Démocratie participative: Le diagnostic de Habib El Malki    Lois électorales: Ce qui risque de changer    Nezha El Ouafi: «Nous travaillons sur le changement des paradigmes»    Séances sans relief    France: La Cour des comptes sort ses cartons    Hosni Moubarak n'est plus    Matières premières: L'effet coronavirus    L'après-Brexit Un long chemin semé d'embûches    Coronavirus : les bourses se portent mal    Rebondissement dans l'affaire de l'arbitre Hicham Tiazi    Le coronavirus plombe l'économie    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    Caravane multidisciplinaire    U.S. Coronavirus Outbreak Would Pose Risk to Record Expansion    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Boxe : quatre pugilistes qualifiés aux JO de Tokyo    Le Roi adresse un message de félicitations au Président de la République dominicaine    Spécial TPME : Le plan de bataille des banques…    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Des amendes pour soutenir les PME    Coronavirus: un Tétouanais dans les filets de la police    Jeux olympiques de Tokyo 2020 : Soufiane El Bakkali rejoint la Visa Team    OCS-AS FAR et MAT-RBM: nuls équitables    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    La réaction de Dounia Batma après sa confrontation avec Aïcha Ayach (VIDEO)    France: plusieurs morts et blessés dans un incendie à Strasbourg    Les notaires s'expliquent : Ils observent une grève les 27 et 28 février pour protester contre le plafonnement de leurs honoraires    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend les Omras (VIDEO)    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Danish Surf Awards : Le Marocain Amine Bouizgaren élu meilleur SUP-surfeur de l'année
Publié dans Libération le 06 - 05 - 2019

L'athlète marocain Amine Bouizgaren a remporté le prix du meilleur SUP- surfeur de l'année des Danish Surf Awards, remis vendredi soir à Klitmøller, à Thy (287 km environ au nord-est de Copenhague.)
"Amine Bouizgaren, de Copenhague, a été récompensé pour son fantastique travail en tant qu'instructeur bénévole et pour son travail de diffusion du SUP Surf", indique samedi un communiqué du Cold Hawaii Film Festival, qui s'est tenu du 3 au 5 mai à Klitmøller.
Le prix de la meilleure surfeuse est revenu à la Danoise Anne Sofie Borregaard de Horsens, alors que Tobias Bjørnaa de Klitmøller a été élu windsurfer de la jeunesse, au moment où sa compatriote Thérèse Taabbel de Risskov (près d'Aarhus) a remporté le prix de la Kitesurfer de l'année. Le prix Grom of the Year, décerné à un surfeur de moins de 18 ans, a été décerné à Noa Stender.
Dans une déclaration à la MAP, l'athlète marocain a fait part de sa fierté de remporter ce prix qui, a-t-il dit, "s'ajoute à un palmarès d'efforts, de passion, d'engagement et de sueur".
Né en décembre 1986 à Essaouira, le jeune Marocain, qui a grandi à Smimou, traîne une carrière de 15 ans de surf, un sport qu'il a commencé à affectionner après le déménagement de ses parents à Sidi Kaouki, "une des meilleures places pour le surf, le windsurf et kitesurf", dira-t-il.
"J'ai appris grâce à l'aide de certains athlètes locaux, avant de me rendre au Danemark pour m'installer à Copenhague en 2013", a-t-il expliqué.
En 2013, il a décroché la 3ème place au Championnat du Danemark, le même rang en 2014, puis la première position au Sup Race Tour d'Aarhus en 2015. Il a été classé deuxième en Sprint en 2016, puis 4ème au Technical Race et 6ème en course longue distance. "Au total, j'ai été classé troisième en 2016, mais on m'a relégué au sixième rang, du fait que je ne détiens pas de passeport danois", a-t-il signalé.
L'année d'après, il était l'unique athlète marocain à défendre les couleurs nationales lors du Championnat ISA World SUP et Paddleboard 2017, qui se s'est déroulé au Danemark du 1er au 10 septembre.
"J'ai appris à me mesurer aux meilleurs spécialistes de la discipline, le temps de cette compétition mondiale, la première du genre à se tenir en Europe, avec la participation de 250 athlètes de 40 pays", a-t-il rappelé.
Parmi les athlètes de renommée ayant pris part à ce championnat, il y a lieu de citer Casper Steinfath du Danemark, Connor Baxter et Zane Schweitzer d'Hawaï, Candice Appleby des Etats-Unis ou encore l'Australien Jordan Mercer, l'athlète ISA le plus décoré de tous les temps avec huit médailles d'or individuelles, et qui a fait son retour après avoir manqué l'édition 2016 à Fidji en raison d'une blessure.
Troisième en SUP Sprint, en 2018, le jeune Marocain assure vouloir terminer l'année dans le Top 3 de cette même discipline lors des Championnats du Danemark (début juin 2019) et des Championnats de Suède, prévus mi-juin.
Maîtrisant l'amazigh, sa langue maternelle, l'arabe, le français, l'anglais et le danois, Amine soutient que les sports de glisse "pourraient servir de passerelle idéale entre le Maroc et le Danemark, à travers la promotion de la destination Maroc comme lieu d'excellence pour la pratique du surf".
"Je le sais et je le sens depuis mon arrivée à Copenhague et après avoir commencé à offrir mon expertise à une agence locale de voyage qui fait des tours au Maroc, et par mon travail avec la Fédération danoise de surf et de rafting", a-t-il assuré.
A ce propos, il a rappelé une série de voyages organisés au Maroc, dont le dernier en date remonte à février, au profit d'une délégation regroupant les meilleurs SUP paddlers des plus grands clubs de la discipline au Danemark.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.