Omar Hilale saisit le SG de l'ONU et le CS sur les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf    Nasser Bourita : « nous devrons avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara »    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Provinces du Sud : L'ONEE mobilise 2 milliards de dirhams pour le renforcement de l'alimentation électrique    HCP : l'essentiel du rapport sur l'analyse genre de l'impact de la Covid-19 sur la situation des ménages    CBA-Afrique : le Maroc en tête de la "catégorie générale"    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    CAN U17 : Tirage des groupes : le Maroc dans le groupe « A »    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    ONEE : la station monobloc de Tarfaya permettra de résorber le déficit de 36% enregistré dans la production de l'eau potable    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Perturbations sur les réseaux : Les précisions de Maroc Telecom    Industrie agroalimentaire La 2ème édition de «The FoodEshow» du 9 au 12 mars    Le Maroc fait l'évènement à Genève    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Yassine Regragui: Les Marocains font de plus en plus confiance aux nouveaux modes de paiement    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    M. Bourita s'entretient avec son homologue espagnole    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    Vaccination anti-Covid : Pourquoi il faut donner la priorité aux personnes en situation de handicap    Multilinguisme entre défis et opportunités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macron allège le confinement et appelle à la responsabilité
Publié dans Libération le 25 - 11 - 2020


Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement, qui sera remplacé par un couvre-feu à partir du 15 décembre, mais a appelé les Français à la responsabilité pour les fêtes de fin d'année, alors que le pays a franchi mardi la barre des 50.000 décès dû à la Covid-19. Malgré une lente décrue, le virus "demeure très présent" et "il nous faut poursuivre nos efforts", a demandé le chef de l'Etat lors d'une nouvelle allocution télévisée. "Nous devons tout faire pour éviter une troisième vague, un troisième confinement", a-t-il insisté en annonçant qu'une campagne de vaccination "massive" mais non obligatoire pourrait débuter dès fin décembre, en commençant par les plus fragiles. Emmanuel Macron a annoncé l'allègement des restrictions en trois phases, jusqu'au 20 janvier, en fonction de l'évolution de l'épidémie. "Le retour à la normale ne sera pas pour demain", a-t-il averti. Cet assouplissement débutera samedi: le confinement est maintenu mais les déplacements pour motif de loisirs seront autorisés à 20 km du domicile et pendant trois heures, au lieu de 1 km et une heure. Emmanuel Macron lève les contraintes aux achats de Noël en rouvrant tous les commerces dits "non essentiels" comme les librairies ou les boutiques de vêtements, jusqu'à 21h00, ou encore les bibliothèques, avec "des protocoles sanitaires stricts" qu'il n'a pas détaillés. Réclamée notamment par certains catholiques, la réouverture des lieux de culte sera effective ce week-end mais avec 30 personnes maximum. Les restaurants et les bars resteront en revanche fermés. Et "il faudra continuer à rester chez soi, à télétravailler quand cela est possible, à renoncer aux réunions privées, aux rassemblements familiaux, à tous les déplacements non nécessaires". Jean Castex tiendra jeudi matin une conférence de presse pour détailler ces mesures. La deuxième étape est fixée au 15 décembre, jour où "le confinement pourra être levé" si le nombre de contaminations quotidiennes passe sous la barre des 5.000, a annoncé le chef de l'Etat. Il sera remplacé par un couvre-feu de 21H à 07H sur l'ensemble du territoire, sauf pour les soirées de Noël du 24 et du Nouvel An du 31, mais sans rassemblements sur la voie publique. La trêve de la fin de l'année a également été décidée par plusieurs pays voisins, comme le Royaume-Uni, qui a autorisé mardi les réunions de famille du 23 au 27 décembre, tandis que l'Allemagne envisage de limiter à dix personnes le nombre de participants aux fêtes familiales. "Dans ces moments-là, nous sommes tentés de baisser la garde. Mais, si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance", a averti Emanuel Macron, encourageant les Français à porter le masque "y compris à la maison" et à "aérer toutes les heures les pièces". A partir du 15 décembre, les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir, avec un système "horodatage" pour s'adapter au couvre-feu. Les activités sportives pour les mineurs seront en outre de nouveau autorisées à l'extérieur à partir de samedi puis en salle à partir du 15 décembre. Mais "il me semble impossible d'envisager une réouverture pour les fêtes" des stations de ski mais plutôt "courant janvier", a tranché le chef de l'Etat, douchant les espoirs du secteur. La troisième phase débutera le 20 janvier avec la réouverture potentielle des restaurants et des salles de sports. Aucune date n'est en revanche fixée pour les bars et les discothèques. Les lycées pourront alors être "pleinement ouverts, avec la totalité des élèves", a précisé le président. Suivront, deux semaines plus tard, les universités avec également tous les étudiants. La vaccination, qui ne sera pas obligatoire, pourra démarrer "fin décembredébut janvier", sous réserve du feu vert des autorités sanitaires, pour "les personnes les plus fragiles", a indiqué Emmanuel Macron. La France a, avec l'Union européenne "sécurisé le nombre de doses" nécessaires, a-t-il assuré. Après les ratés sur les masques et les tests, l'exécutif sait qu'il ne peut échouer sur le sujet des vaccins, d'autant que les sondages montrent une population sceptique sur l'intérêt de se faire vacciner. Pour garantir la transparence de la vaccination, un "collectif de citoyens" permettra d'y associer la population. Pour les tests, le chef de l'Etat promet en janvier un délai maximum de 24 heures pour les résultats, dont la lenteur a fait échouer jusqu'ici la stratégie de dépistage et d'isolement des malades. Il promet aussi une large utilisation des tests antigéniques rapides et a rappelé l'importance d'utiliser l'application TousAntiCovid, déjà téléchargée par "près de 10 millions" de Français. Le chef de l'Etat a par ailleurs souhaité que le gouvernement et le Parlement prévoient "les conditions pour s'assurer de l'isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante". "Un vrai débat démocratique doit se tenir", selon lui. Sur le plan économique, Emmanuel Macron a annoncé que les bars, restaurants et salles de sport pourront bénéficier d'aides complémentaires, allant jusqu'à 20% de leur chiffre d'affaires si ce montant dépasse les 10.000 euros que peut au maximum verser les fonds de solidarités pour les entreprises. "On va débroussailler ce flot de détails et vérifier les annonces. Curieux qu'il ait l'air d'être content du bilan", a commenté Jean-Luc Mélenchon, numéro un de LFI. "Fatigué de ces longs bavardages d'autosatisfaction ! Quant aux mots - horodatage, isolement, comité scientifique -, ils révèlent la mainmise des bureaucrates sur notre vie. Ce fut donc Macron au pays des Soviets et des technos", a critiqué Guillaume Peltier (LR).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.