Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : 44 nouveaux cas, 7.910 au total, mercredi 3 juin à 10h    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Un communiqué riche en enseignements    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    Penser le concret    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde
Publié dans Libération le 27 - 03 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/44081227-36168106.jpg?v=1585242256" alt="Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde" title="Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/44081227-36168106.jpg?v=1585242266" alt="Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde" title="Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde" /
Commémorée le 27 mars de chaque année, la Journée mondiale du théâtre se veut une occasion annuelle de promouvoir le "père des arts" à travers le monde.
Créé à Vienne en 1961, cet événement culturel a été célébré pour la première fois le 27 mars 1962, par les centres nationaux de l'Institut international du théâtre (IIT) qui existent actuellement dans une centaine de pays, ainsi que par d'autres membres de la communauté théâtrale internationale.
Chaque année, cette journée est célébrée à l'échelle mondiale pour sensibiliser l'opinion publique à la valeur du théâtre et permettre à la communauté théâtrale de promouvoir son travail à grande échelle pour que les leaders d'opinion connaissent la valeur de cette forme artistique et la soutiennent.
Chaque année comme à l'accoutumée, une personnalité emblématique du monde du théâtre est invitée à partager ses réflexions sur le thème du théâtre et la culture de la paix en écrivant le "message international" de la Journée mondiale du théâtre. Ce message est traduit en plus de 50 langues, lu devant des dizaines de milliers de spectateurs avant les représentations dans plusieurs théâtres à travers le monde, imprimé dans des centaines de journaux quotidiens, et diffusé dans une centaine de stations de radio et de chaînes de télévision dans tous les coins des cinq continents.
Cette année, le message adressé à la communauté internationale est signé par l'auteur dramatique Shahid Nadeem, considéré comme l'un des principaux auteurs dramatiques du Pakistan et connu pour sa combinaison habile des thèmes sociaux et politiques contemporains avec les formes traditionnelles et l'héritage populaire pour présenter un théâtre divertissant et intellectuellement stimulant.
Son choix a porté sur le thème "Le théâtre comme sanctuaire". "Le théâtre a un rôle, un rôle noble, dans la dynamisation et la mobilisation de l'humanité pour se relever de sa descente dans l'abîme. Il peut élever la scène, l'espace de représentation, en quelque chose de sacré", écrit M. Nadeem dans son message. "Nous disons parfois en plaisantant : les mauvais moments sont bons pour le théâtre. Les défis à relever ne manquent pas, ni les contradictions à exposer et les statu quo à renverser", fait valoir l'auteur dramatique.
"En nous produisant sur scène, nous nous laissons parfois emporter par notre philosophie du théâtre, notre rôle de précurseurs du changement social, et nous laissons une grande partie des masses derrière nous. Dans notre engagement face aux défis du présent, nous nous privons des possibilités d'une expérience spirituelle profondément émouvante que le théâtre peut offrir", souligne Shahid Nadeem.
"La création théâtrale peut être un acte sacré et les acteurs peuvent en effet devenir les avatars des rôles qu'ils jouent. Le théâtre élève l'art de jouer à un niveau spirituel supérieur. Le théâtre a le potentiel pour devenir un sanctuaire et le sanctuaire un lieu de représentation", conclut-il.
Au Maroc comme dans le monde, cette journée est ponctuée de multiples événements nationaux et internationaux. Or cette année, le monde vit une situation exceptionnelle dictée par la pandémie du coronavirus qui a entraîné la suspension de toutes les activités culturelles jusqu'à nouvel ordre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.