Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Améliorer les infrastructures de transit et mobiliser les ressources humaines pour réussir "Marhaba 2019"
Publié dans Libération le 22 - 06 - 2019

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a fait le point sur les mesures prises en vue de réussir l'opération "Marhaba 2019", notamment celles relatives à l'amélioration des infrastructures de transit et la mobilisation des ressources humaines pour accompagner les Marocains du monde.
Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a présenté devant le Conseil un exposé axé sur les mesures prises pour assurer le succès de l'opération "Marhaba 2019", notamment le renforcement de l'infrastructure de transit et la mobilisation des ressources humaines pour suivre le flux des arrivées des Marocains résidant à l'étranger, a indiqué Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil.
Lors de cet exposé, le ministre délégué a présenté au Conseil les opérations de transit et les différentes données relatives aux Marocains dans le monde, soulignant que les actions visant à répondre aux attentes des MRE et à leurs besoins devaient tenir compte des nouveaux défis et enjeux impliquant l'impératif de préserver leur identité, en particulier chez les générations montantes, ainsi que des changements majeurs dans leurs aspirations à différents niveaux politique, économique, social et culturel.
Et de souligner que le nombre de Marocains dans le monde est d'environ 5 millions de personnes établis dans près de 100 pays, dont 85% vivent en Europe, 70% ont moins de 45 ans et 20% d'entre eux sont nés dans les pays de résidence, fournissant des données sur certains pays, faisant savoir que la France compte 1.250.000 de MRE, dont 52% de femmes, alors que 880.000 résident en Espagne, 700.000 sont établis en Belgique, dont 460.000 sont détenteurs de la nationalité belge, a relevé M. El Khalfi.
Le ministre s'est arrêté sur les résultats de l'opération « Marhaba 2018 » et les mesures prises en 2019, faisant savoir que l'opération est menée sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et le fort engagement du Souverain de réunir toutes les conditions et moyens nécessaires à la réussite de ce processus, tout en soulignant le rôle essentiel et pionnier mené dans ce sens par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, ainsi que l'action de la Commission nationale de transit présidée par le ministère de l'Intérieur.
De même, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration a souligné que le processus de transit en 2019 du point de vue organisationnel avait débuté le 16 mai dernier, ajoutant que l'infrastructure du processus de transit reposait sur quatre ports, à savoir le port de Tanger-Med, le port de Tanger Ville et les ports de Nador et d'Al Hoceima en plus de 20 aéroports au niveau national.
Selon le responsable, en 2018, quelque 5.500.000 personnes et 676.000 véhicules ont regagné le pays alors que le processus de retour a vu passer ces chiffres de 2.370.000 en 2014 à 2.870.000 en 2018, un total qui devrait augmenter au cours des prochaines années, faisant observer que le développement des infrastructures a permis à 41% des personnes qui reviennent dans leur pays d'origine de le faire via le transport aérien (180.000 personnes) et à 43% via les ports, soit 1.265.000.
En termes d'accompagnement logistique, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a promu au cours de cette année cinq aires de repos au Maroc et cinq autres à l'étranger.
Le ministère de l'Equipement, des Transports, de la Logistique et de l'Eau a ajouté deux navires totalisant 28 unités cette année en comparaison aux 26 navires mobilisés l'année dernière et a décidé de renforcer et d'intensifier les lignes de transport maritime pour répondre aux attentes des Marocains résidant à l'étranger.
A cet égard, un montant total de 65 millions de dirhams a été affecté au développement des infrastructures portuaires et un nouvel espace a été aménagé près du port de Tanger-Med sur une superficie de 63.000 m2 pour accueillir plus de 1.000 véhicules et environ 250 bus, a-t-il relevé.
Le ministre délégué a affirmé que la Fondation Mohammed V pour la Solidarité continuerait à mobiliser des ressources en personnel médical, travailleurs sociaux et volontaires, alors que les services de la sécurité nationale, des douanes, de la Gendarmerie Royale, des Forces auxiliaires et des Forces Armées Royales continueraient à mobiliser des ressources humaines de sorte que le processus de transit puisse être encadré et doté de conditions appropriées.
Dans le même contexte, le processus de surveillance a été amélioré grâce à l'équipement des points de passage aux frontières avec un certain nombre d'équipements de détection et de scanners électroniques.
De même, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a lancé une campagne de communication, créé une application électronique pour ce processus et mis à jour le manuel de transit, dont 250.000 exemplaires ont été distribués en six langues en 2018.
Concernant le renforcement de la préservation de l'identité des Marocains à travers le monde, le ministre a cité, lors de cet exposé, un certain nombre de mesures prises dont la conclusion d'accords avec plusieurs pays d'accueil afin d'enseigner les langues nationales et la culture marocaine aux enfants des Marocains résidant à l'étranger totalisant ainsi plus de 70.000 bénéficiaires sans compter l'action menée par des associations et centres relevant de mosquées.
La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger avait lancé en 2013 un programme d'enseignement à distance de la culture arabe et marocaine, de même que le ministère en charge des MRE a fourni, lors des dix dernières années, plus d'un demi-million de manuels scolaires au profit de 150.000 enfants, et ce en partenariat avec des associations de la société civile en plus de 143.000 livres de la part de la Fondation Hassan II.
Au cours de l'année 2018, 311 représentations de théâtre ont été organisées en langues arabe et amazighe, tandis qu'en 2019, le même nombre de représentations sera programmé tout en s'ouvrant sur d'autres pays. Des centres culturels ont été créés dans plusieurs pays et villes d'accueil (Montréal, Amsterdam) et des travaux sont en cours pour établir d'autres centres à Paris et Bruxelles.
Dans le même contexte, cinq universités pour la jeunesse ont été organisées au profit des Marocains résidant à l'étranger tout au long de l'année, outre la formation de la jeunesse à travers des camps et des visites culturelles, en plus de la mobilisation des compétences des Marocains via un forum dans les domaines scientifique, industriel et des services.
Selon l'exposé présenté lors du Conseil de gouvernement, le suivi social et juridique est toujours assuré à travers la mobilisation pour le rapatriement des dépouilles des Marocains en situation de précarité et sans assurance, en procédant au transfert vers le Maroc, au cours de la dernière décennie, de 5.000 dépouilles pour une enveloppe budgétaire de 197 millions de dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.