Hervé Renard démissionne    Le message d'Hervé Renard au Roi Mohammed VI    Hervé Renard «clos» son parcours avec les Lions de l'Atlas    Prison à perpétuité pour «El Chapo»    L'exemple d'une région modèle!    Fouzi Lekjaa désigné 2ème vice-président de la CAF    CAN 2021: Le Maroc face à la Mauritanie, Centrafrique et Burundi    Hamzaoui Abdelmalek sort les maîtres de l'art de l'oubli    Samir Belhaouss expose ses inspirations marocaines à l'Espace Rivages    Lectures d'été 2019    El Jadida : 5 ans de prison pour un cambrioleur de commerces    Tanger : Un jeune de 19 ans tue son rival à coup de couteau    Laâyoune : La célébration de la victoire algérienne vire au drame    Maroc-Jordanie : Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Préscolaire: Amzazi dresse le bilan    Nouveau siège de la MAP à Casablanca    Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Brèves Internationales    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Communiqué du Bureau politique du PPS    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Afrique subsaharienne à la traîne dans l'accès à l'électricité
Publié dans Libération le 29 - 05 - 2019

Quelque 650 millions au total. C'est le nombre de personnes qui n'auront toujours pas accès à l'électricité en 2030 dans le monde, essentiellement en Afrique subsaharienne, si aucun engagement politique fort n'est pris, selon un rapport de cinq institutions internationales.
"L'accès à l'énergie a considérablement progressé ces dernières années, le nombre de personnes sans électricité passant de 1,2 milliard en 2010 à un milliard en 2016 et à environ 840 millions" en 2017, selon des données compilées par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, les Nations unies, la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Le taux d'électrification mondial a en outre atteint 89% et 153 millions de personnes supplémentaires ont accès à l'électricité chaque année.
L'Inde, le Bangladesh, le Kenya et la Birmanie comptent parmi les pays où les progrès réalisés ont été les plus importants depuis 2010, constatent en outre les auteurs de ce rapport dont la quatrième édition est rendue publique mercredi.
Cette étude mesure les progrès en matière d'énergie par rapport à l'objectif global qui est d'assurer une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous d'ici 2030.
Il apparaît que de gros efforts ont été faits pour déployer la technologie des énergies renouvelables pour la production d'électricité et pour améliorer l'efficacité énergétique à travers le monde.
Néanmoins, les pays les plus pauvres et les régions les plus reculées d'Afrique subsaharienne progressent moins vite.
De plus, près de trois milliards de personnes n'ont toujours pas accès à une cuisine "propre" en 2017, résidant principalement en Asie et en Afrique subsaharienne. Et elles devraient être encore de 2,2 milliards en 2030, ce qui n'est pas sans impact sur la santé et l'environnement.
"Les progrès sont trop lents pour atteindre l'objectif d'accès universel (à une cuisine propre) d'ici 2030", décrypte Maria Neira, directrice du Département de la santé publique à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Elle préconise des "actions ciblées" pour prévenir quelque quatre millions de décès par an, dus en particulier à la pneumonie, aux maladies cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux, aux maladies pulmonaires et au cancer, attribués à la pollution atmosphérique au sein des logements.
Le rapport met enfin en lumière le retard pris en matière d'utilisation d'énergies renouvelables pour le chauffage et les transports.
Ces énergies comptaient pour 17,5% de la consommation d'énergie totale en 2016 contre 16,6% en 2010.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.