Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Accord sur l'organisation de la 24ème assemblée générale de l'OMT à Marrakech : La signature est prévue début février    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Le RNI convoque son «parlement»    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nasser Bourita : La Politique européenne de voisinage est plus que nécessaire au regard du contexte de crise pandémique
Publié dans Libération le 27 - 11 - 2020

"La Politique européenne de voisinage (PEV) est plus que nécessaire, au regard du contexte de la crise pandémique que nous vivons", a affirmé, jeudi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.
Dans son allocution à l'occasion de la Conférence ministérielle "UE-Voisinage Sud, pour une association rénovée", il a indiqué que laCovid-19 a interpellé le concept de voisinage, a donné un autre sens au concept de sécurité et a démontré des fragilités, mais a aussi révélé des opportunités à exploiter ensemble.
Après 17 ans de mise en œuvre, la PEV garde toute sa pertinence stratégique, a-t-il relevé, soulignant qu'elle est pertinente dans son esprit, celui de proposer à ces différents voisins des chemins partenariaux différenciés, pertinente dans sa méthode, puisqu'elle mobilise une palette d'instruments et de programmes selon des modalités nouvelles, et pertinente dans son acquis, celui de faire converger sous son chapitre des pays différents. Ainsi, l'acquis de la PEV se matérialise par un dialogue politique institutionnalisé, avec plus de 30milliards € investis entre 2003 et 2020, à travers des modes d'appui diversifiés, parfois complexes mais toujours adaptés, une coopération sectorielle structurée et un accès ouvert sur les agences et programmes, a noté le ministre. Toutefois, les 17 ans de la PEV ont montré quelques limites à surmonter, a-t-il relevé, notant que sur la finalité, elle n'a pas déployé une offre suffisamment féconde pour réduire l'écart de développement entre les deux rives.
"La richesse produite au Sud est 13 fois inférieure qu'au Nord, et l'écart des niveaux de vie est de presque 1 à 5", a fait observer Nasser Bourita. "Sur la méthode, la PEV a fini par ériger en plafond ce qui pourrait être, pour certains – dont mon pays – un niveau planché de coopération", a-t-il soutenu, ajoutant que sur la démarche, l'apport des instruments financiers est resté limité. La PEV doit transcender la logique financière pure, a suggéré Nasser Bourita, ajoutant qu'une PEV rénovée gagnerait à disposer d'instruments flexibles, adaptés à l'engagement de chaque partenaire et à ses priorités. Il a également plaidé pour une plus grande implication du Sud dans le +decision shaping+ le concernant, à l'instar des membres de l'Espace économique européen.
S'agissant du Maroc, il a indiqué que l'Union européenne est une évidence géostratégique. "Sa Majesté le Roi Mohammed VI est fin connaisseur de l'UE, de ses mécanismes et de son Partenariat avec le Maroc. Le Souverain nous a fixé un cap, qui est notre doctrine", a-t-il souligné. Fort de son Statut avancé, le Maroc a fait, avec l'UE, le choix de recapitaliser les relations autour d'un partenariat global, a assuré Nasser Bourita, affirmant que "nous sommes décidés à optimiser l'opportunité que constitue la révision de la PEV, pour aller ensemble sur des terrains d'avenir, comme les transitions jumelles – digitale et verte – à travers la conclusion de Pactes Vert et Numérique". Le ministre a également évoqué "la recherche et l'innovation dans le domaine de la santé, afin de constituer un rempart contre de futures crises".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.