International: Maroc Telecom résiste à la conjoncture    Hervé Renard passe au confessionnal    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : C'est parti !    Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice    Tennis : Le Maroc au Championnat africain U14 en Afrique du Sud    Said Amzazi suspend le dialogue avec les enseignants    Repenser la chose migratoire!    Lever de rideau sur le 2e Festival national du rire «Comique Benslimane»    ONCF: Al Boraq transportera bientôt son millionième voyageur    Intelligence en entreprise : SAP affiche ses ambitions pour l'Afrique francophone depuis Casablanca    Kim Jong Un espère un sommet « couronné de succès et utile » avec Poutine    Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place    Ukraine: Le comédien Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle    BCIJ: Démantèlement d'une cellule terroriste de six «Daechiens»    Abdennabaoui s'attaque à la traite des êtres humains    850.000 MRE y sont attendus…    Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus    Algérie: Le PDG de Sonatrach limogé, celui d'un groupe privé en détention provisoire    DGSN : Lancement d'une large enquête judiciaire sur des centres d'appels fictifs    Cinq Marocains légèrement blessés dans un accident de la route à Cuba    Casablanca : Le BCIJ met la main sur 7 tonnes de chira    Edito : Ramed, mort clinique?    Aziz Akhannouch dresse un premier bilan    23e édition Caftan: Des créations audacieuses inspirées du monde antique    Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi    Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid    Chelsea manque l'occasion de monter sur le podium    Hakim Ziyech dans le viseur du Real Madrid    Le PDG du plus grand groupe privé algérien incarcéré    La Chambre des représentants exprime sa solidarité avec les détenus palestiniens    L'enfer tel que raconté par des Marocains de Syrie    Le Maroc, une destination des plus dynamiques du moment    Ces mystérieux objets au-delà de Neptune    Les chœurs de Notre-Dame, ces "orphelins" de la cathédrale    La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel    La FDT boycotte le 1er Mai    Détenus d'Al Hoceima : Driss Lachguar reçoit une délégation d'ONG des droits de l'Homme    Poursuite de la généralisation du guichet numérique des autorisations    Après le titre, objectif Coupe de France avec Neymar pour le PSG    Colloque international sur la "Digitalisation-numérisation au service de la gouvernance"    Fouad Laroui et Abdellah Dibaji présents aux journées culturelles d'Azemmour    Le long métrage marocain "Le Miracle du Saint Inconnu" en compétition à la 58ème semaine de la critique de Cannes    Combien gagne les acteurs de Game of Thrones ?    Le BCIJ annonce le démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Salé    Sept tonnes de haschich saisies à Casablanca    Les avocats plaident pour une réforme de fond    L'EI revendique les attentats au Sri Lanka    126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/31740826-29825951.jpg?v=1552913851" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/31740826-29825951.jpg?v=1552913853" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" /
Il s'agit de l'un des films marocains les plus primés aux festivals internationaux ces derniers temps. «Kilikis, la cité des hiboux» du réalisateur Azelarabe Alaoui, continue de creuser son bonhomme de chemin, prouvant ainsi la qualité artistique de cette œuvre.
Après l'Algérie, l'Egypte, la France, l'Espagne, l'Italie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Bangladesh, l'Inde et l'Autriche, le film «Kilikis, la cité des hiboux» a été officiellement sélectionné au Festival de cinéma africain de Mashariki (MAAFF) pour sa cinquième édition qui se déroulera du 24 au 31 mars 2019 à Kigali –Rwanda- sous le thème «Le cinéma pour éclairer l'humanité». Il vient également de remporter le prix du meilleur film étranger au Canada.
Le réalisateur dont le film a été projeté un peu partout, exprime son satisfecit et évoque le triomphe du cinéma marocain : « Toute ma reconnaissance à tous ceux qui se réjouissent de la réussite du cinéma marocain ».
« La cité des hiboux » qui met en jeu des acteurs confirmés tels que Mohamed Rzine, Naima Lamcharki, Amine Naji, Hassan Badida et Kamal Kadimi, raconte l'histoire d'un village où vivent les familles des gardiens d'une prison située au pied du Haut Atlas, restée secrète jusqu'au début des années 90. Les habitants du village ne savent rien de ce qui se passe à l'intérieur de la prison, mais doivent tout simplement éviter tout contact avec des prisonniers considérés comme «étrangers et ennemis de la nation».
Les gardiens qui passent leur temps à surveiller la prison reliée à la cité par une passerelle suspendue à un ravin très profond, se rendent compte, en effet, qu'ils ont aussi le même destin, puisque «La cité des hiboux » est une grande prison où, en réalité, tout le monde est incarcéré, détenus, gardiens et familles.
« J'ai déployé beaucoup d'efforts pour réaliser ce film, car ce que nous faisons avec amour atteint toujours les cœurs, mais je reste ému pour l'accueil chaleureux du film par le public, national et international », déclare Azelarabe Alaoui, lors de la projection de son film à Tanger.
Soulignons par ailleurs que le film s'inspire de faits réels, notamment de l'histoire du douar de Tazmamert, mitoyen de la célèbre prison secrète éponyme.
Pour rappel, le film s'est distingué à maintes reprises dans différents festivals, en particulier à Oran, en Algérie (prix de la réalisation), au Festival d'Alexandrie (prix Al Qods), et au Festival « Cinéalma » à Carros en France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.