Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Marché financier international: le Maroc lève 1 milliard d'euros    Réorganisation de « Casablanca Finance city »: le gouvernement donne son feu vert    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Article 1067609    Confinement: La majorité des réfugiés au Maroc bénéficient des services de santé    Blanchiment de capitaux/financement du terrorisme: 390 affaires en 2019 et 2020    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Ce soir, finale Supercoupe UEFA : Une présence marocaine et une menace covidienne !    Derby Casablancais : Le DTN et ses collaborateurs présents en mission officielle    La nécessité de la Politique !    Le camarade Abdelhak Khyari tire sa révérence    Wafa Assurance, quels impacts du covid-19 ?    30.000 tests anti-Covid rapides effectués dans la région de Fès-Meknès    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    CGEM : une Commission Afrique avec Abdou Souleye Diop et Ali Zerouali    La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations    La jeunesse du PJD veut la tête de Mohamed Amekraz    Vers une alternance consensuelle ?    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Covid-19. Les Chinois nous piquent bien    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    Fès : un brigadier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Portrait Telquel : Zakaria Hadraf, le héros de la finale du CHAN 2018 Spécial
Publié dans Lions De l'Atlas le 05 - 02 - 2018

Auteur de deux buts en finale, Zakaria Hadraf a pris une part très active dans la conquête du premier sacre des Lions de l'Atlas dans un CHAN. Et dire qu'il n'était pas censé démarrer cette finale... C'est à la conclusion d'une action apprise dans tous les centres de formation qu'il s'est distingué.
Nous sommes à la 44e minute de la finale du CHAN 2018 et le score entre le Maroc et le Nigéria est toujours de 0-0. Le défenseur central du Raja, Badr Banoun, effectue une percée lumineuse et délivre une passe millimétrée à son coéquipier en club, Abdeljalil Jbira.
Deux touches de balle plus tard, c'est Zakaria Hadraf ,démarqué dans la surface, qui met le ballon au fond des filets. À l'issue d'une action 100% rajaouie, le numéro 7 de la sélection nationale vient de se révéler aux yeux des recruteurs internationaux et de libérer un public jusqu'alors anxieux.
Du retour des vestiaires, Hadraf concrétise, à la 65e minute, la victoire du Maroc en inscrivant le troisième but de la rencontre suite à un cafouillage de la défense des Super Eagles. Désigné homme du match à l'issue de cette finale, le milieu de 27 ans n'était pourtant pas prédestiné à marquer autant les esprits lors de cette compétition.
Homme de confiance de Sellami
Au coup d'envoi de cette finale, on attendait beaucoup d'Ayoub El Kaabi, révélation du tournoi et auteur de 8 buts lors de ses 5 précédentes sorties. Le buteur de la Renaissance de Berkane, auteur du dernier but des Lions ce dimanche, et détenteur du record de buts sur une édition du CHAN (9 réalisations), a finalement été éclipsé par la prestation de Hadraf.
Ses 31 buts sur les 5 dernières saisons et sa vitesse avaient tapé dans l'œil de plusieurs clubs de la Botola. C'est finalement le Raja qui réussit à convaincre l'ailier formé au Difaâ Hassani d'El Jadida (DHJ).
Zakaria Hadraf rejoint ainsi les Aigles verts à l'été 2017. Malgré un rendement en deçà de ses standards à El Jadida (zéro but en Botola cette saison), il n'a jamais perdu la confiance de Jamal Sellami, qui l'a eu sous ses ordres au Difaâ et qui le convoque régulièrement chez les A' durant la phase qualificative au CHAN.
Sous les yeux de Renard
Titulaire lors des deux premières rencontres du Maroc dans ce CHAN, Zakaria Hadraf est mis sur le banc à partir du second tour malgré des performances convaincantes. Jamal Sellami lui préfère alors Achraf Bencharki, le polyvalent attaquant du Wydad, récent vainqueur de la Ligue des champions.
C'est finalement en finale que l'on reverra le nom du numéro 7 des Lions de l'Atlas dans la compo du sélectionneur national. Un retour qui relève du choix tactique, Sellami ayant décidé de s'appuyer sur sa vitesse et sa qualité dans la finition.
Un coup de poker qui se solde donc par un doublé, et le titre de champion d'Afrique en prime pour le transfuge d'El Jadida. Un coup d'éclat qui survient surtout alors qu'Hervé Renard, sélectionneur des A, a suivi les A' tout au long du tournoi, et était présent en tribunes lors de cette finale.
À quatre mois du Mondial 2018, Hadraf n'a plus qu'à trouver la bonne carburation sous le paletot du Raja pour bousculer la hiérarchie dans l'effectif offensif très fourni des Lions de l'Atlas.
Nous sommes à la 44e minute de la finale du CHAN 2018 et le score entre le Maroc et le Nigéria est toujours de 0-0. Le défenseur central du Raja, Badr Banoun, effectue une percée lumineuse et délivre une passe millimétrée à son coéquipier en club, Abdeljalil Jbira.
Deux touches de balle plus tard, c'est Zakaria Hadraf ,démarqué dans la surface, qui met le ballon au fond des filets. À l'issue d'une action 100% rajaouie, le numéro 7 de la sélection nationale vient de se révéler aux yeux des recruteurs internationaux et de libérer un public jusqu'alors anxieux.
Du retour des vestiaires, Hadraf concrétise, à la 65e minute, la victoire du Maroc en inscrivant le troisième but de la rencontre suite à un cafouillage de la défense des Super Eagles. Désigné homme du match à l'issue de cette finale, le milieu de 27 ans n'était pourtant pas prédestiné à marquer autant les esprits lors de cette compétition.
Homme de confiance de Sellami
Au coup d'envoi de cette finale, on attendait beaucoup d'Ayoub El Kaabi, révélation du tournoi et auteur de 8 buts lors de ses 5 précédentes sorties. Le buteur de la Renaissance de Berkane, auteur du dernier but des Lions ce dimanche, et détenteur du record de buts sur une édition du CHAN (9 réalisations), a finalement été éclipsé par la prestation de Hadraf.
Ses 31 buts sur les 5 dernières saisons et sa vitesse avaient tapé dans l'œil de plusieurs clubs de la Botola. C'est finalement le Raja qui réussit à convaincre l'ailier formé au Difaâ Hassani d'El Jadida (DHJ).
Zakaria Hadraf rejoint ainsi les Aigles verts à l'été 2017. Malgré un rendement en deçà de ses standards à El Jadida (zéro but en Botola cette saison), il n'a jamais perdu la confiance de Jamal Sellami, qui l'a eu sous ses ordres au Difaâ et qui le convoque régulièrement chez les A' durant la phase qualificative au CHAN.
Sous les yeux de Renard
Titulaire lors des deux premières rencontres du Maroc dans ce CHAN, Zakaria Hadraf est mis sur le banc à partir du second tour malgré des performances convaincantes. Jamal Sellami lui préfère alors Achraf Bencharki, le polyvalent attaquant du Wydad, récent vainqueur de la Ligue des champions.
C'est finalement en finale que l'on reverra le nom du numéro 7 des Lions de l'Atlas dans la compo du sélectionneur national. Un retour qui relève du choix tactique, Sellami ayant décidé de s'appuyer sur sa vitesse et sa qualité dans la finition.
Un coup de poker qui se solde donc par un doublé, et le titre de champion d'Afrique en prime pour le transfuge d'El Jadida. Un coup d'éclat qui survient surtout alors qu'Hervé Renard, sélectionneur des A, a suivi les A' tout au long du tournoi, et était présent en tribunes lors de cette finale.
À quatre mois du Mondial 2018, Hadraf n'a plus qu'à trouver la bonne carburation sous le paletot du Raja pour bousculer la hiérarchie dans l'effectif offensif très fourni des Lions de l'Atlas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.