Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix du cannabis au Canada en hausse après la légalisation
Publié dans Libération le 19 - 01 - 2019

Le prix du cannabis a crû de 17,4% au Canada depuis sa légalisation mi-octobre, à 8,02 dollars canadiens (5,25 euros) le gramme en moyenne, selon Statistique Canada qui relève de gros écarts entre réseau légal et marché noir.
"Avant la légalisation, le prix moyen non pondéré par gramme de cannabis en 2018 était de 6,83 dollars" et depuis la légalisation le 17 octobre, "le prix moyen par gramme s'est fixé à 8,02 dollars", indique l'institut officiel dans un rapport se basant sur les déclarations de plusieurs centaines de consommateurs.
"Entre le 17 octobre et le 31 décembre, le prix moyen payé pour le cannabis séché provenant de fournisseurs légaux (9,70 dollars) était supérieur au prix payé pour le cannabis séché acheté auprès de fournisseurs illégaux (6,51 dollars)", souligne Statistique Canada dans ce rapport publié mercredi.
Les nombreuses pénuries de cannabis légal ayant suivi l'entrée en vigueur de cette mesure phare du gouvernement de Justin Trudeau, mais aussi l'imposition de ce produit, pourraient expliquer en partie la hausse des prix, estiment les observateurs.
Avant que la consommation récréative ne soit autorisée, quelque 4,9 millions de Canadiens --soit 13% de la population-- avaient déjà fumé du cannabis en 2018, selon Statistique Canada.
Même si l'un des objectifs affichés de la légalisation était d'assécher le marché noir, aucun expert ne s'attendait à ce qu'il disparaisse du jour au lendemain. Depuis mi-octobre "environ la moitié des personnes ont acheté du cannabis auprès d'un fournisseur légal", a ainsi relevé l'institut.
En moyenne, un consommateur canadien de cannabis a acheté 8,3 grammes auprès d'un vendeur autorisé ... et deux fois plus sur le marché noir (17,2 grammes).
Les hommes sont plus susceptibles (49,8%) que les femmes (41,6%) d'acheter du cannabis auprès d'un fournisseur légal, a souligné l'institut.
Statistique Canada a relevé que cette première étude depuis la légalisation reposait sur les observations de prix fournies par 300 personnes, puis ajustées statistiquement. L'organisme a donc appelé à "faire preuve de prudence lors de l'interprétation des données" en raison de la taille limitée de l'échantillon utilisé.
Cinq ans après l'Uruguay, le Canada est devenu le 17 octobre le second pays à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Le gouvernement fédéral a laissé à chaque province le soin d'en organiser le commerce, certaines comme le Québec choisissant d'imposer un monopole public, d'autres comme l'Alberta optant pour une privatisation complète.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.