Elections 2021: la participation électorale cheval de bataille pour les partis    Algérie: Affrontements entre la police et des manifestants    L'Iran accusé d'avoir attaqué un navire israélien en mer d'Oman    Le Maroc contribue à l'effort mondial    Chelsea: Ziyech sera-t-il titulaire contre Liverpool ?    CAN U17 / Arbitrage : Quatre arbitres marocains, deux femmes et deux hommes    Jack Lang s'exprime sur l'enseignement de l'arabe en France (Entretien)    Les Morisques et la langue aljamia    Conseil de gouvernement : la légalisation du cannabis médical encore au menu    Un danger permanent à Casablanca    Salafin : recul de 13% du PNB en 2020    « Booker » 2021 : Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata sur la longue liste    Sofia Alaoui : symbole d'une irrésistible ascension du cinéma marocain    Collectivités Territoriales: Avec la nouvelle loi, la représentation féminine dépassera 25%    Ennahda, ou la tentation anti-marocaine    Sociétés cotées : les secteurs de l'automobile et des télécoms enregistrent une appréciation relative de leurs revenus    10.000 hectares d'arganier à planter à l'horizon 2022    Salah, Mané, Ziyech et Hakimi stars des réseaux sociaux    Villareal ne lâche pas Amine Harit    Master 1000 de Miami: Roger Federer déclare forfait    De fortes averses orageuses attendues mardi et mercredi    Tamallalt : Un aide-chauffeur d'autocar détourne une voyageuse mineure et la viole    Berrechid : Arrestation du meurtrier d'une collégienne de 14 ans    L'agriculture marocaine se remet du choc de la sécheresse    Des bus "made in Morocco" bientôt déployés en Afrique    La CGEM veut promouvoir la R&D, l'entrepreneuriat et la formation    Driouech et El Homrani, Catalans et Marocains    La star Youssef Chaabane s'en va    Hatim Ammor offre sa notoriété à Oppo    Région de Casablanca: 270 MDH pour améliorer les infrastructures    Relations franco-algériennes : Tebboune accuse de puissants lobbys de perturber les relations entre les deux pays    Visa For Music 2021 : L'appel à candidatures est lancé !    El Kelâa des Sraghna : la foudre fait deux morts et six blessés    Prolongement du couvre-feu: les propriétaires des cafés en colère    Maroc: les mesures restrictives seront-elles renforcées pendant Ramadan ?    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    L'Irak reçoit ses premières doses de vaccin anti-Covid    Elections : ça chauffe au parlement    Edito : Régions centralisées    Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à trois de prison dont un an ferme    Intempéries à Tétouan : la ville sous l'eau [Vidéo]    Le premier ambassadeur émirati en Israël est entré en fonction    Demi-finale de la CAN U20 / Ghana-Gambie (1-0) : Un autre regret pour nos Juniors !    Demi-finale de la CAN U20 / Tunisie-Ouganda (1-4) : Les Tunisiens n'étaient pas si forts que ça !    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ménages retrouvent le moral
Publié dans Libération le 16 - 05 - 2017

Les ménages marocains anticiperaient-ils une embellie de leur situation ? A en croire les conclusions de l'enquête de conjoncture menée par le Haut-commissariat au plan (HCP), le moral de ces derniers s'est amélioré au premier trimestre 2017.
Selon la même source, l'indice de confiance des ménages (ICM) s'est établi à 78,2 points, au lieu de 73,5 points un trimestre auparavant et de 71,6 points le même trimestre de l'année précédente.
Le Haut-commissariat a, en effet, relevé une évolution positive des composantes de l'ICM, à savoir la perception des ménages de l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière ; et d'autres indicateurs trimestriels de la conjoncture (capacité des ménages à épargner et l'évolution des prix des produits alimentaires).
D'après lui, les ménages anticipent une forte amélioration de leur niveau de vie.
Le solde d'opinion sur l'évolution du niveau de vie a atteint un niveau positif qu'il n'a pas enregistré depuis le deuxième trimestre de 2012. Il est passé à 5,7 points, au lieu de moins 2,4 points le trimestre précédent et moins 14,2 points une année auparavant, a-t-il noté.
En détail, le solde d'opinion sur l'évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 12 points, au lieu de moins 17,5 points le trimestre précédent et de moins 22,9 points une année auparavant. Selon l'enquête, 42,7% des ménages ont globalement déclaré une dégradation du niveau de vie et 30,7% une amélioration.
« Au cours des 12 prochains mois, 27,6% des ménages s'attendent à une dégradation du niveau de vie, 39,0% à un maintien au même niveau et 33,4% à une amélioration », a noté l'institution publique. D'où le solde positif.
En ce qui concerne le chômage, la perception des ménages a été moins négative selon le HCP qui a relevé qu'au cours des trois premiers mois de l'année, 74,5% contre 9,6% des ménages s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.
Ainsi, « le solde d'opinion est resté négatif, à moins 64,9 points, en amélioration toutefois par rapport au trimestre précédent où il était à moins 66,8 points et par rapport au même trimestre de l'année précédente où il a enregistré moins 67,7 points », ont expliqué les analystes du HCP.
Bien qu'elle se soit améliorée, l'opinion des ménages sur l'opportunité d'achat de biens durables est toujours réservée. L'analyse des données réunies fait ressortir que 59,5% contre 19,5 % des ménages considéraient que le moment n'est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables au premier trimestre.
« Le solde d'opinion relatif à cette composante est resté négatif, passant à moins 40 points, après avoir été de moins 40,2 points le premier trimestre de 2016 et moins 43 points le trimestre précédent », a noté l'organisme public.
Soulignons que les ménages s'attendent à une amélioration de leur situation financière. Le HCP a noté un solde d'opinion resté positif à 13,4 points. Ce qui représente une nette amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent où il était à 6,5 points que par rapport au même trimestre de l'année précédente où il a enregistré 1,2 point.
Notons qu'au premier trimestre, 57,5% des ménages ont estimé que leurs revenus couvraient leurs dépenses, 35,1 % ont déclaré qu'ils s'endettaient ou puisaient dans leur épargne alors que 7,4 % ont affirmé qu'ils épargnaient une partie de leur revenu.
« Le solde d'opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 27,8 points, en amélioration par rapport au quatrième trimestre de 2016 et en détérioration par rapport au premier trimestre de l'année dernière où il était respectivement de moins 28,7 points et de moins 27,2 points », a expliqué le HCP.
Signalons que 37,4% contre 10,7% des ménages ont aussi considéré que l'évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois s'est dégradée. « Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d'opinion de moins 26,8 points, au-dessus des moins 33,3 points et moins 27,4 points enregistrés respectivement au trimestre précédent et au premier trimestre de 2016 », a indiqué le Haut-commissariat.
En revanche, leur regard sur l'avenir de la situation financière des mêmes ménages demeurait optimiste.
En effet, 27,5% contre 14,1% des ménages, s'attendent à une amélioration de leur situation financière au cours des 12 prochains mois.
S'agissant de la capacité des ménages à épargner, la perception de ceux-ci est moins pessimiste. En effet, au premier trimestre de 2017, seuls 17,9% des ménages s'attendent à épargner au cours des 12 prochains mois.
« Le solde d'opinion est resté ainsi négatif, à moins 64,1 points, après avoir été de moins 68,7 points le trimestre passé et de moins 69,7 points une année auparavant », a relevé le HCP.
En ce qui concerne l'évolution des prix des produits alimentaires, les ménages disent s'attendre toujours à une hausse. A ce niveau, on notera que le solde d'opinion est resté négatif, se situant à moins 77,7 points, au lieu de moins 77,3 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 79,3 points une année passée.
Et pour cause : au premier trimestre, 87,4% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où seuls 0,6% ont ressenti une diminution. Le solde d'opinion est resté ainsi négatif, à moins 86,8 points, après avoir été de moins 87,3 points le trimestre précédent et de moins 85,5 points une année auparavant.
Par ailleurs, 79,1% des ménages ont estimé que les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter au cours des 12 prochains mois. Seuls 1,4% s'attendent à une baisse des prix de ces derniers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.