Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Elle fait l'actu : Marwah Rizqy, députée canadienne d'origine marocaine    Moucharaka Mouwatina : La deuxième tranche d'appui à la société civile lancée au profit de quatre régions    Mécanismes nationaux de prévention : Le CNDH organise un atelier national    Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire    Personnes âgées/retraite. Il ne faut plus compter sur la solidarité familiale    Finance participative : Le 1er contrat de dépôt d'investissement d'Umnia signé    Le RCAR franchit les 5% de participation dans Maroc Telecom    Ouverture à Paris d'une Réunion de haut niveau Maroc-OCDE    El Othmani annonce un nouveau mécanisme de financement des projets d'investissement    Délais de paiement : Benchaâboun fait le point    Pascal Naudin : «Près de 320.000 nouveaux fichiers malveillants découverts chaque jour par nos équipes»    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Conférence économique à Bahreïn en faveur des Palestiniens, qui la boycottent    Dominant la course démocrate à la Maison Blanche, Biden en tête d'affiche du premier débat    Coup d'Etat avorté en Ethiopie    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    CAN 2019 : Mbarek Boussoufa redoute la Côte d'Ivoire    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DU DEVELOPPEMENT DURABLE : VOICI CE QU'A RELEVE LE RAPPORT NATIONAL RELATIF À LA QUALITE HYGIENIQUE DES PLAGES MAROCAINES POUR 2019 : ETAT D' URGENCE ET RECOMMANDATIONS    Ophtalmologues vs opticiens. Le différend continue    Facebook appelle les Etats à mieux réguler les géants du numérique    Démantèlement à Marrakech d'une bande spécialisée dans le trafic de drogue    La société civile s'implique davantage dans la gestion du Parc national du Souss-Massa et Tamri    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Un air de musique souffle sur le Royaume    Fresques d'Asilah: Quand la cité se drape d'art jusqu'aux…murs    Neila Tazi : «Nous avons besoin d'un nouvel élan de la part des pouvoirs publics»    «Quelle distance entre le soleil et la terre ?» : Un spectacle exclusivement dédié au Palais El Glaoui à Fès    Pour faciliter l'abonnement de ses fans : Le Raja fait appel aux services de Guichet.ma    Prisme tactique : Une victoire en trompe-l'œil    "Comment est-ce possible ?" Maroc-Namibie disputé sans pause fraîcheur    Le nombre de bacheliers a augmenté de 8,19%    Divers    Le strict minimum Mais c'est déja ça !    Le président de la Chambre des représentants rencontre le corps diplomatique arabe accrédité à Dublin    Mohamed Benabdelkader : Le Maroc place la restructuration de la haute fonction publique au cœur de la réforme de son administration    Insolite : Mis en examen    Construction prochaine d'une nouvelle cimenterie dans la région d'El Jadida    Au Liban, des posters vintage exposent les clichés du cinéma occidental    Découverte en Asie centrale des plus vieilles traces d'usage de cannabis    Deux jeunes Marocaines participent à Paris au "LabCitoyen" de l'Institut français    Washington a lancé des cyberattaques contre l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati
Publié dans Libération le 20 - 05 - 2019

Quiproquos rocambolesques et drôleries ont été au cœur d'un show hilarant du comédien Mohamed Bassou qui a gratifié, jeudi soir, le public r'bati de sketchs inspirés et imbus du quotidien de tous les jours, et ce dans le cadre de la 5ème édition du Festival "Aji T'hdm", initié par Amine Belghazi et Oubeid Allah Hlal, artistiquement connus sous le nom "Les Inqualifiables".
Après deux premiers spectacles intitulés "Va dormir va" et "Marocologie", donnés respectivement par Amine Radi et le duo Driss et Mehdi, le talentueux comédien Bassou a fait le bonheur de ses nombreux fans, en interprétant les meilleurs de ses sketchs décapants dans lesquels s'entremêlent drôlerie grandissante et aventures hilarantes d'un jeune dans son quartier et entourage ou encore dans ses relations familiales parfois compliquées, toujours sous une plume taquine et drôle.
Se basant sur son propre vécu, Bassou raconte tout au long de son spectacle, intitulé "Hollywood smile", son entourage ou encore les habitants de son village natal. Il a brillamment séduit le public, en évoquant également une série de sujets puisés de l'actualité populaire.
C'est ainsi que, durant environ 1H30 d'hilarité dans l'enceinte archicomble du Théâtre national Mohammed V, le jeune artiste a distillé un humour mordant, imbibé du quotidien, usant de sa spontanéité, voire de ses petites naïvetés.
Natif de Zagora, Bassou a réussi avec une touchante simplicité, à se faire aimer du public en un temps record après ses débuts. Son humour spontané, son style inimitable, qu'il façonne depuis des années, fait de lui l'un des humoristes les plus populaires et les plus suivis de la Toile.
Ce jeune, qui s'est imposé comme l'un des humoristes les plus doués de sa génération, a voulu à travers son spectacle "Hollywood smile", mêler dérision et situations sociales, puisées de son vécu quotidien ainsi que de la vie de tous les jours des gens, leur façon de vivre et leur parcours dans la vie, le tout dans un humour réfléchi et percutant.
Ainsi, l'humoriste a abordé différents sujets inhérents au mariage, à la vie conjugale, aux obsèques, aux différentes classes sociales ou encore les incompréhensions entre la jeune génération et l'ancienne, prêtant souvent à la confusion et au rire.
Le spectacle s'est terminé, tout naturellement, sous une salve d'applaudissements du public, agréablement surpris par l'humour unique de Bassou, qui a abordé des sujets aussi dissemblables que pertinents. A travers ce show époustouflant, qui a tenu toutes ses promesses, les festivaliers, littéralement conquis et enchantés, ont vécu, le temps de cette soirée ramadanesque grandiose, de véritables moments de convivialité, de communion et de partage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.