Barrage sur le Nil: Vers un compromis    Des stars mondiales du surf se défient à Taghazout    Fin de saison pour Mahmoud Benhalib après un tacle meurtrier    Météo: les prévisions de ce mardi    Meknès: Arrestation d'une SDF pour enlèvement d'un nourrisson    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Les femmes mises au ban du développement    Tanger Med dresse un bilan satisfaisant de ses activités    Les EEP bénéficient de plus de 28 MMDH de déblocages à fin novembre    La croissance du nombre de touristes internationaux a ralenti en 2019 à 4%    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Analyse: Villes sans bidonvilles, ce gouffre financier !    Le Forum stratégique maroco-égyptien se félicite de l'ouverture de consulats généraux africains à Laâyoune et Dakhla    Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye    Des ex-guérilleros salvadoriens protègent la forêt qui leur avait donné refuge    L'accord avec Pékin n'offre qu'un répit au secteur technologique américain    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Insolite : Klinsmann épinglé    RSB-Raja, un choc qui a tenu toutes ses promesses    Les sales besognes de Larbi Naji    Coupe du Monde 2022: Zone Afrique, horaires du tirage et tout ce qu'il faut savoir    Le MCO continue sur sa lancée    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Divers    Trois raisons qui expliquent une rapide prise de poids chez les hommes    Casablanca : Arrestation d'un «escroc en ligne»    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Agadir à l'heure des "Journées de Tiznit"    "Bad boys for life" en tête du box office nord-américain    Abdelouahab Doukkali enchante le public saoudien    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Des milliers de binationaux en plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati
Publié dans Libération le 20 - 05 - 2019

Quiproquos rocambolesques et drôleries ont été au cœur d'un show hilarant du comédien Mohamed Bassou qui a gratifié, jeudi soir, le public r'bati de sketchs inspirés et imbus du quotidien de tous les jours, et ce dans le cadre de la 5ème édition du Festival "Aji T'hdm", initié par Amine Belghazi et Oubeid Allah Hlal, artistiquement connus sous le nom "Les Inqualifiables".
Après deux premiers spectacles intitulés "Va dormir va" et "Marocologie", donnés respectivement par Amine Radi et le duo Driss et Mehdi, le talentueux comédien Bassou a fait le bonheur de ses nombreux fans, en interprétant les meilleurs de ses sketchs décapants dans lesquels s'entremêlent drôlerie grandissante et aventures hilarantes d'un jeune dans son quartier et entourage ou encore dans ses relations familiales parfois compliquées, toujours sous une plume taquine et drôle.
Se basant sur son propre vécu, Bassou raconte tout au long de son spectacle, intitulé "Hollywood smile", son entourage ou encore les habitants de son village natal. Il a brillamment séduit le public, en évoquant également une série de sujets puisés de l'actualité populaire.
C'est ainsi que, durant environ 1H30 d'hilarité dans l'enceinte archicomble du Théâtre national Mohammed V, le jeune artiste a distillé un humour mordant, imbibé du quotidien, usant de sa spontanéité, voire de ses petites naïvetés.
Natif de Zagora, Bassou a réussi avec une touchante simplicité, à se faire aimer du public en un temps record après ses débuts. Son humour spontané, son style inimitable, qu'il façonne depuis des années, fait de lui l'un des humoristes les plus populaires et les plus suivis de la Toile.
Ce jeune, qui s'est imposé comme l'un des humoristes les plus doués de sa génération, a voulu à travers son spectacle "Hollywood smile", mêler dérision et situations sociales, puisées de son vécu quotidien ainsi que de la vie de tous les jours des gens, leur façon de vivre et leur parcours dans la vie, le tout dans un humour réfléchi et percutant.
Ainsi, l'humoriste a abordé différents sujets inhérents au mariage, à la vie conjugale, aux obsèques, aux différentes classes sociales ou encore les incompréhensions entre la jeune génération et l'ancienne, prêtant souvent à la confusion et au rire.
Le spectacle s'est terminé, tout naturellement, sous une salve d'applaudissements du public, agréablement surpris par l'humour unique de Bassou, qui a abordé des sujets aussi dissemblables que pertinents. A travers ce show époustouflant, qui a tenu toutes ses promesses, les festivaliers, littéralement conquis et enchantés, ont vécu, le temps de cette soirée ramadanesque grandiose, de véritables moments de convivialité, de communion et de partage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.