Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine réagit    LDC Afrique: Le Raja est qualifié pour les quarts de finale    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Le portugais Pestana Hotel Group renforce son offre    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc en queue du peloton africain en matière de visa
Publié dans Libération le 14 - 11 - 2019

Rendue publique lundi, la quatrième édition du rapport sur l'Indice d'ouverture sur les visas en Afrique de la Commission de l'Union africaine et de la Banque africaine de développement révèle des « progrès sans précédent» en matière de visa entre pays africains et montre également que 47 pays ont amélioré ou maintenu leur Indice d'ouverture des visas en 2019.
Cet Indice d'ouverture des visas en Afrique qui mesure le degré d'ouverture des pays africains en examinant leurs exigences à l'entrée des citoyens des autres pays d'Afrique indique que, pour la première fois, les Africains peuvent voyager, en moyenne, vers plus de 27 pays sans visa ou avec un visa à leur arrivée. Ils ont ainsi un accès libre à plus de la moitié du continent.
Le rapport montre également que 47 pays ont amélioré ou maintenu leur indice d'ouverture des visas en 2019 et que les voyageurs africains n'ont plus besoin de visa vers un quart des autres pays africains, que l'exemption de visa n'était possible que dans un cinquième du continent en 2016 et qu'à ce jour, 21 pays africains offrent des facilités de voyage, grâce aux eVisas.
En 2019, souligne le rapport, les pays les plus performants en matière d'ouverture des visas figurent parmi les pays les plus attractifs en termes d'investissements directs à l'étranger et bénéficient d'un fort taux de croissance, y compris dans le secteur du tourisme. Ainsi, avec leur politique d'exemption de visa pour tous les visiteurs africains, les Seychelles et le Bénin restent les deux premiers pays d'Afrique en matière d'ouverture des visas.
Cependant, explique-t-on, malgré les avancées, les voyageurs africains doivent encore obtenir un visa pour voyager dans un peu moins de la moitié du continent.
A ce classement, le Maroc ferme la marche avec six autres pays en situation de guerre ou d'instabilité chronique.
En termes d'ouverture, il est, en effet, classé 46ème puisqu'il impose ce précieux sésame à 47 pays du continent et n'en dispense que 6.
Des pays de l'UMA, il est aussi le moins bien classé puisqu'il se situe derrière la Mauritanie (10ème), la Tunisie (27ème) et l'Algérie (46ème).
Un tel classement, en fait, interpelle la stratégie de déploiement économique que notre pays est en train de mener sur le continent africain.
«L'offre marocaine est unique, de par son caractère multidimensionnel : elle est économique, sécuritaire, religieuse et technique. Mais elle est aussi, et surtout, humaine et sincère», avait précisé à ce propos le chef de la diplomatie marocaine dans un entretien à «Jeune Afrique», en rappelant les nombreuses visites que le Souverain a effectuées en Afrique et les multiples accords qui lient le Royaume à nombre de pays du continent ainsi que son retour au sein de l'Union africaine, son adhésion à la ZLECA et sa demande d'adhésion à la CEDEAO.
Cette inébranlable volonté d'ouverture et de coopération tous azimuts du Maroc sur son environnement continental s'articule aussi autour d'un important volet humain que confortent l'accueil et la formation des étudiants africains et une nouvelle politique de migration et d'asile menée tambour battant depuis un certain temps déjà.
Tout cela nécessite une libre-circulation des personnes et des biens et une liberté de travail et d'établissement à même de pouvoir conforter les relations et les échanges bilatéraux dans le cadre d'une coopération Sud-Sud mutuellement bénéfique. Ce que les données de l'Indice d'ouverture sur les visas en Afrique semblent infirmer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.