Relèvement des droits d'importation de 30 à 40% : Quels sont les produits concernés    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]    L'Espagne opère des reconfinement locaux en s'appuyant sur la Loi (video)    Bac 2020. Massar, le serveur est une tombe    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu'à 75% de leur capacité    Nouveau modèle de développement : Voici les premières conclusions de la CSMD    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    ODD : Le Maroc défend son bilan devant l'ONU    Moderna. Les essais cliniques prévus le 27 juillet    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Syndrome de Tanger    La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Explications    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    Sahara marocain: un journal bulgare fustige le polisario et son mentor    Fête du Trône : Report des cérémonies et des festivités    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La Turquie et le monde arabe    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu
Publié dans Libération le 14 - 09 - 2019

En 2019, la production mondiale de céréales devrait s'établir à 2,708 milliards de tonnes, soit 23 millions de tonnes de plus que prévu en juillet et 55,4 millions de tonnes (2,1%) de plus que le résultat de 2018, a récemment annoncé l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
En raison de la révision à la hausse, le mois d'août dernier, des prévisions concernant la production céréalière mondiale, l'offre mondiale de céréales devrait être plus élevée que prévu en 2019‑2020, a indiqué la FAO dans son récent rapport dont nous avons relevé les variations des cours des produits alimentaires dans une précédente édition.
Ainsi que l'a souligné l'agence onusienne dans un communiqué publié dernièrement, «la quasi-intégralité de la hausse mensuelle s'explique par la révision à la hausse des prévisions concernant la production mondiale de maïs, qui s'établit désormais à 1,124 milliard de tonnes, soit une progression de 2,0% par rapport à juillet et de 0,7% par rapport à 2018».
A en croire l'organisation, ces prévisions plus optimistes s'expliquent principalement par l'amélioration des perspectives de rendement aux Etats‑Unis, en dépit des précipitations abondantes durant la majeure partie de la période des semis.
«En outre, alors que la récolte de maïs est quasiment terminée au Brésil, les prévisions concernant la production du pays en 2019 ont été relevées récemment, ce qui a contribué à la révision à la hausse des perspectives mondiales», a ajouté l'organisation.
D'après la FAO, ces révisions à la hausse ont largement compensé la réduction de la production mondiale de blé prévue en 2019 qui, selon les plus récentes prévisions de la FAO, devrait s'établir à 767 millions de tonnes, soit 4 millions de tonnes de moins qu'en juillet.
L'agence a toutefois fait remarquer que «la baisse de la productivité des cultures en Fédération de Russie et dans l'Union européenne n'a été que partiellement compensée par la hausse des estimations concernant la production en Chine et aux Etats-Unis, qui résulte de la révision à la hausse des rendements».
Selon ses prévisions, et en dépit de la révision à la baisse de ce mois-ci, elle a indiqué que la production mondiale de blé devrait cette année dépasser celle de 2018 de 36 millions de tonnes (5%).
S'agissant de la production mondiale de riz (équivalent usiné) en 2019, elle devrait s'établir à 517 millions de tonnes, soit une légère hausse par rapport à juillet et un niveau équivalent au record de l'année dernière, selon la FAO imputant cette hausse principalement à la Chine, où les agriculteurs ont cultivé plus de rizières que prévu.
Du côté des Etats-Unis, en raison d'une diminution des ensemencements plus faible que prévue, malgré des conditions météorologiques défavorables et la faiblesse attendue des prix, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture a annoncé que la production a également été révisée à la hausse.
Selle elle, «ces hausses devraient plus que compenser un léger recul de la production au Bangladesh, où la baisse des superficies plantées s'explique par la faiblesse des prix du marché».
Il est à noter que les prévisions record concernant l'utilisation mondiale des céréales en 2019‑2020 ont à nouveau été relevées et portées à 2,715 milliards de tonnes, soit une hausse de 7 millions de tonnes par rapport à juillet et de 37,1 millions de tonnes (1,4%) par rapport à 2018‑2019.
Pour ce qui est des prévisions concernant les stocks mondiaux de céréales à la clôture des campagnes se terminant en 2020, la FAO a noté qu'elles ont été «relevées de 19,4 millions de tonnes par rapport à juillet et portées à un peu plus de 847 millions de tonnes», estimant toutefois qu'elle sont encore en recul de près de 16 millions de tonnes (1,8%) par rapport à leurs niveaux d'ouverture.
Quant aux prévisions de l'agence concernant les échanges mondiaux de céréales en 2019‑2020, les statistiques montrent qu'elles se sont établies à près de 415 millions de tonnes, soit un niveau identique à celui qui était prévu en juillet.
Soulignons que lors de cette campagne, la FAO a estimé que «le volume des échanges devrait rester proche de celui qui a été estimé pour 2018‑2019» du fait que «les hausses prévues des échanges de blé et de riz devraient presque contrebalancer le recul des prévisions concernant les échanges de maïs et de sorgho», a-t-elle conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.