Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Approvisionnement en eau : Amara satisfait des progrès réalisés    Mutandis : Le RN en hausse de 40% en 2018    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Algérie    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Les Marocains du monde au SIEL    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La musique classique arabe s'invite en Chine
Publié dans Libération le 21 - 01 - 2019

Le pianiste virtuose marocain, Marouan Benabdallah, a enchanté le public chinois par des compositions de musique classique arabe (Arabesque) et internationale uniques lors d'une soirée musicale tenue vendredi soir au théâtre "La Plantation" à Pékin. Au début de cette soirée artistique, marquée par la présence de l'ambassadeur du Maroc en Chine, Aziz Mekouar et des diplomates, le pianiste marocain a surpris le public chinois en s'adressant à eux en mandarin, une langue qu'il avait apprise en Hongrie, pays de sa mère qui l'a initié à l'amour de la musique. En l'espace d'une heure et demie, le virtuose du piano a réussi à accrocher un public passionné de musique classique à travers son répertoire « Arabesque» en alternant des morceaux de célèbres compositeurs comme le Syrien Diae Soukari (1938-2010), le Palestinien Salvador Arnita (1914-1985), le Libanais Zad Moultaqa, l'Algérien Salim Dada et le Marocain Nabil Benabdeljalil. M. Benabdallah, 36 ans, a également enchanté le public par des œuvres d'artistes internationaux célèbres à l'instar du Français Camille Saint-Saëns, le Hongrois Franz Liszt, l'Iranien Malik Aslanian et le Turc Fadel Say, notamment «Rhapsodie hongroise» et «Laylat Al Qadr».
Dans une déclaration à la MAP, M. Benabdallah a exprimé sa joie de se produire de nouveau en Chine où il avait déjà participé à plusieurs spectacles ces dernières années, relevant que durant tous ses concerts, il a constaté une remarquable interaction des Chinois, un public avide de musique classique et des arts. Il a indiqué que malgré la différence des cultures et des langues et l'éloignement géographique, « la musique constitue un facteur important pour rapprocher les peuples car c'est une langue universelle ». Il a fait savoir que sa volonté de faire connaître les compositeurs arabes de musique classique s'explique par les stéréotypes qui se sont répandus ces dernières années vis-à-vis des Arabes, ce qui l'a poussé à mettre en avant les aspects lumineux de la culture arabe sur les scènes internationales.
A cet égard il a rappelé que depuis 2014 il a commencé à travailler sur le projet «Arabesque» pour répertorier les compositeurs de la musique classique dans le monde arabe et de faire connaître leurs travaux sur la scène internationale, ajoutant que jusqu'à maintenant il a pu répertorier 97 compositeurs des différents pays arabes. Natif de Rabat en 1982, Marouan Benabdellah, qui a été initié au piano dès l'âge de 4 ans par sa mère, a quitté le Maroc à l'âge de 13 ans pour poursuivre ses études musicales en Hongrie au Conservatoire Béla Bartók puis à l'Académie Franz Liszt de Budapest.
Marouan Benabdellah, qui a suivi une formation musicale académique, avait aussi bénéficié des précieux conseils du célèbre pianiste et professeur Ferenc Rados.
Il a reçu son premier prix en 2007 avant de se voir décerner quatre autres distinctions (musique de chambre, solfège, harmonie, pédagogie). Il a remporté de nombreux concours internationaux dont le premier prix du concours international d'Andorre et le premier prix du concours national "Andor Foldes" à Budapest.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.