L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Microsoft : La cybercriminalité coûte à l'Afrique plus de 4 billions USD par an    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    Grande émotion aux obsèques de Maradona (VIDEO)    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Vaccin anti-covid: nouvelles précisions d'Ait Taleb    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Formation : l'Université Mohammed VI Polytechnique lance une School of Computer Sciences    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    Le HCP liste les répercussions de la violence conjugale sur le développement psychosocial des enfants    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Beyoncé en tête des nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Grande manifestation des marocains à Tarragone pour dénoncer les actes criminels du "polisario"    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Migration: Le Maroc joue un rôle constructif et fédérateur sur les plans régional et international    El Guerguerat: les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mbarek El Hansali, directeur de l'AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra
Publié dans Libération le 06 - 09 - 2020

Le directeur de l'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) de Laâyoune-Sakia El Hamra, Mbark El Hansali, revient dans un entretien à la MAP sur les préparatifs et les mesures prises pour assurer le bon déroulement de la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de la situation épidémiologique liée à la propagation du nouveau coronavirus.
Quelles sont les mesures prises pour réussir cette année scolaire compte tenu des circonstances liées au Covid-19 ?
Compte tenu de l'épidémie que connaissent notre pays et le reste du monde, toutes les opérations pédagogiques doivent être adaptées à cette situation exceptionnelle. Le ministère de tutelle s'est préparé à la rentrée scolaire à travers de multiples rencontres avec tous les acteurs et les directeurs des AREF.
A cet égard, je vous rappelle que la nouvelle note ministérielle n° 20-39 établit toutes les procédures relatives à la rentrée scolaire en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique.
Comme le reste des académies, nous appliquons cette note : la règle est l'enseignement à distance, mais compte tenu des circonstances et des désirs des parents, les tuteurs d'élèves peuvent choisisir le modèle d'enseignement qu'ils souhaitent, c'est-à-dire en présentiel ou non.
En ce qui concerne l'éducation présentielle, il existe un formulaire qui doit être rempli par ceux qui optent pour ce modèle.
Force est de constater que ce choix reste tributaire de l'approbation des autorités provinciales et sanitaires qui suivent de près la situation épidémiologique locale.
Bien entendu, plusieurs réunions ont eu lieu avec les directeurs provinciaux, les chefs de services, les inspecteurs régionaux, certains syndicats, les membres du conseil d'administration de l'AREF, des directeurs d'établissements d'enseignement et des enseignants afin de les impliquer dans la prise de décision appropriée.
Tout le monde a tendance à choisir l'enseignement présentiel. La situation épidémiologique de la région reste plus ou moins maîtrisée par rapport à d'autres régions du Royaume. Mais la décision d'adopter le présentiel pourrait varier d'une province à l'autre et d'une commune à l'autre, ou encore d'un établissement éducatif à un autre.
Quant à la dernière réunion tenue au siège de la wilaya qui a été présidée par le wali de la région, en présence de représentants de l'enseignement privé, de la Fédération des parents et d'un certain nombre de partenaires, il a été convenu que l'enseignement à distance soit la règle. Pour tous ceux qui choisissent l'éducation en présentiel, l'obligation de se conformer strictement au protocole sanitaire et des mesures de précaution fait l'unanimité de toutes les parties prenantes, car la santé de l'élève et de la société est la priorité numéro un.
Bien sûr, le droit de l'élève à l'enseignement, qu'il soit à distance ou en présentiel, est indiscutable, mais sa sécurité nécessite un strict respect du protocole de santé, et chaque établissement est obligé de respecter les gestes barrières, la distanciation physique, la désinfection permanente, ainsi que le port de masques.
Nous veillerons à l'application stricte de ce protocole pour l'enseignement public comme dans les écoles privées. Nous procéderons à la fermeture de tout établissement qui enfreint ce protocole, car la sûreté des élèves est la base, mais l'enseignement à distance continuera.
Les cours ont été enregistrés pour les trois prochains mois (10, 11 et 12), alors que le mois 9 est consacré aux révisions et la mise à jour des connaissances des élèves pour mettre à niveau ceux qui n'ont pas correctement suivi l'enseignement à distance de l'année précédente et consolider les connaissances.
Comme vous le savez, l'adoption de l'enseignement à distance intervenait dans une circonstance exceptionnelle. Il y en a certainement qui n'en ont pas bénéficié.
Quel est le format d'enseignement qui a été approuvé dans la région ?
En principe, l'enseignement à distance est la règle et celui en présentiel est lié aux choix des parents des élèves.
Dans le cas où tout le monde opterait pour l'enseignement en présentiel, il sera procédé au maintien de la capacité de 50% des élèves par classe, c'est-à-dire par rotation pour le primaire (quotidien). Pour le collégial et le secondaire, une semaine en présence et une semaine pour l'enseignement à distance.
Quelles sont les contraintes auxquelles vous serez confronté lors de l'application de l'éducation en présentiel ?
Il y a des contraintes et des problèmes majeurs dans ce contexte, notamment en matière de mise en œuvre optimale du protocole sanitaire, car tout le monde doit y adhérer. Les procédures seront difficiles à appliquer au début, en plus du manque de ressources humaines pour assurer l'hygiène et la stérilisation d'une manière permanente.
Cela pose un problème surtout pour l'enseignement primaire, mais nous travaillons désormais à relever ce défi en fonction des capacités disponibles, et avec le soutien de partenaires qui ont démontré leur implication dans ce sens. En cette circonstance exceptionnelle, l'établissement ne peut pas accomplir à lui seul cette mission délicate.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.