Comment s'est porté le secteur bancaire en 2018?    Bruxelles attend Boris Johnson de pied ferme    Crise des tankers : l'Iran prévient Londres qu'il « protégera » le Golfe    Le groupe ODM se renforce    Invité en Israël, un blogueur saoudien lynché par des Palestiniens    Vidéo. Lekjaâ menace les clubs marocains!    Lancement officiel du cadre national de la certification    Mercato : Mohcine Yajour au club saoudien Damak    Agadir/tourisme. Aïd Al Adha pénalise la destination    La Banque Populaire accompagne le secteur de la chimie et de la parachimie    Festival du cinéma de Taza : Abdelwahab Doukkali enchante le public    Le festival «Florilège culturel» couronné par la célébration de la Fête du Trône    Najat Aatabou star du 3ème festival Ajdir Izouran    Régions : la FCS déploie des formations certifiantes au profit des entreprises    Taounate: Benabdallah appelle une répartition spatiale équitable de la richesse    Le bachelor allégera-t-il la capacité d'accueil des facultés de droit ?    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement : Les perspectives d'élaboration de la loi de Finances 2020 au menu    73e anniversaire de la présentation par le PCM du Manifeste de l'Indépendance    Le président sénégalais a offert des passeports diplomatiques aux joueurs    Tanger : 20 personnes blessées lors d'un incident de manège    IAM: un bon premier semestre porté par le marché marocain    Le Bureau politique du PPS félicite Fatima Chaabi et Mahtat Rekkas    Championnat du Malawi : Une «poule» pour le meilleur joueur!    Education : La Chambre des représentants adopte le projet de loi-cadre    Développement régional : Un coût total de 411 MMDH, selon El Othmani    Averses orageuses et canicule dans plusieurs provinces du Royaume    Des propositions pratiques pour les droits de tous les enfants : L'ONDE coordonne ses efforts avec un réseau national    Presse. Des assises nationales en vue    Mohamed El Kettani fait Commandeur de l'Ordre national de Côte d'Ivoire    Moscou: 20.000 manifestants réclament des élections «libres»    Dora Maar: Une beauté qui en avait dans l'œil    Production cinématographique et audiovisuelle. Un "vrai" cadre juridique en gestation    Lekjaa confirme la démission de Renard et promet du changement    Edito : La voie de la dignité    Abdeslam Ahizoune réélu président de la FRMA    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bale sur le départ    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/31740826-29825951.jpg?v=1552913851" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/31740826-29825951.jpg?v=1552913853" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" /
Il s'agit de l'un des films marocains les plus primés aux festivals internationaux ces derniers temps. «Kilikis, la cité des hiboux» du réalisateur Azelarabe Alaoui, continue de creuser son bonhomme de chemin, prouvant ainsi la qualité artistique de cette œuvre.
Après l'Algérie, l'Egypte, la France, l'Espagne, l'Italie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Bangladesh, l'Inde et l'Autriche, le film «Kilikis, la cité des hiboux» a été officiellement sélectionné au Festival de cinéma africain de Mashariki (MAAFF) pour sa cinquième édition qui se déroulera du 24 au 31 mars 2019 à Kigali –Rwanda- sous le thème «Le cinéma pour éclairer l'humanité». Il vient également de remporter le prix du meilleur film étranger au Canada.
Le réalisateur dont le film a été projeté un peu partout, exprime son satisfecit et évoque le triomphe du cinéma marocain : « Toute ma reconnaissance à tous ceux qui se réjouissent de la réussite du cinéma marocain ».
« La cité des hiboux » qui met en jeu des acteurs confirmés tels que Mohamed Rzine, Naima Lamcharki, Amine Naji, Hassan Badida et Kamal Kadimi, raconte l'histoire d'un village où vivent les familles des gardiens d'une prison située au pied du Haut Atlas, restée secrète jusqu'au début des années 90. Les habitants du village ne savent rien de ce qui se passe à l'intérieur de la prison, mais doivent tout simplement éviter tout contact avec des prisonniers considérés comme «étrangers et ennemis de la nation».
Les gardiens qui passent leur temps à surveiller la prison reliée à la cité par une passerelle suspendue à un ravin très profond, se rendent compte, en effet, qu'ils ont aussi le même destin, puisque «La cité des hiboux » est une grande prison où, en réalité, tout le monde est incarcéré, détenus, gardiens et familles.
« J'ai déployé beaucoup d'efforts pour réaliser ce film, car ce que nous faisons avec amour atteint toujours les cœurs, mais je reste ému pour l'accueil chaleureux du film par le public, national et international », déclare Azelarabe Alaoui, lors de la projection de son film à Tanger.
Soulignons par ailleurs que le film s'inspire de faits réels, notamment de l'histoire du douar de Tazmamert, mitoyen de la célèbre prison secrète éponyme.
Pour rappel, le film s'est distingué à maintes reprises dans différents festivals, en particulier à Oran, en Algérie (prix de la réalisation), au Festival d'Alexandrie (prix Al Qods), et au Festival « Cinéalma » à Carros en France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.