Coupe du Trône: les FAR se qualifient pour les quarts et affronteront le Raja (VIDEO)    Le variant sud-africain du virus impacte les matchs organisés par la CAF    Soufiane Rahimi, son parcours et ses aspirations    Futsal : Les Lions de l'Atlas face à l'épreuve argentine les 6 et 8 mars    Vaccination: l'OMS félicite le Maroc (tweet)    Les marines marocaine et américaine mènent un exercice conjoint    Le 18 : un Riad culturel à Marrakech    A l'initiative du Maroc, l'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Programme Intelaka: La Banque Populaire sur le terrain pour rencontrer les porteurs de projets    Toyota Corolla Cross Roads : la famille s'agrandit    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Covid-19 / Maroc : 594 nouveaux cas, 557 guérisons et 8 morts    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    Approbation de projets de loi    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le crédit maintient sa tendance baissière    La TVA, principale composante qui influence le secteur informel    Le taux de reproduction du Coronavirus se stabilise à 0,98    Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d'éducation présentés à Rabat    Salé: ouverture d'une enquête suite au décès d'une fille    Fès-Meknès : 4,4 milliards de dhs pour atténuer les disparités territoriales    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    Message du roi Mohammed VI au président bulgare    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Plus de blanchiment d'argent ni de fuite de capitaux    Covid-19 : la stratégie de vaccination marocaine encensée par la BBC    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève
Publié dans Libération le 22 - 01 - 2021

L' ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a mis en relief, jeudi à Genève, la contribution du Maroc au désarmement, à la paix mondiale et à la sécurité globale. Intervenant lors de la 1ère séance plénière de la Conférence de désarmement au titre de l'année 2021, il a relevé que la question du désarmement est placée par le Maroc parmi les priorités de sa diplomatie multilatérale, mettant en avant l'attachement du Royaume au mandat de la CD, à son importance capitale dans le système multilatéral de désarmement et à sa place hautement stratégique sur l'échiquier international.
Il a plaidé, à cette occasion, pour que la question des demandes de participation en tant qu'observateur aux travaux de la Conférence soit des plus diligentes et pour que les objections formulées soient levées sans conditions, soulignant le soutien du Maroc à la participation de l'Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis en tant qu'observateurs. "Les contributions de l'Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis sont importantes, utiles et encourageantes pour nos travaux", a-t-il affirmé Omar Zniber s'est attardé, par ailleurs, sur les multiples initiatives du Maroc, dans le domaine crucial du désarmement pour la paix et la sécurité dans le monde, tout en rappelant les différents rôles remplis dans le processus d'élaboration et de mise en œuvre du traité d'interdiction des essais nucléaires, ainsi que les nombreuses présidences assurées.
Il a cité, à titre illustratif, l'organisation de la 16ème réunion régionale des Etats Parties d'Afrique à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques à Marrakech, la coprésidence, depuis 2016, auprès des Pays-Bas puis du Canada, du Global Counter Terrorism Forum (GCTF), outre l'organisation en partenariat avec le Département d'Etat américain dans le cadre de l'Initiative globale contre le terrorisme nucléaire (IGTLN), d'un atelier international sur la détection nucléaire aux frontières terrestres et maritimes, tenu à Tanger. Il a rappelé, de même, la ratification par le Maroc du traité de Pelindaba relatif à la mise en place d'une zone africaine exempte d'armes. L'ambassadeur a appelé, par ailleurs, à œuvrer en faveur d'une reconsidération des priorités stratégiques de la Conférence à travers une meilleure concertation, permettant d'établir un momentum de grande importance sur les thématiques centrales que sont le désarmement nucléaire, la course à l'armement dans l'espace extra atmosphérique, la cybersécurité et d'autres échéances impérieuses, comme le développement d'armes autonomes.
L'adoption d'un programme de travail et sa mise en œuvre demeurent la pierre angulaire pour cet objectif, sans laquelle aucune avancée réelle ne peut être inscrite, dans le sillage de confrontations et de mésententes profondes sur des visions diamétralement opposées d'un grand nombre de délégations, a-t-il enchaîné. Tout en soulignant l'importance capitale de cette instance dans le système multilatéral de désarmement, il a "appelé à renouer avec le mandat initial de la CD et à lui permettre de négocier et d'adopter des instruments multilatéraux en matière de désarmement". L'ambassadeur a appelé, de même, à se pencher sur les propositions et suggestions émanant de l'Agenda sur le désarmement du secrétaire général des Nations unies, lancé en mai 2018, qui contient des propositions à même de donner l'impulsion nécessaire à nos travaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.