Que veut-on ?    Destitution: Trump « envisage » de témoigner, les auditions s'accélèrent    Jerome Powell rappelle à Donald Trump l'indépendance de la Fed    Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés    Edito : Anticiper    Projets verts «Rhamna E-Mob» : 30 motos électriques remises aux autorités locales    Modèle de développement. L'Istiqlal et le RNI croisent le fer    Al Omrane Expo Marocains du Monde : Le programme «Istitmar» présenté aux Marocains de France    Marrakech : des uniformes pour les conducteurs des calèches touristiques    Un centre de dialyse et un autre de santé urbain inaugurés à Hay Hassani    Météo : Le ministère du transport appelle à la vigilance    Transport de marchandises. Les conditions d'accès préoccupent les partenaires sociaux    Du nouveau dans l'affaire du "semsar" ayant promis d'intervenir pour alléger la peine d'une détenue    Météo: les prévisions de ce mardi    L'émir de Qatar reçoit Wali Bank Al-Maghrib    Bab Sebta: Arrestation d'un Français, objet d'un mandat d'arrêt    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le Tihad Athletic Sportif de Casablanca remporte sa première Coupe du Trône    1000 taekwondistes présents au tournoi international d'Oujda    Le Onze national sommé de secouer le cocotier à Bujumbura    Le plan Maroc vert, un modèle à suivre    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    Moustapha Cissé Lô : Le Maroc intégrera bientôt la CEDEAO    Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation    Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique    Le flux des migrations n'est pas près de s'estomper    Le cheval Rajeh remporte le GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe    "Le Mans 66" en tête du box-office    L'art plastique marocain s'invite à Tunis    L'artiste plasticien Salem Chouatta ou l'art de rendre visible l'invisible    Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    Paris : Al Omrane dévoile sa stratégie aux Marocains du Monde    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Nous sommes tous concernés par le diabète    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Capitale du conte méditerranéen
Publié dans Libération le 08 - 10 - 2018

A l'heure où les jeunes ne jurent que par les extraordinaires histoires relatées par leurs gadgets, dernier cri, il existe encore des fans du conte. Fort heureusement d'ailleurs. Le passage à l'ère numérique ne pourrait indéniablement jamais éclipser la magie du conte. Le Festival international du conte et des arts populaires continue son chemin vers la consécration de la tradition du conte !
La mise en valeur de cet art ancestral va sensiblement aux antipodes de la tendance actuelle. La mémoire reste l'arme à préserver contre l'oubli, contre l'industrialisation et contre la marchandisation. Un substrat immatériel qui ne devrait en aucun cas faire l'objet de transaction boursière ni de surenchère mercantiliste.
L'image est ici naturelle, vivante avec un verbe ciselé, bien produit dans le tas… Rien ne remplacerait le mystère de prendre la parole et d'attirer l'attention des gens pour raconter des histoires, tout comme celles du grand anthropologue Claude Lévi-Strauss.
Zagora, joyau du Sud-est marocain, sera ainsi, trois jours durant, la capitale du conte méditerranéen. Tout un programme est mis en avant, pour rappeler aux jeunes générations cette tradition du conte, du verbe dans les places publiques. La noblesse de la tâche et des objectifs devrait toutefois tirer profit des nouvelles techniques du marketing moderne, en vue d'attirer une génération qui n'écoute plus que ses propres histoires. Pas de partage, pas de regards croisés, pas d'échange et pas de magie !
La mise en valeur du conte commence d'abord par sa reconnaissance et la valorisation de ses maîtres. C'est pourquoi cette quatrième édition, prévue du 11 au 13 octobre courant, rendra hommage à quatre conteurs du pourtour méditerranéen : Abdelilah Lmssayeh, conteur de renom de la célèbre place Jamaa Lfna à Marrakech, Freda Moron, conteuse italienne, le leader du groupe égyptien Meloui des arts populaires et enfin le chef du groupe Hadra, Mohamed Benidir Mahmoudi.
Le conte est un spectacle populaire, et du coup, il est important de programmer des scènes publiques avec des prestations attendues aux établissements scolaires, au théâtre de la Maison de la culture, au centre pénitentiaire de la ville, et bien évidemment lors des douces soirées de Zagora aux places publiques, comme le faisaient tous les anciens conteurs. Italiens, Espagnols, Algériens, Egyptiens, Canadiens, Français ou encore Marocains, les acteurs de ces scènes seront multilingues, pour donner la preuve que le conte est universel et que tous les peuples aiment bien relater et narrer aussi bien le vécu que l'imaginaire. D'autant que les dunes dorées, le soleil et les oasis avec leurs hauts et beaux palmiers dattiers ne peuvent qu'inspirer de magnifiques histoires à conter !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.