Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Karim Benzema répond à Noël Le Graët    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Lutte ouvrière!    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Présentation du nouveau staff technique du Raja    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf
Publié dans Libération le 21 - 05 - 2019

Les représentants du Réseau des Associations de la communauté marocaine en Italie (RACMI) et de l'Espace maroco-italien pour la solidarité (SMIS), respectivement Yassine Belkassem et El Matouat Yahya, ont adressé une lettre aux institutions régionales, nationales et internationales, médias, ONG, associations et activistes des droits de l'Homme. Dans cette lettre, les signataires dénoncent la répression, les détournements d'aides humanitaires, l'interdiction de circulation et les violations des droits de l'Homme. Situation tragique que vivent nos compatriotes dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.
Les signataires indiquent : « Depuis le premier avril 2019, des manifestations quotidiennes de protestation continuent de secouer les camps. Les manifestants demandent la liberté de s'exprimer et de circuler».
Ils affirment qu'en coordination avec l'armée algérienne, la direction du Front Polisario a imposé un double cordon militaire interdisant toute circulation à l'intérieur des camps. Un autre cordon a été placé à l'entrée et à la sortie des camps interdisant la circulation vers la Mauritanie, le Maroc et le reste des territoires algériens ».
Les signataires ajoutent : « Le dimanche 28 avril, pour réprimer, intimider et disperser les manifestants, le Polisario a employé des chars et des véhicules militaires. Le bilan était très lourd : de nombreux manifestants blessés et 14 arrêtés, dont plusieurs ont entamé une grève de la faim à l'intérieur de la tristement célèbre prison «Adhaybia» située dans les confins du désert algérien».
Yassine Belkassem et El Matouat Yahya, dénoncent les détournements d'aides humanitaires et le fait que les auteurs de ces détournements s'en flattent comme le prouve la vidéo diffusée le 30 avril 2019 qui montre Slima Mint Mohammed Ould Bnine, l'ex- future épouse de Dadi Ould Benamar originaire de la tribu Rguibat Ouald Moussa, représentant du Polisario dans le pays Basque en Espagne, exhibant la coquette somme de 25.000 euros que son époux lui a offert en guise de dote pour leur seconde noce. Les deux organisations de MRE dénoncent le détournement des aides internationale pour subvenir aux premiers besoins des populations séquestrées. Ces détournements, écrivent-ils, n'auraient pu être effectués par les chefs du Polisario sans la complicité des autorités algériennes qui les abritent, arment et soutiennent militairement et diplomatiquement.
Face à cette catastrophe humanitaire Yassine Belkassem et El Matouat Yahya demandent à la Commission pour les droits humains du Conseil d'Europe, le Médiateur de l'Union européenne, la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, la Commission asiatique pour les droits humains, l'Office des Nations unies d'Alto Commissariat pour les droits humains, le Conseil pour les droits humains, le HCR, l'Office pour les institutions démocratiques et droits humains de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Amnesty International, le Fonds pour la défense des enfants (CDF) USA, HRW, Droits humains sans frontières (HRWF), Libera à Rome, Euromed Rights, le Comité permanent des droits humains de la Chambre des députés italienne, les Régions Emilie Romagne et Toscane, des « interventions urgentes pour protéger la population des camps de la vindicte des tortionnaires du Polisario et de dépêcher des commissions d'enquête pour faire la lumière sur les violations des droits humains et les détournements des aides humanitaires perpétrés par la bande à Ghali et cautionnés par l'Algérie.
La lettre de RACMI et SMIS a été envoyée le 17 mai aux organisations gouvernementales et intergouvernementales internationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.