«Avoir un bon réseau est utile dans l'insertion sociale et professionnelle future»    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    ADM invite les usagers à vérifier leur solde Jawaz    La vérité derrière le mensonge    Le coût du confinement en Afrique s'élève mensuellement à 09 milliards de dollars    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Cyclisme: Prudence et sécurité, maîtres mots de la reprise    Exclu-Al Bayane: Boutaib en discussion avancée avec un club de la Botola    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 81 nouveaux cas, 8003 au total, jeudi 4 juin à 18h    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La prospection gazière a coûté 30 milliards de DH d'investissements depuis l'an 2000
Publié dans Libération le 07 - 02 - 2020

Les investissements réalisés dans le domaine de l'exploration gazière ont totalisé 30 milliards de dirhams (MMDH) depuis la promulgation de la loi sur les hydrocarbures en 2000, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rebbah.
Selon des données fournies par M. Rebbah qui répondait à une question orale sur "la prospection du gaz naturel" présentée par le groupe socialiste à la Chambre des conseillers, un total de 26 milliards d'investissements ont été engagés dans la recherche et la prospection, alors que le gisement de Tendrara a nécessité, à lui seul, des investissements de trois milliards de DH, rapporte la MAP.
"En dépit des investissements colossaux, les opérations de prospection peuvent ne pas aboutir à la découverte de réserves de gaz naturel", a-t-il relevé, soulignant dans ce contexte que les découvertes de réserves demeurent "limitées".
Le ministre a fait observer qu'il existe des entreprises qui ont investi jusqu'à 3 milliards de DH avant de mettre fin aux travaux d'exploration en raison du manque de gaz ou la recherche d'opportunités dans d'autres pays, dès lors qu'elles préfèrent investir dans des gisements disposant d'un plus grand potentiel.
Le Maroc dispose de trois sites de gaz naturel, à savoir les sites du Gharb, de Meskala à Essaouira et de Tendrara aux alentours de Figuig, a rappelé M. Rebbah, tout en précisant que pour le gisement de Tendrara, un accord préliminaire a été signé pour un investissement de 3,5 MMDH prévoyant le lancement de l'exploitation en 2020.
Ce gisement devrait à terme, selon l'accord obtenu, assurer en cas du forage de nouveaux puits entre 30% et 40%, voire 50% des besoins du Royaume en électricité. Il a également rappelé à cet égard que l'Etat a droit à 25% des recettes du gaz à travers l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.