Justice: Le plan de transformation numérique pour bientôt    Fès: El Hammouchi veille sur le déroulement des opérations de contrôle    El Othmani chez les députés jeudi prochain    Samir: La capacité de stockage louée à l'Onhym    L'APD se penche sur la résilience des entreprises post-Covid    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Abderrahmane El Youssoufi: Hommages et condoléances    Crime social    Evolution de la pandémie: Les modèles prédictifs risqués    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Appel à la réalisation de la justice sociale et territoriale    Les principaux secteurs de l'économie nationale accusent le coup de la pandémie    Benzema a très envie de revenir à la compétition    Le Crédit Agricole du Maroc améliore son PNB au premier trimestre    Propagation en baisse et guérisons en hausse    Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions    Mohamed Benabdelkader : Le plan de transformation digitale de la justice sera dévoilé dans les prochains jours    André Azoulay : Essaouira prête pour le jour d'après    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    La FNM lance un appel à concurrence pour l'acquisition d'œuvres d'artistes marocains    Casablanca-Settat: Ce qu'il faut retenir de la 1ère réunion du comité régional de vigilance économique    Coronavirus: 56 nouveaux cas mercredi à 18 heures, 6866 guérisons    Retour au bercail des étudiants    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Réflexions sur quel Maroc de l'après covid-19?    ONU: les ambassadeurs de Suisse et du Maroc à New York lancent le processus    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Trois millions de personnes affiliées à la CNSS    Naples pense à Oussama Idrissi    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil
Publié dans Libération le 20 - 07 - 2019

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale à l'encontre des accusés dans l'affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d'Imlil (province d'El-Haouz).
Ainsi, les trois principaux accusés, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad et Rachid Afati, ont été condamnés à la peine de mort. Quant à Abderrahmane Khayali, il a été condamné à la perpétuité.
Par ailleurs, une peine de 30 ans de réclusion ferme a été prononcée contre Nouredine Belaabed, Hicham Nazih et Khmayej Abdelkébir et 25 ans de prison ferme pour Abdellatif Driouch, Hamid Ait Hmed, Abdelghani Chaati et Aaqel Zeghari.
La Chambre criminelle a, également, condamné à 20 ans de prison ferme Said Toufiq, Amine Dimane, Abdelaziz Feriat et l'accusé portant la double nationalité suisse-espagnole, Kevin Zoller Guervos.
De même, Ayoub Chellaoui a écopé d'une peine de 18 ans de prison ferme et Bachid Driouch, Rachid Ouali, Mohamed Chakor et Abdeslam Idriss, de 15 ans de prison ferme.
Mohamed Salah, Nouredine Khili, Said Khiyali et Abdellah Ouafi ont été condamnés, respectivement, à 12 ans et 8 ans de prison assortie d'une amende de 10.000 DH, 6 ans et 5 ans de prison ferme.
La Cour a, de même, déclaré irrecevable la requête présentée contre l'Etat marocain en la personne du chef du gouvernement et l'agent judiciaire du Royaume par la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 10 millions de dirhams (930.000 euros) à l'Etat marocain pour sa "responsabilité morale".
Elle a, par ailleurs, condamné les quatre principaux accusés, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad, Rachid Afati et Abderrahmane Khayali, à verser solidairement 2 millions de dirhams au titre de réparation pour la partie civile.
Les victimes se nomment Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans.
Eprises de nature, les deux amies partageaient le même appartement, suivaient des études de guide à l'université norvégienne de Bø et voyageaient ensemble pour les vacances de Noël au Maroc.
Leur périple s'est arrêté au pied des cimes enneigées du Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord, dans le Haut-Atlas, à 80 kilomètres de la capitale touristique Marrakech.
Les trois hommes condamnés à mort sont restés impassibles à l'énoncé de la sentence.
Bien que des condamnations à la peine capitale soient toujours prononcées au Maroc, un moratoire sur les exécutions est appliqué de facto depuis 1993 et l'abolition de ce châtiment fait débat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.