El Othmani face aux conseillers    Grands films    FMI: Des perspectives mi-figue mi-raisin    Sommet afro-britannique: Des enjeux pour le Maroc    Tirage au sort CDM 2022: Les réactions de Vahid Halilodzic et de Mustapha Hadji    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Le HCP appelle à l'élaboration d'un modèle de développement adapté aux nouvelles évolutions nationales et internationales    Le Roi Mohammed VI reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Mohcine Jazouli : Le Royaume-Uni veut faire du Maroc une porte d'entrée vers l'Afrique    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    La Grèce élit sa première femme à la présidence de la République    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Insolite : Perché dans un tonneau    Défait par la Tunisie, le podium de la CAN s'éloigne pour le Sept marocain    Divers sportifs    Après le premier cas de contamination hors Asie, la Chine redoute la mutation du nouveau coronavirus    Divers    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Walid Regragui quitte le FUS pour rejoindre Al-Duhail    Abdellatif Jouahri met en avant le rôle des données économiques dans le suivi et l'évaluation des politiques publiques    Coronavirus chinois : la péninsule coréenne, en alerte, ferme ses frontières aux touristes    Sahara:La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo «rasd»    Top ReKruteurs 2019 : BMCE Bank of Africa mène le bal    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Procès en destitution de Trump: Mardi glacial au Capitole    Le WAC leader contesté, le Raja dénonce l'agression et l'arbitrage    L'opposition russe en désarroi après la réforme éclair de Poutine    L'équipementier Coréen Hands inaugure son usine à Tanger    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Marché des actions : Les succès et les échecs de 2019    La Caravane «Maroc-Innov» fait escale à Chichaoua au profit des jeunes porteurs de projets    Taroudant : Un couple soupçonné d'agression sur sa fille    Alerte au virus made in China !    CGEM: Jour "J" pour Alj et Tazi    Italie: Les «sardines» défient Salvini…    Mohcine Jazouli : le Maroc se positionne clairement comme un partenaire africain stratégique pour le Royaume-Uni    Arrestation à Meknès d'une vagabonde pour enlèvement présumé d'un nourrisson    Le directeur sportif du FC Séville”Monchi”: Youssef En Nesyri a un énorme potentiel    Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pianiste marocaine Dina Bensaid enchante le public tchèque
Publié dans Libération le 21 - 04 - 2016


La jeune et talentueuse pianiste marocaine,
Dina Bensaid, a donné une série de prestations musicales de grande qualité dans les principales villes de la République tchèque, enchantant un public venu nombreux apprécier son talent.
La tournée de Dina Bensaid a commencé le 11 avril à Ostrava (Est de la République Tchèque) dans les locaux du Conservatoire et collège de musique, le 15 avril à la somptueuse Moravian Gallerie de Brno (Sud du pays) et mardi 19 avril dans l'enceinte du magnifique Musée de la musique à Prague. Lors de ces trois concert de piano, Dina Bensaid a suscité l'admiration de son auditoire et aussi des membres du corps diplomatique, des parlementaires, des membres du gouvernement, des artistes et mélomanes et journalistes locaux tous venus en grand nombre l'écouter.
Radio Prague Internationale consacrera d'ailleurs une émission à la jeune pianiste marocaine. Dans le répertoire musical joué par Dina, figurent Beethoven, Brahms, Rachmaninov, Liszt, Bach, Chopin et Debussy. Dans une allocation de circonstance, l'ambassadeur du Maroc à Prague, Mme Souriya Otmani a affirmé que dans le contexte international actuel caractérisé par des tensions, des craintes et une certaine défiance envers l'étranger, de telles initiatives culturelles étaient importantes pour lever les préjugés, appuyer le dialogue interculturel, le respect et la compréhension mutuelle entre les peuples du monde.
L'ambassade du Royaume du Maroc en République tchèque a organisé cette tournée de la pianiste marocaine dans le cadre de son programme culturel consistant à faire découvrir au public tchèque de jeunes talents marocains dans les domaines de l'art, de la musique et de la culture en général. Dans ce cadre et à la demande de la directrice du conservatoire d'Ostrava, Mme Sonja Javurkova, Dina Bensaid a prodigué des leçons de piano au profit d'étudiants tchèques du Conservatoire de musique de cette ville. Il est par ailleurs question que ces mêmes jeunes étudiants soient les invités de la prochaine édition 2017 du Festival des alizés d'Essaouira. Cette tournée de l'artiste marocaine qui a partout été ovationnée, coïncide avec les célébrations en République tchèque, du 700e anniversaire de Charles IV, Roi de Bohême et Empereur du Saint-Empire romain, ainsi que du 260ème anniversaire de la naissance de Mozart. Plusieurs autres spectacles musicaux ont également été organisés à Prague à cette occasions.
Rappelons que Dina Bensaid, née en août 1989 à Rabat, découvre le piano à l'âge de 4 ans avec Nicole Boyer. A 12 ans, elle intègre l'Ecole Normale de musique Alfred Cortot à Paris dans la classe de Jacques Lagarde, où elle obtient trois ans plus tard son Diplôme d'exécution. En 2005, Dina Bensaïd rejoint le Conservatoire à rayonnement régional de Paris (CRR), dans la classe de piano d'Olivier Gardon et la classe de musique de chambre du Quatuor Ysaÿe. En 2009, elle est acceptée au Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Paris(CNSMDP) dans la classe de Georges Pludermacher et Claire Désert, puis depuis 2011, dans la classe de Franck Braley et Haruko Ueda. Dans cette même école, elle étudie la musique de chambre auprès de Philippe Bernold, Emmanuelle Bertrand, Marc Coppey et Bertrand Chamayou.
Parallèlement au piano, Dina étudie la direction d'orchestre auprès de Nicolas Borchot au Conservatoire d'Evry. Elle est régulièrement invitée à jouer dans des festivals comme le Festival de Puteaux, ou les Réunions euro-méditerranéennes, organisées par Michel Plasson. Elle fait aussi ses débuts dans de grandes salles européennes telles que la Salle Cortot à Paris, ou le Bulgaria Concert Hall à Sofia.
Dina a reçu les Premiers prix des concours SAR la Princesse Lalla Meryem, Steinway à Paris, du Concours national de musique au Maroc et du Concours Flame à Paris. Parallèlement à ses activités d'interprète, Dina assure depuis 2011 la direction artistique du Festival Printemps musical des alizés où de prestigieux artistes se produisent tous les mois d'avril à Essaouira. Ce festival gratuit pour le public, a pour ambition de rendre la musique classique accessible à tous, en la sortant de son cadre élitiste et conventionnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.