Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Climat: l'éducation à l'environnement au coeur des préoccupations de l'Unesco    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    VIDEO// Invitée du JT Info Soir, Sofia Mestari dévoile les détails de son nouvel album en préparation    Prison d'Ain Sebaa 1: Soulaimane Raissouni a refusé de contacter sa famille à deux reprises    L'ambassadeur de Palestine au Maroc salue le soutien constant de SM le Roi à la cause palestinienne    FA Cup : Hakim Ziyech et Chelsea battus en finale par Leicester    1/4 de finale de la Coupe de la CAF: Le Raja « fin prêt » pour arracher la victoire devant Orlando Pirates    L'ambassadeur de Palestine au Maroc remercie le Roi pour son soutien à la cause palestinienne    Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    La finale de la Ligue des champions africaine au Maroc    Ghalta, une erreur très cher payée... Dimanche à 22h45 (Bande-annonce)    Melkisation de terres collectives dans les périmètres d'irrigation du Gharb et du Haouz: MCA-Morocco et le CAM se mobilisent pour l'éducation financière    Covid-19 au Maroc : 112 nouvelles contaminations, 6 décès    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Météo: le temps prévu ce samedi 15 mai au Maroc    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Casablanca: la Marine Royale célèbre le 65-ème anniversaire de la création des FAR    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La police à pied d'oeuvre pour faire respecter le couvre-feu nocturne
Publié dans Libération le 21 - 04 - 2021


Depuis l'avènement du mois de ramadan et suite aux mesures prises le 7 avril par le gouvernement pour la lutte contre la propagation de la Covid-19, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire en vigueur au Maroc, et l'instauration du couvre-feu nocturne, de 20H00 à 06H00, les services de la Sûreté nationale de Casablanca veillent à faire respecter toutes les mesures préventives décidées à cet effet. L'avènement de ce mois de ramadan, comme celui de l'année précédente, coïncide avec une conjoncture particulière caractérisée par la persistance de la crise pandémique du nouveau coronavirus, ce qui a incité les services de la Sûreté nationale de la capitale économique à renforcer leur présence dans la métropole, pour faire face à la propagation de la Covid19. Le déroulement du mois de ramadan durant la soirée dans la capitale économique est tout à fait différent durant la journée, marquée par un grand trafic routier et d'intenses activités commerciales, jusqu'à l'heure de la rupture du jeûne où les gens regagnent leur domicile pour déserter les quartiers et les avenues de la ville et céder la place aux seules forces de l'ordre qui sillonnent les différentes artères et espaces de la ville. Ce silence nocturne est parfois brisé par le bruit de certains rares véhicules qui circulent la nuit, ce qui pousse les éléments de la police en place à les arrêter, en vue de s'assurer du motif de leur déplacement et savoir s'il est justifié ou non. Une équipe de la MAP s'est arrêtée, dans la nuit de dimanche, sur le respect par la population des mesures relatives aux déplacement nocturnes, constatant que les avenues de la corniche de Casablanca, au centre-ville, différents quartiers et les principaux axes étaient complètement désertiques, aussi bien au niveau des piétons que des voitures, à l'exception des barrages de contrôle et de rares voitures qui subissent un contrôle rigoureux par les agents de police. L'apparition de nouveaux variants de la Covid-19, qui continue de susciter des inquiétudes, a imposé à tous de nouvelles contraintes, incitant les services de la sûreté à une mobilisation générale et à la conjugaison de davantage d'efforts pour venir à bout de cette crise sanitaire. Les services de la Sûreté de la capitale économique étaient depuis toujours mobilisés pour le maintien de l'ordre et la quiétude, ainsi que la protection des biens publics et privés, vu leur grande expérience et expertise accumulée dans une ville de la taille de Casablanca où les défis sécuritaire sont énormes. Ils sont tout à fait conscients de la tâche qui leur incombe pour faire respecter la décision d'interdiction des déplacements nocturnes, mais aussi des spécificités de cette grande ville qui requiert des efforts exceptionnels en matière de sécurité. Dans ce contexte, les barrages, les points de contrôle fixes et les patrouilles mobiles travaillent d'arrache-pied pour faire respecter la loi, en vue de la protection de la population contre le nouveau coronavirus, surtout que la vie au Maroc lors d'un mois de ramadan normal est très mouvementée, marquée par les visites familiales, les déplacements nocturnes et les rassemblements dans différents espaces publics, cafés et autres. Les rassemblements massifs, dans toutes leurs manifestations, suivis d'un relâchement et d'un manque de respect des mesures préventives, peuvent contribuer à la prolifération de la pandémie et par voie de conséquence à un nombre élevé de contaminations à la Covid-19. Ainsi, le respect des mesures de déplacements nocturnes imposées durant le mois sacré de ramadan, s'avère primordial, alors que le rôle des différents services de sécurité pour faire respecter ces mesures est indispensable pour la sécurité et le bien des citoyens.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.