Légère baisse de la production de billets de banque    De bonnes sources    BAM booste son résultat net    En Algérie, les dinars disparaissent    Covid-19 : Nouveau record, 19 décès en 24 heures    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Aggravation du déficit commercial en 2019    Nouvelle approche pour l'accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire    Des experts appellent à l'adaptation des moyens à l'intensité de la propagation virale    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Gare de Rabat – Ville toujours ouverte aux voyageurs    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bataille d'Oued Al-Makhazine    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Crise du Covid: le chiffre d'affaires de Lydec en a pris un coup    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    BCP et CDM dévoilent la situation des banques à l'ère du Covid-19    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Botola : le Wydad en tête du classement général    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La valeur marchande des joueurs de la Botola en hausse Spécial
Publié dans Lions De l'Atlas le 07 - 02 - 2018

Ils étaient presque inconnus avant le CHAN. Les 23 joueurs retenus par Jamal Sellami pour disputer cette compétition sont quasiment sur toutes les lèvres.
Leur valeur marchande a grimpé. Plusieurs d'entre eux ont déjà trouvé preneurs à l'étranger. D'autres ne devraient pas s'éterniser dans la Botola. Et tout ça grâce au CHAN qui leur a offert une belle vitrine d'exposition.
Créé par la Confédération africaine de football pour valoriser les talents évoluant dans les championnats locaux et compenser le faible taux de représentativité des joueurs «domestiques» en sélections et en CAN, le CHAN a été fidèle à sa vocation de catalyseur de transferts et a profité à plusieurs joueurs marocains, dont deux ont été transférés lors du mercato estival. Longtemps dans l'ombre de leurs coéquipiers évoluant en Europe, les internationaux de la Botola Maroc Telecom D1 ont eu une grande opportunité pour s'exprimer du 13 janvier au 4 février à l'occasion du Championnat d'Afrique des Nations, véritable vitrine pour les talents marocains et africains en général. Des joueurs comme Achraf Bencharki, Badr Banoun et Jaouad El Yamiq, qui signent de très belles prestations avec leurs clubs respectifs, ont déjà été convoqués par le sélectionneur Hervé Renard en équipe nationale A et ont eu l'occasion de démontrer toute l'étendue de leur talent, mais n'ont jamais été aussi courtisés qu'à l'occasion du CHAN. En effet, le feu follet du WAC et ancien joueur du Maghreb de Fès a rallié les rangs d'Al Hilal, 14 fois champion d'Arabie saoudite et double vainqueur de la Ligue des champions d'Asie, contre un gros chèque de 9 millions de dollars (5 millions pour le Wydad, un pour le MAS et 3 millions répartis en mensualités pour le joueur). Après sa belle campagne en Ligue des champions de la CAF, l'international marocain avait bien entamé le CHAN en marquant face à la Mauritanie, mais avait ensuite semblé taraudé par son transfert d'où la baisse de régime observée lors de la demi-finale face à la Libye. Les deux «tours de contrôle» du Raja de Casablanca, Badr Banounen et Jaouad El Yamiq, ont également tapé dans l'œil de plusieurs recruteurs. L'ancien défenseur de l'OCK a réussi à parapher un bail avec le Genoa FC (club où évolue Adel Taârabt, en Serie A italienne), tandis que le capitaine des Lions locaux, Banoune, a refusé une offre d'Al Ahly égyptien, préférant emboiter le pas à son coéquipier et donc attendre une offre d'un club européen. La grande star et meilleur joueur du CHAN 2018, Ayoub El Kaâbi, n'est pas reste, puisqu'il a déclaré après la finale avoir été approché par l'Atletico Madrid. La cote du joueur marocain en Botola Maroc Telecom aura donc considérablement grimpé après le CHAN, qui a rappelé aux pisteurs européens et du Golfe arabe que le championnat marocain est une véritable pépinière. Le prochain mercato estival devrait confirmer ce regain d'intérêt pour le joueur local, surtout après les prestations réussies par des éléments comme Salaheddine Assaidi, Badr Boulahroud ou encore Zakaria Hadraf en ce début d'année. Les joueurs, eux, devraient désormais redoubler d'effort pour inscrire leurs noms sur les tablettes des clubs étrangers.
Leur valeur marchande a grimpé. Plusieurs d'entre eux ont déjà trouvé preneurs à l'étranger. D'autres ne devraient pas s'éterniser dans la Botola. Et tout ça grâce au CHAN qui leur a offert une belle vitrine d'exposition.
Créé par la Confédération africaine de football pour valoriser les talents évoluant dans les championnats locaux et compenser le faible taux de représentativité des joueurs «domestiques» en sélections et en CAN, le CHAN a été fidèle à sa vocation de catalyseur de transferts et a profité à plusieurs joueurs marocains, dont deux ont été transférés lors du mercato estival. Longtemps dans l'ombre de leurs coéquipiers évoluant en Europe, les internationaux de la Botola Maroc Telecom D1 ont eu une grande opportunité pour s'exprimer du 13 janvier au 4 février à l'occasion du Championnat d'Afrique des Nations, véritable vitrine pour les talents marocains et africains en général. Des joueurs comme Achraf Bencharki, Badr Banoun et Jaouad El Yamiq, qui signent de très belles prestations avec leurs clubs respectifs, ont déjà été convoqués par le sélectionneur Hervé Renard en équipe nationale A et ont eu l'occasion de démontrer toute l'étendue de leur talent, mais n'ont jamais été aussi courtisés qu'à l'occasion du CHAN. En effet, le feu follet du WAC et ancien joueur du Maghreb de Fès a rallié les rangs d'Al Hilal, 14 fois champion d'Arabie saoudite et double vainqueur de la Ligue des champions d'Asie, contre un gros chèque de 9 millions de dollars (5 millions pour le Wydad, un pour le MAS et 3 millions répartis en mensualités pour le joueur). Après sa belle campagne en Ligue des champions de la CAF, l'international marocain avait bien entamé le CHAN en marquant face à la Mauritanie, mais avait ensuite semblé taraudé par son transfert d'où la baisse de régime observée lors de la demi-finale face à la Libye. Les deux «tours de contrôle» du Raja de Casablanca, Badr Banounen et Jaouad El Yamiq, ont également tapé dans l'œil de plusieurs recruteurs. L'ancien défenseur de l'OCK a réussi à parapher un bail avec le Genoa FC (club où évolue Adel Taârabt, en Serie A italienne), tandis que le capitaine des Lions locaux, Banoune, a refusé une offre d'Al Ahly égyptien, préférant emboiter le pas à son coéquipier et donc attendre une offre d'un club européen. La grande star et meilleur joueur du CHAN 2018, Ayoub El Kaâbi, n'est pas reste, puisqu'il a déclaré après la finale avoir été approché par l'Atletico Madrid. La cote du joueur marocain en Botola Maroc Telecom aura donc considérablement grimpé après le CHAN, qui a rappelé aux pisteurs européens et du Golfe arabe que le championnat marocain est une véritable pépinière. Le prochain mercato estival devrait confirmer ce regain d'intérêt pour le joueur local, surtout après les prestations réussies par des éléments comme Salaheddine Assaidi, Badr Boulahroud ou encore Zakaria Hadraf en ce début d'année. Les joueurs, eux, devraient désormais redoubler d'effort pour inscrire leurs noms sur les tablettes des clubs étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.