CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    FIFM : Plusieurs projets récompensés dans le cadre des ateliers de l'Atlas    Un américain arrêté pour l'utilisation de Playstation pour son trafic de drogue    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vivement un Derby dans toute sa grandeur
Publié dans Libération le 02 - 11 - 2019

Place au grand show. Le Complexe sportif Mohammed V à Casablanca sera, ce samedi à partir de 19 heures, le théâtre de la rencontre qui opposera le Raja au Wydad pour le compte des huitièmes de finale aller de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions.
Une première, un derby aux couleurs arabes qui s'annonce sous de bons auspices et qui, comme à l'accoutumée, se jouera à guichets fermés. L'on s'attend à de jolies fresques dans les gradins mais ce que l'on souhaite surtout c'est qu'une ambiance bon enfant prévaut entre les supporteurs des deux clubs. Les excités et les nervis n'ont qu'à se tenir à carreau pour que le match puisse se dérouler dans un esprit fair-play. D'ailleurs, un fort dispositif sécuritaire sera mis en place dès les premières heures de ce samedi avec la mobilisation de plus de 6000 agents des forces de l'ordre qui seront répartis sur les abords du stade et les voies y menant.
Une confrontation qui tombe au bon moment entre deux protagonistes dont les machines tournent à plein régime. Le WAC et le Raja, qualifiés haut la main à la phase de poules de la Ligue africaine des clubs champions, entretiennent l'espoir légitime de conserver cette cadence victorieuse dans cette compétition arabe. Sauf que seul un des deux clubs prolongera sa campagne régionale et la réalisation de cet objectif passe par un premier acte bien négocié.
D'aucuns auraient bien aimé que ce choc puisse avoir lieu à un stade avancé de la compétition mais le tirage au sort en a décidé ainsi, n'en déplaise aux dirigeants wydadi Mohamed Talal et rajaoui Abdeslam Hanat. Dans des déclarations relayées par la MAP, le premier a affirmé que «le tirage au sort n'a pas été clément avec les deux équipes en les mettant aux prises dans une finale avant terme », précisant que « les Rouge et Blanc ne sont pas là pour faire de la figuration mais pour arracher le titre ». Quant au second, il a indiqué que « on aurait souhaité jouer le Wydad lors d'un tour plus avancé, mais le destin en a décidé autrement », avant d'ajouter que « les Aigles Verts se sont préparés pour affronter n'importe quel adversaire dans ce tournoi ».
A ce propos, pour préparer ce derby, le Raja, club qui reçoit, a opté pour la ville de Bouznika en vue de s'éloigner de toute pression, alors que le Wydad a choisi de peaufiner les ultimes réglages dans son propre complexe. Côté effectif, les Verts seront au grand complet, hormis l'absence d'Abdelilah Hafidi, ce qui ne sera pas le cas pour les Rouges qui seront privés des services de Mohamed Nahiri et Abdellatif Nousseir, suspendus, ainsi qu'Aymane El Hassouni et Walid El Karti blessés. Il est vrai qu'il s'agit de forfaits de taille mais le staff technique du WAC, qui vient de se renforcer par l'arrivée de Fouad Sahabi en tant qu'entraîneur-adjoint, dispose d'autres éléments qui piaffent d'impatience pour saisir leur chance et quitter la banquette, à l'instar du jeune El Amloud qui confirme à chaque titularisation.
Cette rencontre, qui sera sifflée par l'arbitre émirati Mohammad Abdallah Hassan, est à placer sous le signe de l'équilibre parfait, sachant que cette première manche et même la deuxième prévue le 23 courant toujours au Complexe Mohammed V, se joueront sur de petits détails. Et les mieux placés que quiconque pour bien assimiler ce fait sont les entraîneurs des deux clubs. Pour le coach du Raja, Patrice Carteron qui est à son deuxième derby, « ça sera une partie indécise et aucun des deux clubs ne bénéficie d'un quelconque avantage. En étant hôte au match aller, l'important pour nous est de ne pas encaisser de but et de se montrer appliqués lors des occasions que l'on va se créer».
De son côté, Zoran Manojlovic s'est dit heureux de pouvoir prendre part au derby casablancais auquel « l'équipe s'était préparée de façon normale. Nous allons tout faire pour inscrire un but qui nous sera d'un grand apport au match retour ».
Il convient de rappeler que le WAC et le Raja s'étaient qualifiés à ce tour après avoir éliminé respectivement les clubs soudanais d'Al Merrikh et palestinien d'Al Qods. En ce qui concerne le prize money, l'équipe qui franchira ce tour remportera 200.000 dollars alors que celle qui sera éliminée aura droit à un chèque de 50.000 dollars. Le vainqueur du tournoi empochera, quant à lui, le joli pactole de 6 millions de dollars, contre 2,5 millions au finaliste et 500.000 dollars aux demi-finalistes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.