André Azoulay distingué en Andalousie    Coronavirus: de nouveaux cas suspects au Maroc    Coronavirus : une «nouvelle étape est franchie» en Coronavirus    Les violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf, inquiètent les militants des droits de l'Homme    Un “Etat voisin” invite les autres pays à boycotter le Crans Montana, selon Bourita    Boxe : le Marocain Abelhaq Nadir qualifié aux JO de Tokyo    Signature à Laâyoune de plusieurs accords de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique    La République de Djibouti ouvre un consulat général à Dakhla    Industries : L'indice des prix à la production en très légère hausse    Béni Mellal: plusieurs enseignantes agressées par la mère d'un élève    Ligue des Champions (1/4 finale aller): Le Raja de Casablanca domine Mazembe (2-0)    Le FUS a pris une décision concernant son entraîneur    Vidéo: le tifo exceptionnel du Raja contre le TP Mazembe    Le Conseil de la concurrence recommande le plafonnement des honoraires des notaires    ADM : la restructuration de la dette obligataire sur les bons rails    EEP: les délais de paiement moyens déclarés reculent    BAM: le Dirham s'est déprécié face à l'Euro    Météo Maroc: les températures prévues ce samedi    Wydad-Etoile: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Ligue des champions)    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Tunisie: Le gouvernement se fait toujours attendre    Réforme des retraites/France: La bataille des amendements    Fadila Benmoussa absente du petit écran ce Ramadan    Divers sportifs    Le Maroc et le Panama déterminés à consolider leurs relations bilatérales    Rabat et Mexico déterminés à bâtir un partenariat stratégique    La filière du cuir, un secteur à fort potentiel à l'export    Hausse du RNPG du groupe Attijariwafa Bank    Divers Economie    Driss Lachguar appelle à la révision de l'article 47 de la Constitution    L'Agence nationale de la sécurité routière tient son premier conseil d'administration    Divers    Mohsin Attaf, le judo dans l'âme, le Maroc dans le cœur    Ligue des champions : Le WAC cherche sa petite revanche face à l'ESS    Kate Winslet raconte la vérité sur la fin de Titanic    The Weekend : Je travaille pour oublier la solitude    "Feel me", le nouveau titre de Selena Gomez    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    La République du Burundi ouvre un consulat général à Laâyoune    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Bouillon de culture    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Everest pour la 23ème fois
Publié dans Libération le 24 - 05 - 2019

Le Népalais Kami Rita Sherpa a atteint le sommet de l'Everest pour la 23e fois, et battu ainsi le record du nombre d'ascensions du toit du monde qu'il avait établi il y a un an, a annoncé l'organisateur de cette expédition.
Guide professionnel depuis plus de deux décennies, Kami Rita s'est hissé en 1994 pour la première fois au sommet de la montagne, qui culmine à 8.848 mètres.
"Je n'ai jamais grimpé pour les records, je ne faisais que travailler. Avant, je ne savais même pas qu'il y avait des records à établir", avait déclaré il y a un mois l'alpiniste de 49 ans, qui a déjà gravi d'autres "8.000" comme le deuxième plus haut sommet du monde, le K2.
Avec sa 22e ascension l'an passé, il avait déjà battu le record qu'il partageait avec deux autres sherpas.
Ethnie montagnarde dont le nom est devenu dans le langage courant synonyme de porteur ou de guide d'alpinisme, les Sherpas constituent la colonne vertébrale de l'industrie de l'himalayisme au Népal.
Ils sont réputés pour leurs capacités physiques à évoluer en très haute altitude, où la respiration se fait de plus en plus difficile. Leur corps acclimaté utilise en effet l'oxygène plus efficacement que celui des habitants des plaines, selon une étude scientifique britannique.
Cette saison, le Népal a délivré le chiffre record de 378 permis pour l'ascension de l'Everest. Chaque permis coûte 11.000 dollars.
Cela fait craindre de nouveaux embouteillages sur le toit du monde. Chaque titulaire d'un permis étant accompagné d'un guide, cela signifie qu'environ 750 personnes s'élanceront sur la même voie en quelques semaines.
Au moins 140 autres se préparent par ailleurs à attaquer la face Nord de l'Everest en partant du Tibet, selon des organisateurs d'expéditions.
Le nombre de personnes au sommet cette année pourrait dépasser celui de l'année dernière (807). Cinq personnes ont péri en 2018 lors de l'ascension.
L'Everest a été pour la première fois gravi en 1953 par le Néo-Zélandais Edmund Hillary et le Népalais Tenzing Norgay. Mais la démocratisation n'est intervenue que bien plus tard. Et certains craignent que le nombre de grimpeurs sur les pentes de l'Everest ne soit pas durable, d'une part pour des raisons de sécurité, et de l'autre en raison de la pollution qu'ils génèrent et des détritus qui s'accumulent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.