Provinces du Sud : 70% des projets de développement exécutés    Crise libyenne : nouveau round de pourparlers à Tanger    Tennis : Adam Moumar...révélation et sensation    Diego Maradona : « El Pibe de Oro » ne brillera plus    Hausse du crédit bancaire en octobre (BAM)    Supercoupe d'Afrique: Berkane refuse d'affronter Al-Ahly en Egypte    Une personne interpellée à Dakhla : Mise en échec d'une opération d'émigration clandestine de 38 candidats    Semaine de solidarité pour les personnes handicapées du 22 au 26 décembre    Rabat, zone interdite aux Casablancais et vis versa    Youssef Chiheb : Le Maroc a agi selon le droit international qui interdit l' entrave à la circulation de flux commerciaux entre deux Etats souverains    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président burkinabé    Maroc/Covid-19: 2.533 nouveaux cas et 57 décès ces dernières 24h    Man Stop Man...    Nouveau coup dur pour le Real    Conseillère du président du NTD, la Marocaine Naoual Atlas se livre à cœur ouvert    Covid-19: le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire (Source gouvernementale)    Relance économique. CDM se penche sur la santé    Al Moutmir semis-direct : OCP lance la deuxième phase du programme    Listes électorales : L'Intérieur apporte des précisions sur les mises à jour    La CGEM et l'IFC font cause commune    «Restore Africa Soils», un dispositif scientifique dédié au suivi de la cartographie des sols    Rabat : Gal'Rue, une exposition en espace ouvert dans la capitale    Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"    Après inwi, Nadia Fassi-Fehri intègre l'OCP    La série « The Crown » salirait-elle l'image de la couronne britannique ?    Suisse : Le Réseau international des journalistes arabes et africains salue l'action pacifique du Maroc à El Guerguarat    Deux commissaires européens attendus mardi au Maroc    SM le Roi: La Cause palestinienne est la «clé de voûte» de toute solution Juste au Moyen-Orient    Enjeux sanitaires et économiques    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    Cambodge: L'opposition appelée à la barre    Aspirer à la synchronie nationale!    ASHA, 3è à l'Eurovision Junior 2020 à Varsovie    «Le mouvement culturel amazigh est un projet de société basé sur le repensé»    Exposition. « CASARCHIVES », la mémoire historique de Casablanca    Le Sahara marocain se métamorphose    Plus de 15 000 élèves d'Espagne et du Maroc participent à l'Espace Ecole du FCAT    Tottenham reprend la tête, Cavani et Manchester prêts pour Paris    Un Marocain désigné SG de l'Union des avocats arabes    Maradona victime de négligence médicale?    Botola: pour une véritable nouvelle saison    Un démarrage sous le spectre du Covid, la programmation émerge du lot    Sarah Perles et Jaime Lorente, dans la cour des grands    Lydec annonce une baisse de son chiffre d'affaires    Abdelhak Khiame n'est plus à la tête du BCIJ    La province de Taza face à une intense vague de froid    A Montréal, Leila Gouchi présente un concert empreint du charme de l'Andalousie    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir, citadelle du militantisme ittihadi
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2020

Une rencontre qui se situe dans cette belle continuité qui caractérise l'Union socialiste des forces populaires. Devrait-on parler de retrouvailles alors que cette relation ombilicale entre cette cité symbole du modernisme et de l'ouverture sur le monde et le Parti des forces populaires existe depuis toujours? Une relation qui coule de source entre toute une région connue pour être une citadelle du militantisme et un parti connu pour être le seul à faire du concept du militantisme démocratique un choix stratégique pour l'édification d'une société démocratique et évoluée.
Ittihadies et Ittihadis ont assumé, quatre décennies durant, la responsabilité de la gestion de la chose publique dans la ville d'Agadir.Ils ont également eu à prouver toute leur compétence à travers d'autres expériences au niveau de toute une région : Taroudant, Tiznit, Inezgane, Aït Melloul, Dchira, Massa ... ainsi qu'au niveau de nombre de communes rurales. Cela ne peut nous faire oublier la dénaturation flagrante de la volonté populaire durant les années de plomb et sans laquelle l'USFP se serait approprié la quasi-totalité des collectivités et autres institutions élues dans le Tout Souss. La même présence notoire s'est fait remarquer au sein du Parlement. Une présence, aux différents niveaux, qui n'a pas valu que par le nombre, mais par la grande qualité de cette représentativité.
Aussi cette rencontre entre le Premier secrétaire et les membres du Conseil national ne serait-elle pas à conjuguer seulement au présent. Un présent qui a puisé dans le passé pour se diriger, d'un pas serein, vers l'avenir. C'est ce qui a donné toute sa force et sa valeur à une rencontre vécue avec enthousiasme et ardeur par les militantes et les militants ittihadis.
Des échanges qui se sont avérés d'autant plus fructifiants que Driss Lachguar a fait part de la disponibilité de la direction du Parti à placer tout ce qui se rapporte à la situation partisane dans la région au centre de ses préoccupations et, de surcroît, pendant cette crise sanitaire, et ce en rapport avec les initiatives des partis et sa vision du Maroc d'après le Corona ...
Il va sans dire que le discours du Premier secrétaire, au vu de sa clarté et des messages qu'il comportait, a eu l'effet escompté auprès d'un auditoire animé qu'il était par l'intérêt de la Nation, celui de la Région et celui du Parti.
Le bien-fondé des initiatives et des analyses à l'actif de l'USFP durant cette période critique n'est plus à démontrer. L'appel de Driss Lachguar pour la constitution d'un gouvernement d'union nationale fait partie de cette logique par laquelle se distingue l'USFP.
Entre autres points d'actualité soulevés à Agadir, celui concernant la réforme du système électoral dont le but est d'assurer l'intégrité et la transparence du processus électoral. Mais toute réforme, précise le Premier secrétaire, ne peut avoir toute sa portée sans que soit tenu compte du fait que les perspectives de la démocratie dans notre pays passent par l'apport de l'USFP et, à ses côtés, lesforces démocratiques et modernistes pour un changement de l'équilibre des forces en présence.
La lutte doit d'autant se poursuivre qu'en face, il y en a ceux équipés d'argent et de pouvoir et ceux qui puisent dans un discours populiste enveloppé dans une certaine tartufferie religieuse.
L'USFP qui n'en est pas à sa première bataille est bien évidemment capable de relever cet énième défi, pour peu que ses forces soient unifiées et qu'il s'ouvre à toutes ses compétences comme à celles dont regorge le pays.
Ce n'est pas pour rien que cette rencontre a été baptisée celle de la Fidélité. Fidélité au passé et plein engagement pour le présent et l'avenir qui s'annoncent tout aussi glorieux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.