Projet de loi de finances /Droits de douane: Les mesures phares    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Akhannouch juge nécessaire la « mise à niveau » de l'entreprise marocaine    Missing    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d'un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    La justice fait renaître Samir de ses cendres    L'ANCP : « Le ministre de la Santé n'a pas pris cette mesure »    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    Flexibilité du dirham : la solution de Jouahri en cas de choc externe    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Faculté de droit d'Agadir: Un acte inadmissible!    Les Botolistes proches de la qualification    Compensation: le PLF 2020 prévoit une dotation de plus de 13 MMDH    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Météo: le temps qu'il fera ce dimanche    Vidéo. Le Maroc lance son premier nanosatelite dans l'espace    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Bella Hadid se livre sur son état mental    La Twittoma, ou comment les réseaux sociaux servent la bonne cause    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Revanche Atlético-Juventus : Retrouvailles Félix-Ronaldo
Publié dans Libération le 18 - 09 - 2019

Vieilles rancunes et nouvelle rivalité au stade Metropolitano: l'Atlético Madrid défie mercredi en Ligue des champions la Juventus Turin, son renversant bourreau du printemps dernier, dans un choc des générations 100% portugais entre la star Cristiano Ronaldo et l'étoile montante Joao Félix.
Les "Colchoneros", qui rêvaient de jouer la finale de C1 à domicile la saison dernière, gardent en travers de la gorge leur élimination dès les huitièmes. La faute aux "Bianconeri" et à Ronaldo, auteur d'un triplé lors d'une folle "remontada" en huitièmes de finale retour (3-0) après une défaite 2-0 des Turinois à l'aller.
Six mois plus tard, revoilà face à face deux des meilleures défenses du continent, dès la phase de poules. Mais tous les regards sont surtout braqués sur les deux attaquants vedettes de chaque équipe, équipiers en sélection portugaise.
A l'Atlético, Joao Félix a rapidement pris la suite d'Antoine Griezmann, parti à Barcelone, dont il a hérité du maillot N.7 et des prérogatives offensives: en quatre journées de Liga, le Portugais a marqué un but, délivré une passe décisive et provoqué un penalty.
De quoi justifier les 126 millions d'euros déboursés par l'"Atleti", record du club, pour cet attaquant mobile, rapide et technique (1,81 m, 70 kg). "Un crack est né", a même titré le quotidien sportif Marca, le plus lu d'Espagne.
On en oublierait presque que le diamant formé au Benfica Lisbonne n'a que 19 ans et une seule saison au plus haut niveau dans les jambes! "J'ai la maturité suffisante pour faire face à tout ça", a prévenu Joao Félix, tignasse sombre et visage poupin.
Cet été, le jeune Portugais s'est même mesuré à son illustre compatriote, lors d'un match amical entre l'Atlético et la Juventus. L'effronté a étincelé, signant un doublé pour permettre aux Madrilènes de gagner 2-1 et s'attirant des comparaisons flatteuses avec Ronaldo.
"Je suis ici pour écrire mon histoire, pour frapper les esprits en tant que Joao Félix. Ces comparaisons sont agréables, mais Cristiano c'est Cristiano et je veux être moi-même", a tranché le natif de Viseu.
La défaite samedi contre la Real Sociedad (2-0) l'a d'ailleurs ramené sur terre. Après une première période insipide, son entraîneur Diego Simeone l'a remplacé après la pause, avec cet avertissement en conférence de presse: "Nous avons de jeunes joueurs qui doivent peser davantage."
C'est la preuve que ce talent brut doit encore apprendre, comme l'a résumé la semaine dernière José Mourinho, autre figure du football portugais. "Il doit encore grandir énormément", a dit le technicien. "Il est dans une bonne équipe, entouré de joueurs expérimentés, avec un entraîneur qui sait ce qu'il veut. L'Atlético est un bon endroit pour son développement."
L'Europe, en particulier, est une terre vierge pour le jeune attaquant: après avoir disputé la Ligue Europa avec Benfica la saison dernière, il s'apprête seulement à découvrir la phase de poules de la Ligue des champions. Une compétition où Ronaldo, meilleur buteur absolu de l'épreuve avec 126 buts, règne en maître.
D'où la prudence de "CR7" à l'heure d'évoquer son possible héritier. "Il faut qu'il soit prêt au plan mental pour supporter les critiques qui vont surgir", a-t-il récemment déclaré.
Pour sa deuxième campagne à la Juventus, le joueur de Madère rêve pour sa part de remporter une sixième C1 avec un troisième club différent.
Le quintuple Ballon d'Or a signé un début de saison convaincant avec six buts en cinq apparitions, club et sélection mêlés, malgré une prestation discrète samedi contre la Fiorentina (0-0). Et l'attaquant âgé de 34 ans compte bien faire valoir son droit d'aînesse à l'heure de revenir à Madrid, où il a joué neuf ans pour le Real.
"Quand nous étions avec la sélection, il m'a parlé de Madrid et m'a dit qu'il s'y plaisait beaucoup", a raconté Joao Félix, admiratif de ce compatriote qu'il s'apprête à défier. "Cristiano (...), c'est actuellement le meilleur au monde, et peut-être de tous les temps."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.