Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Vidéo : Ce ministre se lance dans un un tour de France à vélo en solo pour défier le coronavirus    US Open: pourquoi Nadal ne défendra pas son titre    ONSSA: Aïd Al-Adha s'est déroulé dans de bonnes conditions    Explosions à Beyrouth: le roi Mohammed VI a écrit au président Aoun    Retraite: près de 49 MMDH de cotisations collectées en 2019    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    Relance économique : Le montage financier dévoilé    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Beyrouth: au moins 100 morts et plus de 4000 blessés (nouveau bilan)    Twitter. #SoisUneFemme, le hashtag contre le sexisme au quotidien    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Expérience client multicanale : Eqdom lance son service de crédit en ligne    Iker Casillas annonce sa retraite    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    US Round Up du mardi 4 août – Microsoft/TikTok, Recensement 2020, NYC Restaurants, Sean Penn & Leila George    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire
Publié dans Libération le 15 - 07 - 2020

Dans un entretien accordé au site d'information «Le360.ma», le Premier secrétaire du parti de la Rose, Driss Lachguar, a tenu à rappeler que l'USFP ne cesse de clamer la nécessité de réviser le système électoral pour faire face à la corruption et mettre fin à toutes les pratiques électorales malhonnêtes consistant à l'instrumentalisation de la religion et à l'utilisation de l'argent et de la bienfaisance suspecte pour acheter des voix. Le dirigeant ittihadi a, dans ce sens, fait savoir qu'il devait rencontrer le ministre de l'Intérieur, mercredi dernier, avec d'autres leaders de différents partis politiques pour discuter de ce sujet et qu'il devait également faire part des conclusions de cette rencontre à la Commission politique et institutionnelle du parti, mais aussi au groupe parlementaire et aux membres du Bureau politique.
Concernant la commémoration du Quarantième jour du décès de Si Abderrahmane El Youssoufi, Driss Lachguar a expliqué qu'il s'agissait d'une manifestation symbolique pour rendre hommage à un symbole de la nation. «Nous comptions organiser une cérémonie d'hommage qui serait à la hauteur des honneurs dont Si Abderrahmane est des plus dignes et à laquelle auraient été invités les amis du défunt dans les mondes arabe et occidental mais malheureusement, les mesures dictées par l'état d'urgence sanitaire en ont décidé autrement», a souligné le dirigeant du parti de la Rose, avant de rappeler que tous les organes de presse de l'USFP ont publié, mercredi dernier, des éditions spéciales entièrement dédiées au défunt pour commémorer le Quarantième jour de son décès.
Le Premier secrétaire a, par ailleurs, souligné que l'état d'urgence sanitaire ne permet également pas de réunir le Conseil national du parti mais qu'il a décidé d'organiser des réunions par visioconférence avec les membres du Conseil national des différentes régions du Royaume. «Les communiqués publiés à l'issue de toutes ces réunions démontrent formellement que l'USFP est en parfaite santé et que la vie interne du parti se porte on ne peut mieux», a-t-il tenu à préciser. Et de louer les efforts des Ittihadis qui, selon lui, ont été très actifs durant la période de confinement en représentant le parti dans de nombreux débats et conférences et en constituant une vraie force de proposition.
Evoquant le dernier rapport d'Amnesty International, le dirigeant du parti de la Rose a d'abord tenu à rappeler que l'USFP a été derrière la création de la plupart des organisations des droits de l'Homme au Maroc, avant de préciser qu'il existe aujourd'hui plusieurs zones d'ombre dans les méthodes employées par certaines organisations mondiales des droits de l'Homme dans l'élaboration de leurs rapports, souvent dictés par des agendas n'ayant aucun lien avec la défense des droits de l'Homme et qui servent les intérêts de certains pays et leurs relations internationales. «Je ne comprends pas comment ces organisations ne condamnent pas les violations des droits de l'Homme les plus graves dans les quatre coins du monde, notamment les pires génocides perpétrés en Asie, en Amérique latine ou en Afrique et ne s'intéressent qu'à certaines affaires banales sans même présenter des preuves étayant leurs rapports et leurs accusations tendancieuses», a-t-il souligné.
Le Premier secrétaire a enfin tenu à mettre en garde contre l'acharnement systématique et continu de ces organisations contre les intérêts du Maroc et a appelé à faire face à toutes les conspirations visant notre pays et toutes les tentatives dont la finalité est de porter atteinte à l'image du Royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.