Jamal Sellami nouvel entraîneur du Raja    Mercure est passée devant le soleil ce lundi    La DGAPR : Les mesures disciplinaires prises à l'encontre de détenus du hirak remplissent toutes les conditions juridiques    Casablanca: Commémoration du 101è anniversaire de la fin de la première guerre mondiale    Transport routier : le ministère poursuit ses consultations    Le Maroc continuera à soutenir le développement de la Libye, promet El Othmani    Tribune libre : Le marchand de bons mots    CEA : Peut-il y avoir une intégration africaine sans intégration maghrébine ?    L'agriculture bio au centre des débats à Marrakech    Paiement mobile: Comment protéger ses données ?    Cisjordanie : La commémoration du décès de Yasser Arafat vire au drame    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    L'ex-numéro 2 de la FIFA contre-attaque devant la justice européenne    Ifrane, ville la plus froide pour demain mardi    Le Maroc à l'honneur du festival des villes anciennes à Chenguit    Né dans la rue, une bavure inadmissible !    El Otmani interpellé sur le financement de l'économie et les catégories vulnérables    L'UE annonce la lutte contre la fraude à la TVA    Angleterre: Liverpool coule City et s'envole en tête    Experts de l'ONU : Les conditions de détention «brutales» auraient entraîné la mort de Morsi    Chili: Le gouvernement accepte de changer de Constitution    Pédocriminalité dans l'Eglise: Les évêques de France votent pour une indemnisation des victimes mineures    Raja : Patrice Carteron out !    Hong Kong paralysé par le mouvement pro-démocratie, un manifestant blessé à balle réelle    Comment le foncier public est mobilisé ?    Hyundai Heavy Industries perd son distributeur au Maroc    Botola: Première défaite de la saison pour le WAC    Le marocain Youssef El Azzouzi sacré meilleur inventeur arabe    Coupe du Trône : La FRMF obtient l'autorisation d'utiliser la VAR    Le Maroc se déplace à Clermont-Ferrand... et pas pour le football !    Le réalisateur Costa Gavras sera bientôt au Maroc...et vous pouvez le rencontrer !    Le zoo de Rabat se dote d'un vivarium    Bayt Dakira, la mémoire juive d'Essaouira    Radio SNRT de Dakhla, un joyau régional d'informations    Aya Nakamura : Ma fille ne connaît pas mon métier    S.A.R la Princesse Lalla Meryem préside un dîner offert par S.M le Roi en l'honneur d'Ivanka Trump    Premier League : Derrière Liverpool-City, des chocs à tous les étages    Ligue Europa : Manchester United et Séville qualifiés, la Lazio en danger    Le bruit augmenterait le risque d'AVC    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Le régime trop sévère de Céline Dion    Leonardo DiCaprio : Greta Thunberg est un leader de notre temps    Menu copieux pour le 12ème Forum MEDays    L'initiative marocaine pour l'autonomie au cœur d'une réunion de la Chambre des représentants    Gestion du patrimoine culturel : Un atelier national à Rabat    La voie ferrée à Agadir, un bonheur!    Tajeddine El Husseini : "Le Maroc est passé d'une logique défensive à une stratégie offensive"    Discours de SM le Roi à l'occasion du 44e anniversaire de la Marche verte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oujda accueille le 1er Salon maghrébin du livre
Publié dans Libération le 21 - 09 - 2017

Quelque 200 intellectuels issus du Maghreb, d'Europe et d'Afrique prendront part à la 1ère édition du Salon maghrébin du livre "Lettres du Maghreb", qui aura lieu du 21 au 24 septembre à Oujda, sous le thème '"Dire la jeunesse, écrire l'espoir". Différents thèmes ayant trait notamment à la jeunesse maghrébine, la migration, l'écriture, l'édition, la littérature et le vivre-ensemble seront débattus dans le cadre d'une quarantaine de tables rondes à l'occasion de cet événement culturel, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ont indiqué les organisateurs lors d'un point de presse, tenu mardi soir à Oujda. Le Sénégal sera l'invité d'honneur de cette première édition, rehaussée par la présence notamment d'intellectuels et d'écrivains de renom des cinq pays du Grand Maghreb, ont-ils précisé.
Poètes, romanciers, nouvellistes, conteurs, dramaturges mais aussi les représentants d'institutions régionales professionnelles de l'édition et de la distribution du livre se donnent rendez-vous à ce salon, en vue d'échanger autour "des aspects de notre sphère culturelle littéraire et d'œuvrer à l'inscrire mieux dans les cultures du monde", souligne-t-on.
Intervenant à cette occasion, le directeur général de l'Agence du développement de l'Oriental et président du salon, Mohammed Lambarki, a souligné que cette initiative à vocation culturelle vient couronner le processus de mutation qu'a connu la région de l'Oriental à la faveur de l'initiative Royale lancée 2003, et ce au vu du rôle prépondérant de la culture et du savoir dans le développement des régions et la prospérité des populations.
Initié par l'Agence de développement de l'Oriental, la Wilaya de l'Oriental et le Conseil de la région, ce salon ambitionne de s'ériger en espace de débat libre et franc entre intellectuels et écrivains autour des thèmes d'actualité touchant les différents aspects de la vie et ceux en lien avec les préoccupations des citoyens, a-t-il assuré. Il s'agit, d'après lui, de créer un rendez-vous qui s'assigne pour mission principale de rassembler les compétences et les talents du domaine culturel issus du Maghreb, primés et reconnus à l'étranger, de manière à ce qu'ils puissent débattre en toute liberté des thèmes qui les intéressent.
"Il est temps que la région de l'Oriental devient un carrefour de débat entre intellectuels et écrivains en ce sens que la cité millénaire et sa région était depuis toujours au cœur du Maghreb et de l'Afrique par la contribution de ses femmes et ses hommes", a relevé, quant à lui, le commissaire du salon, Mustapha Kebir Ammi. Après avoir cité les grands noms ayant marqué l'histoire du Maghreb et la scène internationale dans le domaine littéraire, dont des Marocains, des Algériens et des Tunisiens, Kebir Ammi a souligné que ce salon est et sera ouvert à tous les intellectuels, abstraction faite de leurs idées et tendances.
Pour Abdelkader Retnani, président de l'Union professionnelle des éditeurs du Maroc, l'idée de la création d'un salon "Lettres du Maghreb" est plus que "pertinente", eu égard à l'écho favorable que la première édition a reçu auprès des éditeurs marocains et étrangers à la faveur de son programme à la fois riche et varié. M. Retnani, qui s'est félicité de l'importance des thèmes retenus pour les tables rondes programmées dans le cadre de cette édition, a indiqué que ce dernier offrira l'occasion pour "vendre les idées" et pas seulement les livres, et partant contribuer à l'émergence d'une génération de jeunes lecteurs.
Dans le cadre de ce salon, initié en collaboration avec plusieurs partenaires, les organisateurs ont choisi de consacrer une partie des activités programmées à la jeunesse, en consacrant trois prix "Littérature-Jeunesse" aux jeunes talents.
Parmi les thèmes retenus pour le débat lors de cette édition figurent "La littérature/jeunesse maghrébine : état des lieux, enjeux et perspectives", "Migration, le mythe du retour", "Les jeunes du Maghreb: enquête réalisée en partenariat avec l'UE", "La jeunesse du Maghreb : vivre ici ou rêve d'ailleurs", "Etre migrant au Maroc" et "Ecrire contre les murs".
En marge de cette manifestation culturelle, un vibrant hommage sera rendu à plusieurs figures de la littérature et de la pensée maghrébines, dont Fatima Mernissi, Assia Djebar, Mohamed Arekoun et Mohammed Abdel Al Jabri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.