Bourita reçu par le président mauritanien (PHOTO)    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs actions pour lutter contre la mendicité et le vagabondage à Rabat
Publié dans Libération le 25 - 01 - 2017

La wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra a mis en place récemment un programme préfectoral pour la lutte contre la mendicité et le vagabondage, un numéro vert pour informer sur les cas de vagabondage interceptés et un observatoire dédié à ces deux problématiques.
Selon un communiqué conjoint de la wilaya et de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), ces mesures s'inscrivent dans le cadre de cette initiative nationale et en application de la convention-cadre sur la mise en œuvre du schéma régional de lutte contre la précarité dans la région Rabat-Salé-Kénitra pour la période 2016-2020.
Ainsi, le numéro vert "0800000202", permettant des appels gratuits, a été mis à la disposition du public pour informer sur les cas de vagabondage interceptés et garantir l'intervention et l'action rapide des unités mobiles d'assistance sociale, a indiqué le communiqué.
La wilaya a aussi mis en place un cadre institutionnel par l'institution du comité préfectoral pour la protection sociale, où siègent les instances élues, les autorités sécuritaires et sociales, ainsi que le tissu associatif actif dans le domaine de lutte contre la précarité.
Ce comité doit mettre en œuvre le programme préfectoral de lutte contre la mendicité et le vagabondage et mettre en place des dispositions et des mesures censées permettre de circonscrire la problématique de la mendicité et du vagabondage, de suivre et de promouvoir l'action et la bonne gouvernance des centres d'accueil, ainsi que de renforcer leur coordination pour réaliser les objectifs escomptés, et ce conformément à la loi 14-05 relative aux conditions d'ouverture et de gestion des établissements de la protection sociale.
Ledit comité veille également à l'amélioration des prestations et des services dispensés au profit des bénéficiaires, dans la perspective d'assurer leur insertion socioéconomique, de restaurer leur confiance et de vivre dans la dignité, a ajouté la même source. A cet égard, le Centre Mohammadia pour la protection sociale, sis à la Médina de Rabat, joue un rôle primordial dans la mise en œuvre de cette stratégie, dans la mesure où il constitue la première destination de tous les vagabonds ou mendiants interceptés et ramenés par les unités mobiles d'assistance sociale du centre, celles des autorités locales ou de la sûreté nationale ou à l'initiative des associations.
Ce centre d'accueil provisoire et d'orientation offre une série de prestations sociales préliminaires aux bénéficiaires ramenés, dont particulièrement, la propreté, les soins médicaux, les habits, ainsi que l'établissement pour chaque cas, d'une enquête sociale qui renseignera sur la bonne approche d'insertion à entreprendre, d'après le communiqué qui a énuméré quatre approches envisageables. L'approche privilégiée, portant sur l'insertion familiale, permet l'intégration des bénéficiaires dans leur milieu familial à Rabat ou dans les autres villes du Royaume, à travers notamment la prise en charge des frais de transport ou leur transport par les unités mobiles d'assistance sociale. Quant à la deuxième approche, qui intervient en cas d'impossibilité d'insertion familiale, elle s'articule autour de l'insertion institutionnelle des bénéficiaires dans les centres d'accueil situés à Rabat ou dans les centres d'accueil qui se trouvent à proximité de leur ville d'origine.
La troisième approche, qui ouvre de nouveaux horizons au profit des bénéficiaires, porte, quant à elle, sur le volet socioéconomique, à travers notamment la conception de micro-projets, l'encadrement et le renforcement des capacités, dans le cadre des opportunités d'insertion offertes par l'INDH et les secteurs sociaux y intervenant ainsi qu'en partenariat avec le tissu associatif.
S'agissant de la quatrième approche, elle repose sur la mise en œuvre d'un plan de communication pour sensibiliser sur les manifestations négatives y afférentes à travers la mobilisation de la société civile et l'organisation des rencontres et des journées de sensibilisation, ainsi que par le recours aux différents supports médiatiques.
Les autorités envisagent également le recours à la procédure judiciaire réprimant la mendicité "professionnelle", la récidive et le refus d'adhérer aux formules d'insertion proposées ou l'exploitation des enfants et des personnes à besoins spécifiques dans la mendicité.
Afin de mettre en œuvre ces approches, une commission de coordination a été créée au niveau du Centre Mohammadia, où siègent les représentants de la coordination régionale de l'Entraide nationale et de la direction préfectorale de la santé ainsi que les directeurs des centres d'accueil de la préfecture de Rabat, a fait savoir le communiqué, précisant que ses missions consistent à encadrer l'action des unités mobiles d'assistance sociale et à définir leurs programmes d'action.
Elle a également pour objectif l'établissement d'une base de données sur les bénéficiaires et les centres d'accueil existants à Rabat ainsi que sur la capacité d'accueil disponible.
De plus, un observatoire de la problématique de vagabondage et de la mendicité a été mis en place au niveau du centre, envisageant d'élaborer une base de données socioéconomiques concernant les cas de vagabondage et de mendicité identifiés, dans le but de réaliser des études et recherches et d'orienter les politiques et les interventions pour définir les actions à même de permettre d'atténuer ce phénomène.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.