«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manchester City : Deux titres, un possible triplé et des chantiers
Publié dans Libération le 15 - 05 - 2019

Pep Guardiola a peut-être conservé son titre de champion d'Angleterre dimanche, mais son Manchester City a encore beaucoup à faire pour conquérir l'Europe, notamment sur le plan réglementaire, avec la question du fair-play financier qui plane au-dessus de l'Etihad Stadium.
Vainqueurs de leur épique duel à distance contre Liverpool, les "Citizens" ont encore connu une campagne de rêve en Premier League, proche de leur exercice record la saison passée (98 points contre 100).
Encore mieux: déjà détenteurs de la Coupe de la Ligue, les champions doivent encore disputer la finale de la Coupe d'Angleterre samedi contre Watford. Jamais ce triplé n'a encore été réalisé.
Un succès qui leur ouvrirait les portes de la gloire en Angleterre... mais pas en Europe. Car si Guardiola et sa troupe brillent sur leur île, ils n'ont guère de réussite sur le continent.
Eliminés en quarts de finale de la Ligue des champions ces deux dernières saisons, par Liverpool et Tottenham, Manchester City ne parvient pas à passer le cap. Dommage pour Guardiola car c'est bien la renommée européenne que visent les propriétaires d'Abou Dhabi.
"Il faudra prendre les bonnes décisions pour la saison prochaine pour revenir encore meilleur parce que Liverpool va garder ce niveau", a exposé Guardiola, avant de lister les menaces.
"Je pense que Manchester United va revenir. Chelsea, avec une année de plus avec Sarri, sera meilleur. Tottenham, nous avons vu en Ligue des champions et Arsenal, s'ils font ce qu'ils ont à faire, ils seront là aussi", a détaillé le Catalan. "Nous le savons, mais nous acceptons le défi et je vous promets que nous reviendrons et j'ai le sentiment que nous serons plus forts la saison prochaine."
Mais comment? Déjà, le manager peut espérer un Kevin De Bruyne en forme toute la saison après ses blessures à répétition.
Il va aussi devoir trouver un successeur et remplaçant au vieillissant Fernandinho (34 ans). Selon la presse britannique, le club anglais suit les pistes Bruno Fernandes, du Sporting Portugal, et Rodri, de l'Atlético Madrid.
Guardiola devra aussi peut-être investir à nouveau dans un latéral gauche puisque Benjamin Mendy enchaîne les blessures (et les récriminations de son coach sur son hygiène de vie). Le Catalan a prévenu le champion du monde français: soit le physique tient, soit il ira chercher une solution ailleurs.
Et puis, le technicien a pointé du doigt la taille de ses joueurs, indiquant qu'il irait peut-être recruter un joueur de poids, pour éviter les désagréments, comme ceux vécus en C1, quand le grand Fernando Llorente (1,95 m) a marqué le but de l'élimination mancunienne sur corner.
"Nous défendons avec David Silva, Raheem (Sterling) et Bernardo (Silva). Sur chaque coup de pied arrêté on prie", a-t-il commenté dimanche, citant ces joueurs tous en dessous du 1,75 m.
En aura-t-il seulement les moyens? Les propriétaires aboudabiens sont prêts à payer, après avoir déjà dépensé plus de 500 millions de livres dans l'effectif actuel, mais les instances du foot ne devraient pas leur laisser les coudées franches.
Manchester City fait en effet l'objet d'une nouvelle enquête de l'UEFA pour "plusieurs violations présumées" des règles du fair-play financier (FPF).
Le club champion d'Angleterre en titre, détenu depuis 2008 par un membre de la famille régnante d'Abou Dhabi, était avec le Paris SG l'un des clubs pointés du doigt par les "Football Leaks".
Et Manchester City avait déjà écopé d'une amende de 60 millions d'euros en 2014 (dont 20 millions ferme), pour avoir enfreint les règles du FPF. Le club avait aussi été condamné à ne pouvoir aligner que 21 joueurs en C1 la saison suivante, contre 25 en temps normal. Pas idéal pour enfin atteindre le dernier carré.
"La plus grosse erreur, ce qui n'arrivera pas avec moi, c'est de croire que nous sommes quelque chose de spécial, car on gagne quatre ou cinq titres en deux ans. Mais vous pouvez quand même passer les quatre ou cinq prochaines années sans gagner quoi que ce soit", a lancé Guardiola dimanche. "C'est pourquoi je veux que les supporters, l'organisation, profitent de ce moment parce que c'est si compliqué." Et ça pourrait ne pas s'arranger cet été.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.