Attaque mortelle à l'arme blanche en France    Coronavirus : City Bus offre son service de transport au personnel hospitalier d'Oujda    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : l'OFEC de Casablanca accueillera un hôpital de campagne de 700 lits    Covid-19 et injustices meublent le quotidien des camps de Tindouf    Campagnes de contrôle des prix à Ouarzazate et Tahanaout    L'OCP affiche une performance financière élevée    Distribution de 100.000 quintaux d'orge subventionnée aux éleveurs de la région de Souss-Massa    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    Le nouveau coronavirus exacerbe encore les inégalités aux Etats-Unis    Célébration aujourd'hui de la Journée mondiale du sport    Hakimi au Real Madrid jusqu'en 2023    Report du Trophée Hassan II et de la Coupe Lalla Meryem de golf    Immigration clandestine : Arrestation de 32 Subsahariens à Dakhla    Le Maroc de tous les espoirs!    Mesures pour la protection des magistrats et des justiciables    La sécurité des patients et du personnel de santé mise en avant    Prise en charge officielle des frais d'inhumation des MRE en situation précaire    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents    Disney repousse la sortie des prochains Marvel    "La révolte des secrets", nouvel ouvrage de Rachida Belkacem    L'indemnisation démarre aujourd'hui    Le dirham se déprécie de 4,56% face à l'euro    Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux décès et une guérison ce dimanche à 13h    La prolongation d'Achraf Hakimi, le Vrai du Faux    Benatia et Renard scandalisés par les propos racistes sur LCI    Le monde diplomatique ou le journalisme à la carte    L'OTAN entre en guerre contre le coronavirus…    Un médecin, exerçant à l'hôpital Sidi Lahcen de Témara, testé positif au covid-19    Covid-19 : les pharmaciens entièrement engagés dans la mobilisation    Un député français d'origine marocaine saisit la justice    Orchestra Maroc touché par le coronavirus    Pèlerinage de Pâques inédit à Lourdes, sans fidèles    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Versement des indemnités des salariés en arrêt: La CNSS explique la procédure    Covid-19 : Grâce royale au profit de 5.654 détenus    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun
Publié dans Libération le 20 - 06 - 2019

Empreintes de symbolisme culturel et civilisationnel, les tentes sahraouies marocaines et mauritaniennes, installées à la place de la Paix et la Tolérance, où se tient depuis samedi le 15ème Moussem de Tan-Tan, reflètent la splendeur du patrimoine culturel commun. En effet, ces tentes offrent aux visiteurs une vitrine pour découvrir le mode de vie des nomades, leurs coutumes et traditions millénaires. Les quatre tentes, dont trois des provinces du Sud du Royaume et une de la Mauritanie, sont l'expression éloquente du rôle de la proximité géographique entre les deux pays dans le renforcement des relations sociales, culturelles et civilisationnelles ancrées dans l'histoire. Dans ce cadre, "La culture Bidane et les points communs entre le Maroc et la Mauritanie" a été au centre des discussions lors d'une rencontre initiée en marge du Moussem de Tan-Tan, dont le Mauritanie est l'invitée d'honneur. Ainsi, des chercheurs des deux pays ont fait observer que la culture Bidane constitue une incarnation de l'identité de cette société avec toutes ses facettes, y compris la musique, le conte populaire, les connaissances, les coutumes, les traditions et le style de vie.
Ils ont également indiqué que le nomadisme et la mobilité constante des populations du Maroc saharien et de Mauritanie ont donné lieu à l'émergence d'un mix culturel et socioéconomique dans la région, contribuant ainsi à favoriser un rapprochement et un climat de cohabitation entre les peuples marocain et mauritanien.
Dans le même ordre d'idées, les participants à cette rencontre ont mis l'accent sur les aspects des liens spirituels liant le Sud marocain et la Mauritanie, mettant l'accent, à ce propos, sur l'importance des constantes religieuses communes, à savoir le soufisme et le rite malékite.
La Mauritanie prend part au Moussem de Tan Tan avec une forte délégation conduite par le ministre de la Culture, de l'Artisanat et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Sidi Mohamed Ould Maham.
Outre les tentes thématiques, l'édition 2019 de cet événement, organisé par la Fondation Almoggar, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, propose une programmation riche et variée avec diverses activités patrimoniales, culturelles, sportives, artistiques et socioéconomiques. Au menu figurent des spectacles folkloriques, des séminaires et des soirées artistiques et musicales.
Classé en 2005 par l'Unesco "chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité" et inscrit également en 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, le Moussem de Tan Tan se veut un témoignage vivant de la préservation et la promotion du patrimoine immatériel, perpétuant ainsi une longue tradition et un lien profond avec les régions du Sud du Royaume, ses origines et coutumes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.