Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    Le transport en relooke dans le Souss!     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Coronavirus : que les roquets se taisent !    L'ennemi n° 1    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    «Nous vous aideront à affiner le protocole si cela est nécessaire»    Qu'en est-il pour le jour d'après?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    Coronavirus/masques : une unité industrielle à Chichaoua réoriente son activité    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    La conjonction de tous les risques    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Reprendre, oui mais comment ?    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/31740826-29825951.jpg?v=1552913851" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/31740826-29825951.jpg?v=1552913853" alt=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" title=""Kilikis, la cité des hiboux" remporte le prix du meilleur film étranger au Canada" /
Il s'agit de l'un des films marocains les plus primés aux festivals internationaux ces derniers temps. «Kilikis, la cité des hiboux» du réalisateur Azelarabe Alaoui, continue de creuser son bonhomme de chemin, prouvant ainsi la qualité artistique de cette œuvre.
Après l'Algérie, l'Egypte, la France, l'Espagne, l'Italie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Bangladesh, l'Inde et l'Autriche, le film «Kilikis, la cité des hiboux» a été officiellement sélectionné au Festival de cinéma africain de Mashariki (MAAFF) pour sa cinquième édition qui se déroulera du 24 au 31 mars 2019 à Kigali –Rwanda- sous le thème «Le cinéma pour éclairer l'humanité». Il vient également de remporter le prix du meilleur film étranger au Canada.
Le réalisateur dont le film a été projeté un peu partout, exprime son satisfecit et évoque le triomphe du cinéma marocain : « Toute ma reconnaissance à tous ceux qui se réjouissent de la réussite du cinéma marocain ».
« La cité des hiboux » qui met en jeu des acteurs confirmés tels que Mohamed Rzine, Naima Lamcharki, Amine Naji, Hassan Badida et Kamal Kadimi, raconte l'histoire d'un village où vivent les familles des gardiens d'une prison située au pied du Haut Atlas, restée secrète jusqu'au début des années 90. Les habitants du village ne savent rien de ce qui se passe à l'intérieur de la prison, mais doivent tout simplement éviter tout contact avec des prisonniers considérés comme «étrangers et ennemis de la nation».
Les gardiens qui passent leur temps à surveiller la prison reliée à la cité par une passerelle suspendue à un ravin très profond, se rendent compte, en effet, qu'ils ont aussi le même destin, puisque «La cité des hiboux » est une grande prison où, en réalité, tout le monde est incarcéré, détenus, gardiens et familles.
« J'ai déployé beaucoup d'efforts pour réaliser ce film, car ce que nous faisons avec amour atteint toujours les cœurs, mais je reste ému pour l'accueil chaleureux du film par le public, national et international », déclare Azelarabe Alaoui, lors de la projection de son film à Tanger.
Soulignons par ailleurs que le film s'inspire de faits réels, notamment de l'histoire du douar de Tazmamert, mitoyen de la célèbre prison secrète éponyme.
Pour rappel, le film s'est distingué à maintes reprises dans différents festivals, en particulier à Oran, en Algérie (prix de la réalisation), au Festival d'Alexandrie (prix Al Qods), et au Festival « Cinéalma » à Carros en France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.