Guerguerat : le PPS condamne les agissements des séparatistes    Guergarat: N'en déplaise à l'APS, l'ONU a bel et bien rappelé le polisario à l'ordre    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    Azzedine El Mountassir Billah revient aux affaires à la tête d'Inwi    Le roi Mohammed VI félicite le nouvel émir du Koweït    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Après Latifa Raafat, le rappeur Droos s'indigne contre la subvention du ministère    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Les enfants, les adolescents et les maladies cardio-vasculaires    Le «nœud»    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Cour des comptes: dégringolade du rendement des principaux impôts    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    L'OMS enquête sur des accusations de crimes sexuels liées à l'épidémie d'Ebola en RDC    100 millions de doses de vaccins supplémentaires pour les pays démunis    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Impôts: La DGI propose de nouvelles fonctionnalités en ligne    Roland, Strasbourg et Hambourg    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Aït Taleb: « le Maroc n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague » (VIDEO)    Industrie: Baisse de l'indice des prix à la production en août (HCP)    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les œuvres de l'artiste danoise Lene Wiklund illuminent l'espace Dar Souiri
Publié dans Libération le 10 - 08 - 2020

Une exposition de toiles singulières mettant en évidence le talent artistique et l'esprit créatif de l'artiste-peintre danoise Lene Wiklund, se tient jusqu'au 13 août à l'espace Dar Souiri dans la Cité des Alizés, à l'initiative de l'Association Essaouira- Mogador. Visible aux cimaises de la salle d'exposition "Tayeb Seddiki", cette exposition exceptionnelle d'une série d'œuvres artistiques de cette plasticienne au style raffiné se déroule dans le strict respect des mesures préventives et de précaution, décrétées par les autorités compétentes en vue d'enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Elle fait également partie de l'agenda des événements culturels et artistiques programmés pour le mois d'août par l'Association Essaouira- Mogador dans le cadre de la nouvelle saison culturelle 2020 et ce, au grand bonheur des passionnés d'arts plastiques parmi les habitants et visiteurs de la Cité des Alizés, après une longue période de confinement sanitaire.
Cette exposition offre donc aux visiteurs l'occasion de découvrir et d'apprécier une collection, riche en couleurs, composée d'une vingtaine de toiles de différentes tailles, soigneusement réalisées avec une passion artistique et une touche très particulière propre à cette artiste autodidacte, née en Suède et qui a passé toute sa vie au Danemark.
Ainsi, les toiles exposées représentent des œuvres fortement inspirées des visites de Lene Wiklund à la ville d'Essaouira, ainsi que des paysages de sa région d'origine, selon un document de présentation de cette exposition.
En effet, Lene Wiklund, qui estime que l'acte de peindre est "un style de vie" plus qu'un métier et une ambition, a effectué plusieurs voyages au Maroc et travaillé sur le Royaume en tant que thème pendant de nombreuses années avec des motifs relevant des styles figuratif et abstrait, avec souvent de pures couches de couleurs où la texture et la qualité des matériaux sont toujours centrales.
Pour cette artiste-peintre, qui visite chaque année Essaouira depuis 2006, afin de s'inspirer de la diversité de son riche patrimoine culturel et de l'authenticité de l'artisanat local, "réussir une œuvre, c'est le sentiment d'avoir vraiment peint au sens créatif du terme".
Lene Wiklund a ainsi vécu pendant plusieurs mois dans la Cité des Alizés et organisé des voyages de peinture en faveur de nombre d'artistes-peintres danois, car cette ville est devenue, pour elle, sa deuxième maison, d'où l'idée évidente d'exposer ses œuvres dans cette cité paisible et dynamique.
Ainsi, de nombreux tableaux reflétant des motifs et aspects de la ville d'Essaouira sont tirés des propres photos de l'artiste-peintre, minutieusement combinées et assemblées dans des styles abstrait et figuratif qui mettent en lumière la médina et le port de la cité des Alizés, précise le document, notant que les toiles représentant l'hiver nordique sont conçues, elles, en caractères abstraits grâce à l'utilisation de photos gros plan de la nature.
Née en 1958 en Suède et résidant à Aarhus, au Danemark, Lene Wiklund a fait ses débuts en tant que peintre autodidacte en 1998 avec l'huile comme médium préféré dans la conception de ses toiles.
Membre d'une communauté d'ateliers aux côtés d'autres peintres, elle organise des journées portes ouvertes et invite d'autres artistes-peintres à assister à des workshops.
Lene Wiklund, qui travaille également en tant qu'assistante pour des personnes à besoins spécifiques, une mission très courante pour les artistes au Danemark, a exposé dans de nombreuses galeries, différents centres culturels et diverses organisations artistiques dans ce pays scandinave.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.