Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf
Publié dans Libération le 21 - 05 - 2019

Les représentants du Réseau des Associations de la communauté marocaine en Italie (RACMI) et de l'Espace maroco-italien pour la solidarité (SMIS), respectivement Yassine Belkassem et El Matouat Yahya, ont adressé une lettre aux institutions régionales, nationales et internationales, médias, ONG, associations et activistes des droits de l'Homme. Dans cette lettre, les signataires dénoncent la répression, les détournements d'aides humanitaires, l'interdiction de circulation et les violations des droits de l'Homme. Situation tragique que vivent nos compatriotes dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.
Les signataires indiquent : « Depuis le premier avril 2019, des manifestations quotidiennes de protestation continuent de secouer les camps. Les manifestants demandent la liberté de s'exprimer et de circuler».
Ils affirment qu'en coordination avec l'armée algérienne, la direction du Front Polisario a imposé un double cordon militaire interdisant toute circulation à l'intérieur des camps. Un autre cordon a été placé à l'entrée et à la sortie des camps interdisant la circulation vers la Mauritanie, le Maroc et le reste des territoires algériens ».
Les signataires ajoutent : « Le dimanche 28 avril, pour réprimer, intimider et disperser les manifestants, le Polisario a employé des chars et des véhicules militaires. Le bilan était très lourd : de nombreux manifestants blessés et 14 arrêtés, dont plusieurs ont entamé une grève de la faim à l'intérieur de la tristement célèbre prison «Adhaybia» située dans les confins du désert algérien».
Yassine Belkassem et El Matouat Yahya, dénoncent les détournements d'aides humanitaires et le fait que les auteurs de ces détournements s'en flattent comme le prouve la vidéo diffusée le 30 avril 2019 qui montre Slima Mint Mohammed Ould Bnine, l'ex- future épouse de Dadi Ould Benamar originaire de la tribu Rguibat Ouald Moussa, représentant du Polisario dans le pays Basque en Espagne, exhibant la coquette somme de 25.000 euros que son époux lui a offert en guise de dote pour leur seconde noce. Les deux organisations de MRE dénoncent le détournement des aides internationale pour subvenir aux premiers besoins des populations séquestrées. Ces détournements, écrivent-ils, n'auraient pu être effectués par les chefs du Polisario sans la complicité des autorités algériennes qui les abritent, arment et soutiennent militairement et diplomatiquement.
Face à cette catastrophe humanitaire Yassine Belkassem et El Matouat Yahya demandent à la Commission pour les droits humains du Conseil d'Europe, le Médiateur de l'Union européenne, la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, la Commission asiatique pour les droits humains, l'Office des Nations unies d'Alto Commissariat pour les droits humains, le Conseil pour les droits humains, le HCR, l'Office pour les institutions démocratiques et droits humains de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Amnesty International, le Fonds pour la défense des enfants (CDF) USA, HRW, Droits humains sans frontières (HRWF), Libera à Rome, Euromed Rights, le Comité permanent des droits humains de la Chambre des députés italienne, les Régions Emilie Romagne et Toscane, des « interventions urgentes pour protéger la population des camps de la vindicte des tortionnaires du Polisario et de dépêcher des commissions d'enquête pour faire la lumière sur les violations des droits humains et les détournements des aides humanitaires perpétrés par la bande à Ghali et cautionnés par l'Algérie.
La lettre de RACMI et SMIS a été envoyée le 17 mai aux organisations gouvernementales et intergouvernementales internationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.