Installation des nouveaux membres de la CRDH de Guelmim-Oued Noun    Nasser Bourita s'entretient avec Dmytro Kuleba et Olivier Varhelyi    Nouvelles solutions de Bank of Africa destinées aux étudiants    Décès de Mohamed Talal    Le secteur du livre affaibli par la pandémie    La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus    La FNM organise des expositions dans l' ensemble de ses musées " pour célébrer la vie "    La Juve en quête d' un 10ème titre de suite    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Algérie : 4 morts et six portes disparus après le chavirement d'une embarcation de fortune    En RDC, les fonctionnaires fictifs rattrapés par la justice    Voici quand débute le mois de Safar au Maroc    Casablanca: le distanciel pour 2 semaines supplémentaires    France: fermeture de 89 établissements scolaires    Les Produits alimentaires agricoles affichent un bilan solide à l'export    Casablanca : La quarantaine prolongée deux semaines à partir de lundi prochain    Le Maroc signe avec les Russes une pré-commande d'un vaccin suédo-britannique    Casablanca: arrêté pour avoir menacé le directeur d'un média    Cybersécurité : La CGEM établit un guide pour les entreprises    Tramway. Un voyageur blessé    Finale de la ligue des champions CAF 2018-2019 : L'appel du Wydad rejeté par le TAS    Rabat: les professionnels de la Santé seront récompensés    Le Maroc signe un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid 19    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Ait Taleb: « la situation au Maroc est préoccupante, mais… »    Dislog lance une fondation pour l'entrepreneuriat en partenariat avec Endeavor    Mostra de Venise. L'actrice marocaine Mila Suarez crée le buzz avec un baiser « hot »    Maître Gims membre d'une secte islamiste ?    L'Institut CDG organise une série de webinaires    Projet de loi sur la grève: Moukhariq fustige «un gouvernement au service du patronat»    Promotion immobilière : voici les trois principaux chantiers des opérateurs pour relancer l'activité    Rabat : fermeture temporaire des bureaux du siège de l'ONMT après la détection de huit cas asymptomatiques    Où sont passés les 1,9 MMDH alloués à la Santé ? Ait Taleb s'explique    Le gouvernement adopte un projet de décret relatif à la simplification des procédures et formalités administratives    Algérie : deux ans de réclusion pour un ancien policier devenu une figure du «Hirak»    Officiel: Gonzalo Higuain quitte la Juventus    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    Chic Intemporel : La dimension humaine d'une marketplace solidaire    Marchés publics et gouvernance des tribunaux : Le ministère de la justice trace son plan d'action    Soudan du Sud : progrès très lents du processus de paix et nouveau risque de famine    Message de condoléances et de compassion de S.M le Roi à la famille de l' artiste Anouar Al Joundi    Enfin, un carton plein du Wydad    Football féminin: la LNFF et la DTN ambitionnent la restructuration des clubs    Face à la Chine, l'Union Européenne change son fusil d'épaule    Le BCIJ découvre à Témara un véhicule frigorifique contenant des substances explosives    L'association Espace les Oudayas salue les travaux de restauration    On ne peut pas écrire, sans lire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité
Publié dans Libération le 20 - 11 - 2019

Le Maroc est fermement engagé, dans le cadre d'une démarche solidaire et agissante, en faveur du développement et de la stabilité de l'Afrique, a indiqué l'ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada.
«Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc est fermement engagé, dans le cadre d'une démarche solidaire et agissante, en faveur du développement et de la stabilité de l'Afrique», a-t-il déclaré à la MAP, en marge de l'ouverture lundi à Diamniadio (à une trentaine de km de Dakar), du 6è Forum sur la paix et la sécurité en Afrique.
«En exhortant la réactivation de certains instruments panafricains, tels que l'Architecture africaine de paix et de sécurité (APSAP), ainsi que l'Architecture africaine de gouvernance (AGA), nous nous réjouissons également de l'activation du Fonds pour la paix, comme instrument financier au service de la paix et de la sécurité en Afrique», a-t-il relevé.
Le diplomate marocain a, par ailleurs, relevé que «le Maroc et le Sénégal sont aujourd'hui de grands pourvoyeurs reconnus de forces de maintien de la paix», appelant à une coordination interactive entre les différents partenaires internationaux et régionaux, l'objectif étant de réévaluer le mandat de ces forces, l'adapter aux contextes spécifiques pour une plus grande efficacité opérationnelle.
La participation du Royaume aux opérations onusiennes de maintien de la paix, ses initiatives en matière de médiation, de dialogue politique et de règlement pacifique des différends, consolident le contenu de cet engagement constant et renouvelé, a-t-il ajouté.
Taleb Barrada a souligné dans ce contexte que le Maroc a entrepris de développer des partenariats bilatéraux et régionaux en vue de «faire face aux défis communs à notre sécurité collective et aux impératifs de développement économique et social», a-t-il expliqué, estimant que la réforme du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine constitue la clé de voûte de l'efficience de l'Architecture africaine paix et sécurité afin de faire de ce Conseil un organe homogène, efficient, transparent et inclusif dans la mise en œuvre de son mandat.
La 6ème édition du Forum Paix et sécurité en Afrique se penche sur les différentes problématiques liées aux défis de la paix et de la sécurité dans le continent, à travers trois séances plénières axées respectivement sur les thèmes suivants : «Repenser la sécurité collective : quelles approches ?», «Face à la crise du multilatéralisme : quelles réponses aux défis à la paix et à la sécurité en Afrique ?» et «Etats, acteurs privés, populations et sécurité en Afrique».
Le programme du Forum comporte également des ateliers consacrés notamment à l'examen des mécanismes de prévention des conflits et de sortie de crises, au financement des politiques africaines de paix et de sécurité et à la sécurité numérique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.