidèles à notre plan de développement annuel. Notre chiffre d'affaires est supérieur à 1,3 MdDH.
En cette période de crise économique mondiale, nous surveillons l'activité de près et nous sommes très réactifs et volontaristes. Nous adaptons nos offres et nos programmes de vols selon les périodes.
Concernant le marché du transport aérien, malgré la crise à l'échelle mondiale, nous avons maintenu nos projets d'ouverture de lignes en 2010, dont 5 touristiques en Italie, France, Belgique et Irlande.
Quelles sont vos perspectives de développement ?
Nous restons fidèles à notre vision volontariste et dynamique pour l'année 2011, que nous préparons activement. Avec le succès de la vision 2010 du ministère du Tourisme, nos perspectives d'évolution s'inscrivent dans les ambitions nationales de la Vision 2020.
Notre objectif est de continuer à développer notre réseau en ouvrant des lignes à fort trafic ayant un attrait pour le Maroc, en fidélisant tous nos segments de clientèle (clientèle d'affaires, touristes marocains et européens ainsi que Marocains résidents à l'Etranger).
En plus des ouvertures de lignes, l'innovation et le développement de produits et services de qualité est un axe majeur de notre développement. De nombreux services, en complément du billet d'avion, seront lancés en 2011, et ce pour répondre parfaitement aux besoins de nos clients.
Propos recueillis par M.A.H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.