Subventions aux associations : Les collectivités territoriales mises hors jeu    Mohamed Bachir Rachdi : « Le projet de loi vient donner de vrais pouvoirs d'action à l'Instance, pour jouer son rôle dans un cadre de complémentarité institutionnelle »    Volailles : les raisons de la flambée des prix du poulet    Santé : la TGR s'intéresse à la problématique du financement    Campagne d'assainissement : Plus d'un million de bouteilles d'alcool saisies par la DGSN    Festival de Fès de la culture soufie : une édition en ligne pour 2020 !    La vieille rengaine du polisario    La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021    Raja de Casablanca : Sofac rejoint la liste des partenaires    Dakhla : Lancement d'un programme de plaidoyer des jeunes sur la marocanité du Sahara    Le Maroc favorable au document sur le développement de l'éducation    La FMEJ tire la sonnette d'alarme et réitère son projet    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    Sofac, nouveau sponsor du Raja    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Agadir : la nouvelle identité visuelle fait polémique (photo)    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Khalid Aït Taleb aurait-il pu mieux faire ?    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Hicham Lasri signe son comeback au court métrage avec une triologie baptisée «Murroc»    «Notre filière a amorcés des résultats manifestement positifs»    Malgré les reports, l'UEM tient à organiser son prochain congrès extraordinaire    Le nouveau clip de Saad Lamjarred dans le Top des tendances YouTube    Entre Adnane et Naïma, l'intolérable discrimination sociale    Morts dus au Covid-19 : le Maroc fait, désormais, partie des 40 pays les plus endeuillés au monde    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Allthenticate: Une arme marocaine contre la cyber insécurité    BVC : le marché reste fébrile et bascule dans le rouge    Confessions dominicales : Abu Wael al-Rifi révèle des scandales pesant des milliards    Liga: Barca, Real, Atletico... Résumé de la 3ème journée (VIDEOS)    On connaît le premier relégué de la Botola    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Météo: temps stable et ciel clair ce lundi au Maroc    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères
Publié dans Libération le 05 - 08 - 2020

Mustapha El Ktiri, Haut- commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération.
Le peuple marocain et la famille de la résistance ont célébré, mardi, le 442ème anniversaire de la glorieuse bataille d'Oued Al-Makhazine, une page héroïque dans l'histoire de la résistance du peuple marocain dans la défense des valeurs de l'islam et la lutte contre les convoitises étrangères.
Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération rappelle que la bataille d'Oued Al-Makhazine a eu lieu sur les rives du fleuve Oued Al-Makhazine, dans une conjoncture régionale et internationale très sensible marquée par une concurrence acharnée entre les trois principaux empires méditerranéens de l'époque, à savoir le Portugal et l'Espagne d'une part, et les Ottomans de l'autre.
En effet, les Européens occupaient les ports de la façade atlantique surtout celui de Larache profitant de la situation prévalant en Afrique du Nord, particulièrement au Maroc.
Conscient de l'importance du facteur temps pour les Marocains, le Sultan Abdelmalek Saadi proposa des négociations à Don Sébastien pour mieux se préparer à une éventuelle confrontation.
Face à ces convoitises étrangères, le Sultan, en bon politique et fin connaisseur de la conjoncture nationale et internationale de la seconde moitié du 16ème siècle, a pu préserver l'indépendance et la souveraineté marocaine contre le Roi du Portugal qui s'est lancé dans une aventure non calculée visant à étendre son pouvoir sur une partie du territoire marocain.
Suite à l'embarquement des forces portugaises au départ de Lisbonne à destination des villes marocaines de Tanger et Asilah, le Sultan décida alors de conduire lui-même son armée à Ksar El Kébir. Il envoya une lettre de provocation à Don Sébastien pour le faire avancer jusqu'au Loukkous en vue de l'isoler de sa flotte maritime qui était son point fort. Don Sébastien tomba dans le piège et donna l'ordre de marcher sur Ksar El Kébir et de traverser Oued Al-Makhazine.
Après la destruction du pont d'Oued Al-Makhazine par les forces marocaines, la bataille s'est soldée par la mort de Don Sébastien et de son allié Mohamed El Moutaouakil.
Au cours de la bataille, le Sultan Abdelmalek Saadi, empoisonné par ses ennemis, décède et sa mort ne sera annoncée qu'une fois la victoire des Marocains proclamée.
Cette victoire du Maroc mit ainsi fin aux convoitises expansionnistes de l'armée portugaise qui représentait à l'époque une force coloniale et militaire à l'échelle mondiale. Elle avait également permis au Royaume de s'ériger en puissance et de renforcer sa position sur les plans africain et méditerranéen.
Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a, par ailleurs, souligné que la célébration de cette bataille glorieuse constitue une occasion pour se remémorer l'épopée de la résistance nationale, et inculquer aux générations futures les leçons tirées de ce combat, l'amour de la patrie et le sentiment de fierté d'appartenance au Maroc, en vue de poursuivre les marches du présent et de l'avenir, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour l'édification d'un Maroc moderne et démocratique et la promotion du développement durable, la solidarité et de la cohésion sociale.
Il a, par ailleurs, réitéré la position inébranlable du peuple marocain, de la famille de la résistance et des anciens membres de l'armée de libération et de toutes les composantes de la société, ainsi que leur mobilisation continue et leur adhésion totale pour la consolidation des constantes nationales et la défense de l'intégrité territoriale du Maroc, sous l'égide de SM le Roi Mohammed VI.
Compte tenu des mesures de confinement imposées pour contenir la propagation de la pandémie de Covid-19, le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a organisé, mardi, un séminaire à distance sur le thème "Bataille d'Oued Al-Makhazine: un patrimoine civilisationnel et culturel", qui sera diffusé sur sa page officielle sur Facebook.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.