RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS aux meilleurs standards internationaux en matière de Sécurité et d'intégrité    Casablanca en quête d'un air plus frais    Au G20, duel en vue entre Chine et USA, l'Iran en toile de fond    Sénégal : Salif Sané forfait pour le reste du premier tour    L'hégémonie    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    Le mal de maire!    CAN 2019 : Le programme des rencontres de ce mercredi    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Facultés de médecine. Une moyenne de 14,4 exigée pour la présélection    De la parole poétique mêlée avec les rythmées électriques    Maroc-Côte d'Ivoire. Déterminés, les Lions d'Atlas croient à la victoire    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Déconcentration administrative. El Otmani épinglé par la majorité et l'opposition    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    31ème édition du festival du théâtre universitaire à Casablanca    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Danish Surf Awards : Le Marocain Amine Bouizgaren élu meilleur SUP-surfeur de l'année
Publié dans Libération le 06 - 05 - 2019

L'athlète marocain Amine Bouizgaren a remporté le prix du meilleur SUP- surfeur de l'année des Danish Surf Awards, remis vendredi soir à Klitmøller, à Thy (287 km environ au nord-est de Copenhague.)
"Amine Bouizgaren, de Copenhague, a été récompensé pour son fantastique travail en tant qu'instructeur bénévole et pour son travail de diffusion du SUP Surf", indique samedi un communiqué du Cold Hawaii Film Festival, qui s'est tenu du 3 au 5 mai à Klitmøller.
Le prix de la meilleure surfeuse est revenu à la Danoise Anne Sofie Borregaard de Horsens, alors que Tobias Bjørnaa de Klitmøller a été élu windsurfer de la jeunesse, au moment où sa compatriote Thérèse Taabbel de Risskov (près d'Aarhus) a remporté le prix de la Kitesurfer de l'année. Le prix Grom of the Year, décerné à un surfeur de moins de 18 ans, a été décerné à Noa Stender.
Dans une déclaration à la MAP, l'athlète marocain a fait part de sa fierté de remporter ce prix qui, a-t-il dit, "s'ajoute à un palmarès d'efforts, de passion, d'engagement et de sueur".
Né en décembre 1986 à Essaouira, le jeune Marocain, qui a grandi à Smimou, traîne une carrière de 15 ans de surf, un sport qu'il a commencé à affectionner après le déménagement de ses parents à Sidi Kaouki, "une des meilleures places pour le surf, le windsurf et kitesurf", dira-t-il.
"J'ai appris grâce à l'aide de certains athlètes locaux, avant de me rendre au Danemark pour m'installer à Copenhague en 2013", a-t-il expliqué.
En 2013, il a décroché la 3ème place au Championnat du Danemark, le même rang en 2014, puis la première position au Sup Race Tour d'Aarhus en 2015. Il a été classé deuxième en Sprint en 2016, puis 4ème au Technical Race et 6ème en course longue distance. "Au total, j'ai été classé troisième en 2016, mais on m'a relégué au sixième rang, du fait que je ne détiens pas de passeport danois", a-t-il signalé.
L'année d'après, il était l'unique athlète marocain à défendre les couleurs nationales lors du Championnat ISA World SUP et Paddleboard 2017, qui se s'est déroulé au Danemark du 1er au 10 septembre.
"J'ai appris à me mesurer aux meilleurs spécialistes de la discipline, le temps de cette compétition mondiale, la première du genre à se tenir en Europe, avec la participation de 250 athlètes de 40 pays", a-t-il rappelé.
Parmi les athlètes de renommée ayant pris part à ce championnat, il y a lieu de citer Casper Steinfath du Danemark, Connor Baxter et Zane Schweitzer d'Hawaï, Candice Appleby des Etats-Unis ou encore l'Australien Jordan Mercer, l'athlète ISA le plus décoré de tous les temps avec huit médailles d'or individuelles, et qui a fait son retour après avoir manqué l'édition 2016 à Fidji en raison d'une blessure.
Troisième en SUP Sprint, en 2018, le jeune Marocain assure vouloir terminer l'année dans le Top 3 de cette même discipline lors des Championnats du Danemark (début juin 2019) et des Championnats de Suède, prévus mi-juin.
Maîtrisant l'amazigh, sa langue maternelle, l'arabe, le français, l'anglais et le danois, Amine soutient que les sports de glisse "pourraient servir de passerelle idéale entre le Maroc et le Danemark, à travers la promotion de la destination Maroc comme lieu d'excellence pour la pratique du surf".
"Je le sais et je le sens depuis mon arrivée à Copenhague et après avoir commencé à offrir mon expertise à une agence locale de voyage qui fait des tours au Maroc, et par mon travail avec la Fédération danoise de surf et de rafting", a-t-il assuré.
A ce propos, il a rappelé une série de voyages organisés au Maroc, dont le dernier en date remonte à février, au profit d'une délégation regroupant les meilleurs SUP paddlers des plus grands clubs de la discipline au Danemark.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.