FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Compteur coronavirus : 112 cas testés positifs et plus de 3,5 millions de personnes vaccinées    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Procès à distance: Plus de 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Prolongation de deux semaines du couvre-feu et des mesures de précaution    Covid-19: le Maroc suspend les vols de et vers la Belgique et l'Italie    Le ministre d'état Mustapha Ramid reprend ses esprits    Le système bancaire face à la baisse des dépôts    El Guerguarat: inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Egypte : décès de l'acteur Youssef Chaabane, à l'âge de 90 ans, des suites de la covid-19    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Export : Dakhla nouveau fief pour l'Asmex    Covid-19 en France: « Il faut encore tenir », selon Macron    Prolongement de l'état d'urgence, usage légal du cannabis... Ce qui est prévu lors du Conseil de gouvernement    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    Yémen: l'ONU espère récolter 3,85 milliards de dollars contre la famine    Le président de la FIFA en visite au Maroc: Bons baisers de Rabat    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Guerguerat : inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    TOOMORE célèbre la femme marocaine    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Présidence de la CAF : la Fifa a fini par trouver un compromis entre les 4 candidats en lice    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Chelsea et United scotchés, Liverpool repart    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Perquisitions au siège du Barça: plusieurs arrestations, dont l'ex-président Bartomeu    La NASA adopte la carte complète du Maroc    Yetnahaw Gaâ : en Algérie, la résistance démocratique face à la répression et l'entêtement du régime    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Alerte météo: fortes averses orageuses dans ces villes du Maroc    Jeunes Talents Maghreb L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science : Deux chercheuses marocaines récompensées    14e anniversaire de SAR la Princesse Lalla Khadija    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Ronaldo et Messi dans le viseur d'un club    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    Algérie: affrontements entre la police et des manifestants    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Royaume du Maroc Un horizon vertical
Publié dans Libération le 17 - 01 - 2021

C' est un devoir culturel qui anime cet essai, porter un regard sur la terre sous ses pieds est une recherche de l'identité dans l'un de ses aspects les plus primaires. L'homme que je suis est né au Nord de l'Afrique de parents originaires de ces mêmes montagnes, qui se sont dressées comme des géants à la plupart des invasions. Dans un pays connu dans la Grèce antique pour ses pommes d'or du jardin légendaire des Hespérides, des pommes cueillies par Héra épouse de Zeus, comme cadeau de mariage. Ces terres qui ont animé mythes et légendes par le passé sont aussi connues pour avoir été terres d'Hercules et la fin même de la terre, là où le soleil disparaît dans les profondeurs de l'océan.
Ces terres protégées par les chaînes de l'Atlas, depuis toujours habitées par des hommes et des femmes libres. Ont l'une des histoires les plus riches du continent africain. Petit rappel, les ossements humains les plus datés ont récemment été déterrés de cette même terre du Maroc à plus de 300.000 ans d'âge, et donc les origines de l'homme ne sont pas d'Ethiopie comme le prétendent les précédentes découvertes paléontologiques. L'histoire du Maroc ne va pas sans l'histoire de ces tribus berbères qui ont sillonné ses sentiers et leur chemin dans l'histoire de ce pays, car il est clair qu'une maison ne vit que dans les souvenirs de ses bâtisseurs et ses résidents. Et qu'un pays n'est pays que par ses patriotes qui le défendent de génération en génération.
La position géographique du Maroc a depuis des lustres fait de lui un carrefour des cultures et des cultes en s'extrapolant un peu dans une dimension spatio-temporelle mobile. On remarque comment elle est belle cette histoire du Maroc. Des pirates qui ont fini dans la plume à Voltaire dans Candide pour leur hospitalité pas très catholique. Des tribus berbères juives et polythéistes qui ont embrassé la foi musulmane et prêté allégeance à un réfugié venu d'Arabie. La communion de la culture berbère avec la culture arabe. Le contrôle du détroit de Gibraltar par les flottes des pirates de Salé et son influence maritime dans toute la baie méditerranéenne. La longue épopée andalouse avec ses victoires et ses défaites, qui a évidemment forgé le futur de la péninsule ibérique du Vieux Continent. L'enchaînement des dynasties arabomusulmanes et leur parcours héroïque et j'en passe. Tout cela ne reflète que l'immense diversité et la force qu'octroie cette symbiose des cultures et des cultes qui ont toujours cohabité dans ces contrées. Une maturité très ancienne dans la compréhension et l'acceptation de l'autre sans jugement. La coexistence des confessions juive et chrétienne sous la bienveillance de la confession musulmane sur plus de 1000 ans sans guerre sainte, chose rare à l'époque et même de nos jours.
Aujourd'hui le Maroc est un exemple de tolérance et d'échange des cultures. Au service du bien commun et de la diversité. Le Marocain de nature est tolérant et pacifiste, intelligent et artiste. Dans le bon environnement, il peut faire des prouesses, reconnu de par le monde grâce à sa capacité d'adaptation et d'intégration dans tous les secteurs d'activité. Il répand les valeurs de son origine dans les pays du monde. Puissant médiateur dans le conflit palestino-israélien, le Maroc fait entendre la voix de la raison, la sacralité de la paix prime dans son apport à la résolution de ce conflit. Protégeant faibles et opprimés, se dressant comme muraille face à la tyrannie. Le Maroc est un exemple mondialement reconnu pour la quête de la paix, sa sagesse et la perspicacité de ses positions. Comme une frégate sur les flots, le Maroc sillonne les vagues du temps. Poussé par les vents du progrès, les voiles tirées par la force de son peuple. Son Roi bienveillant manie le gouvernail avec dextérité et prestance. Nul doute sur le maintien du cap vers l'élévation, l'avant-gardisme et la montée des marches du classement des pays sur tous les aspects. Que ce soit en termes de sûreté, de sécurité et d'armement, d'infrastructures, de développement économique, des sports, des alternatives énergétiques écologiques ainsi que tant de secteurs vitaux au maintien de la vitesse de croisière du développement mondial. Les ressources naturelles du Maroc sont aussi riches que ses ressources humaines. Du Rif au Sahara, la panoplie est aussi diversifiée que précieuse. L'énergie fossile la plus abondante demeure la fierté du peuple marocain, au-delà du phosphate ou du pétrole. La flamme du Maroc brille plus fort que toutes les plateformes pétrolières réunies dans le cœur de ses citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.