Communiqué du bureau politique du PPS    Air Arabia lance une nouvelle liaison entre Casablanca et Rennes    Nos vœux    La main de Bouchaïb Habbouli...    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    SM le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection    Le Bayern, Liverpool et City enchaînent, le Real échappe au pire    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l'étranger ?    Comment protéger nos enfants contre le harcèlement et les abus sexuels dans les espaces publics?    Le roi Mohammed VI écrit au président tchèque    PLF 2021 : les appréciations du patronat    Le ministère des Finances propose aux investisseurs ses lignes de crédits    Fitch Ratings: le Maroc perd son «Investment grade»    Un gouvernement terne et indolent!    GP du Portugal de F1 : Lewis Hamilton bat le record de victoires de Michael Schumacher    «Plaidoirie pour un Maroc laïque»    Les EAU décident d'ouvrirr un Consulat général à Laâyoune    Khalid Ait Taleb fait son plaidoyer    Le roi de Thaïlande: un monarque doublement désavoué    France-Islam : Halte à l'escalade    La sécurité alimentaire à l'épreuve de la pandémie    Coronavirus : l'immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Etude]    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    L'ONMT fonde ses espoirs sur l'international    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Edito : Software    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    Covid-19 : Le président algérien hospitalisé    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    Ecomondo et Key Energy basculent vers le digital : 15 jours d'économie verte en Italie    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Volleyball: le message du roi Mohammed VI à Bouchra Hajij    Coup de tonnerre au Barça: Bartomeu démissionne !    Un autre pays africain ouvre son consulat à Laâyoune    Le président de la FIFA testé positif au covid-19    Bartomeu: Messi est la clé du nouveau projet du FC Barcelone    Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19    Les révélations inattendues de Lara Fabian    "Eclat d' amour et des amours confinées " , nouveau recueil de Bouchra Fadel    « Finding Agnes ». Le Maroc inspire les réalisateurs étrangers    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La culture marocaine à l'honneur en Andalousie
Publié dans Libération le 01 - 11 - 2019

La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée à Séville braque les projecteurs sur le Maroc tout au long du mois de novembre via une programmation éclectique afin de mettre en avant la diversité des valeurs culturelles marocaines et la richesse du patrimoine national. Cette manifestation s'inscrit dans le cadre du projet "Al Qantara, ponts de dialogue et de cohabitation", mis en œuvre par la Fondation et le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger.
José Manuel Cervera, directeur de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, a souligné dans une déclaration à la MAP que "le mois du Maroc est un rendez-vous annuel confirmé dans la programmation de la Fondation ».
« Grâce au succès des précédentes éditions, le mois du Maroc est devenu un événement incontournable dans le calendrier culturel de la capitale andalouse", soutient-il. "Outre sa portée culturelle, poursuit M.Cervera, cette série d'activités offre un espace de partage et d'échanges entre les communautés andalouse et marocaine, et ce à travers les multiples rencontres organisées au fil de ce mois".
Pour le directeur de la Fondation, "notre objectif est d'offrir une plongée dans la vie culturelle du Maroc, qu'il s'agisse de l'art, du cinéma ou de la littérature". Il est question aussi, selon lui, de rapprocher la communauté marocaine de ses origines et lui permettre de maintenir les liens forts la liant à sa culture et à la mère patrie.
"Nous voulons aussi faire connaître auprès des Sévillans ce bagage culturel marocain et mettre l'accent sur la manière avec laquelle la présence marocaine en Andalousie a contribué à la richesse de notre société", a-t-il relevé. "Je tiens à rappeler que nous sommes une institution hispano-marocaine et la Fondation a des racines marocaines bien ancrées, qui sont exposées au public non seulement durant ce mois mais se reflètent également à travers les activités que mène la Fondation durant toute l'année", étaye le directeur andalou. Fidèle à son objectif de promouvoir le rapprochement entre les deux rives, sur les principes de paix, de tolérance et de dialogue, la Fondation a conçu une programmation qui reflète cet esprit et consolide cette complicité entre les cultures marocaine et andalouse.
Le coup d'envoi sera donné le 7 novembre au siège de la Fondation avec le vernissage de l'exposition les "Marocains" de Leila Alaoui. L'exposition débarque tout juste de Casa Arabe (La Maison arabe) de Madrid où le public madrilène a pu découvrir une série de portraits grandeur nature, retraçant les profils de Marocains issus de plusieurs régions et mettant la lumière sur la pluralité et la diversité du Royaume. Sur ce même volet, le cycle cinématographique marocain démarrera le 7 novembre et se poursuivra jusqu'au 3 décembre.
Ladite programmation fera le bonheur des cinéphiles andalous qui auront l'occasion de découvrir la nouvelle vague des cinéastes marocains à travers une sélection de longs métrages primés lors de rencontres internationales. La programmation comprend également un défilé de caftans, créations de jeunes stylistes marocains alliant innovation et tradition.
De plus, la riche cuisine marocaine sera à l'honneur à travers deux show cooking, animés par le chef Ali, basé à Séville. Pour les responsables de la Fondation, ces actions culturelles qui reflètent les valeurs prônées par le Royaume, mettent en valeur le rapprochement culturel hispano-marocain. Il s'agit aussi d'une occasion pour célébrer le XXème anniversaire de la Fondation, créée en 1999.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.