Mauvaise gestion du patrimoine architectural de Casablanca: Le gouverneur limogé    Rabat: Laftit se réunit avec les partis non représentés au Parlement    Ouverture partielle des frontières: Les agences de voyages exclues    Coronavirus : une nouvelle tranche d'aides au profit des ménages de l'informel    Présidentielle en Pologne: Le conservateur Andrzej Duda rempile    Maroc/Covid-19: la répartition des 191 nouveaux cas par région    Rush sans précédent sur les vols de RAM    Coronavirus au Maroc: les derniers chiffres inquiètent le département d'Aït Taleb    Mahi Binebine n'ira pas à Perpignan    L'approvisionnement en eau potable pose problème à Meknès et Fquih Ben Saleh    Une première médicale à Dakhla    Reconfinement local suspendu en Espagne, nouveau couvre-feu en Afrique du Sud    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes    Reprise économique et préservation de l'emploi, deux priorités pressantes du PLFR    Le Laboratoire de l'info : Spécial paix au Proche-Orient (Vidéo)    En-Nesyri buteur sur une passe de Bounou    Feddal débarque au Sporting Lisbonne    Pour Mendy, le pic de forme arrive à point nommé    La reprise de la demande intérieure pourrait faire rebondir l'économie marocaine en 20214    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages ?    Le CCM dévoile les projets de films admis à l'avance sur recettes    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdeladim Chennaoui    Victime de ses clusters : Tanger en portes closes    Le Bureau politique regrette que la majorité n'ait pas été associée à la préparation de la loi de Finances rectificative    Mauvaises langues    Le frère de Serge Aurier tué dans une fusillade    UFC : le nigérian Kamaru Usman conserve son titre!    Vers un reconfinement de Casablanca ?    Fermeture de l'Aéroport Ibn Battouta : Aucune décision prise pour le moment    Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit    Aïd Al-Adha: plus de 7,2 millions de têtes identifiées    Liga: Lionel Messi égale Thierry Henry !    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières»    Des restaurants fermés pour non-respect des mesures de distanciation    Coronavirus: l'urgence d'une relance économique plus verte    Bulgarie: Le président réclame la démission du gouvernement «mafieux»    La relance du tourisme au menu du Conseil de gouvernement    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Monténégro    Essaouira reprend son souffle    Manchester City: le TAS annule la sanction de l'UEFA    Les Frères Naciri réalisent et produisent «Malheur Malheur» de Maître Gims    Lekjaâ veut un contrat programme entre la FRMF et la DTN    La RAM est-elle moins stratégique que Air France-KLM?    Un artiste charismatique s'en va    Données personnelles : Trois programmes Data-Tika lancés par la CNDP    Retour béni    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Cour d'appel de Marrakech en ordre de bataille contre le coronavirus
Publié dans Libération le 01 - 06 - 2020

Une série de mesures préventives ont été prises au niveau de la Cour d'appel de Marrakech et des tribunaux de première instance relevant de son ressort (à Marrakech, à El Kelâa des Sraghna, à Imintanoute et à Benguérir) pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Dans ce sens, le premier président de la Cour d'appel, Ahmed Nahid, a affirmé que dans le cadre des mesures de prévention du Covid-19 et en application des directives du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), plusieurs dispositifs et procédures ont été mis en place au niveau de ces juridictions pour la réalisation de cet objectif.
Ainsi, la sous-direction provinciale relevant de la Cour d'appel de Marrakech a procédé à la stérilisation des locaux des tribunaux (les salles d'audiences, les bureaux et toutes les dépendances) de manière périodique et continue.
Grâce aux efforts menés par les cellules de modernisation relevant de ladite Cour et des tribunaux relevant de son ressort, sous la supervision des présidents des secrétariats-greffes, tous les dossiers civils étaient reportés jusqu'à la levée du confinement sanitaire depuis la mise en place d'instruments pour effectuer cette opération à distance.
Dans ce cadre, le greffier procède à l'actualisation des dossiers et à l'insertion de la date de report via l'application informatisée à distance, sans avoir à se présenter au tribunal et ce, après la prise de décision par l'instance compétente, permettant ainsi aux parties et aux avocats de s'informer de l'issue de l'audience et de suivre leurs dossiers.
Cette opération, largement saluée, a permis de réduire la présence des fonctionnaires au tribunal et d'éviter les risques liés à la propagation de cette pandémie.
En application des directives du président délégué du CSPJ, et après coordination avec l'Administration pénitentiaire, il a été procédé à la création d'une plateforme sous forme de compte privé propre à chaque tribunal, qui permet d'établir la communication entre la juridiction et les individus en détention préventive, depuis la prison, pour le déroulement de leur procès à distance, tout en veillant à les faire jouir des garanties nécessaires, en particulier après avoir eu leur aval et celui de leur défense pour la tenue de ces procès.
Cette méthode a permis de liquider un nombre important de dossiers de détenus et de prononcer les verdicts y afférents et de prémunir les pensionnaires des établissements pénitentiaires contre la propagation de la pandémie en leur évitant le transfert vers les tribunaux en cas d'absence de tels dispositifs.
A ce propos, la Cour d'appel et les tribunaux de première instance relevant de son ressort ont statué, durant la période allant du 27 avril au 22 mai 2020, sur les affaires de 1.353 détenus.
Le premier président de la Cour d'appel de Marrakech a, en outre, salué les grands sacrifices des magistrats, dont certains sont âgés de plus de 60 ans, qui ont tenu des audiences en ces circonstances difficiles, faisant preuve de résilience face à cette pandémie, de patriotisme et d'amour à l'égard de leur patrie afin de mener à bien leur noble mission.
Conformément aux directives du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, les magistrats ont aussi examiné un grand nombre de dossiers en vue de préparer leur présentation en audience et de pouvoir statuer sur ces affaires dans les plus brefs délais.
Ahmed Nahid a, d'autre part, loué le travail des cadres des secrétariats-greffes, et à leur tête les présidents desdits secrétariats à la Cour d'appel et dans les tribunaux de première instance relevant de son ressort, ainsi que les employés au sein des cellules de modernisation qui ont veillé, jour et nuit, à mettre en place les programmes nécessaires pour le déroulement de ces procès et leur suivi depuis le début et jusqu'à la fin de l'audience.
Il a également exprimé sa gratitude au sous-directeur provincial relevant de la Cour d'appel de Marrakech et à son équipe qui ont fait montre d'abnégation au service des tribunaux au cours de cette période.
Il a, par ailleurs, tenu à louer l'aide précieuse du wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, soit en termes de stérilisation et de désinfection des tribunaux ou en matière d'assistance des chefs des services extérieurs qui ont contribué à l'opération de mise en place des lignes de communication entre les tribunaux et la prison locale, ce qui a permis aux juridictions relevant de cette circonscription judiciaire de réussir la mise en fonction de ce système dans les délais impartis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.