Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Cinquième journée des Coupes africaines – Objectif : sceller la qualification    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    Le CDT Najad, 25 ans dans les geôles du polisario, témoigne    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    La CSMD reçoit le Conseil de la Concurrence    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    El Othmani: La participation du Maroc au Sommet afro-britannique augure d'un nouvel élan aux relations bilatérales    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Banque mondiale: 1 MMDH pour les infrastructures de Casablanca-Settat    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La valeur marchande des joueurs de la Botola en hausse Spécial
Publié dans Lions De l'Atlas le 07 - 02 - 2018

Ils étaient presque inconnus avant le CHAN. Les 23 joueurs retenus par Jamal Sellami pour disputer cette compétition sont quasiment sur toutes les lèvres.
Leur valeur marchande a grimpé. Plusieurs d'entre eux ont déjà trouvé preneurs à l'étranger. D'autres ne devraient pas s'éterniser dans la Botola. Et tout ça grâce au CHAN qui leur a offert une belle vitrine d'exposition.
Créé par la Confédération africaine de football pour valoriser les talents évoluant dans les championnats locaux et compenser le faible taux de représentativité des joueurs «domestiques» en sélections et en CAN, le CHAN a été fidèle à sa vocation de catalyseur de transferts et a profité à plusieurs joueurs marocains, dont deux ont été transférés lors du mercato estival. Longtemps dans l'ombre de leurs coéquipiers évoluant en Europe, les internationaux de la Botola Maroc Telecom D1 ont eu une grande opportunité pour s'exprimer du 13 janvier au 4 février à l'occasion du Championnat d'Afrique des Nations, véritable vitrine pour les talents marocains et africains en général. Des joueurs comme Achraf Bencharki, Badr Banoun et Jaouad El Yamiq, qui signent de très belles prestations avec leurs clubs respectifs, ont déjà été convoqués par le sélectionneur Hervé Renard en équipe nationale A et ont eu l'occasion de démontrer toute l'étendue de leur talent, mais n'ont jamais été aussi courtisés qu'à l'occasion du CHAN. En effet, le feu follet du WAC et ancien joueur du Maghreb de Fès a rallié les rangs d'Al Hilal, 14 fois champion d'Arabie saoudite et double vainqueur de la Ligue des champions d'Asie, contre un gros chèque de 9 millions de dollars (5 millions pour le Wydad, un pour le MAS et 3 millions répartis en mensualités pour le joueur). Après sa belle campagne en Ligue des champions de la CAF, l'international marocain avait bien entamé le CHAN en marquant face à la Mauritanie, mais avait ensuite semblé taraudé par son transfert d'où la baisse de régime observée lors de la demi-finale face à la Libye. Les deux «tours de contrôle» du Raja de Casablanca, Badr Banounen et Jaouad El Yamiq, ont également tapé dans l'œil de plusieurs recruteurs. L'ancien défenseur de l'OCK a réussi à parapher un bail avec le Genoa FC (club où évolue Adel Taârabt, en Serie A italienne), tandis que le capitaine des Lions locaux, Banoune, a refusé une offre d'Al Ahly égyptien, préférant emboiter le pas à son coéquipier et donc attendre une offre d'un club européen. La grande star et meilleur joueur du CHAN 2018, Ayoub El Kaâbi, n'est pas reste, puisqu'il a déclaré après la finale avoir été approché par l'Atletico Madrid. La cote du joueur marocain en Botola Maroc Telecom aura donc considérablement grimpé après le CHAN, qui a rappelé aux pisteurs européens et du Golfe arabe que le championnat marocain est une véritable pépinière. Le prochain mercato estival devrait confirmer ce regain d'intérêt pour le joueur local, surtout après les prestations réussies par des éléments comme Salaheddine Assaidi, Badr Boulahroud ou encore Zakaria Hadraf en ce début d'année. Les joueurs, eux, devraient désormais redoubler d'effort pour inscrire leurs noms sur les tablettes des clubs étrangers.
Leur valeur marchande a grimpé. Plusieurs d'entre eux ont déjà trouvé preneurs à l'étranger. D'autres ne devraient pas s'éterniser dans la Botola. Et tout ça grâce au CHAN qui leur a offert une belle vitrine d'exposition.
Créé par la Confédération africaine de football pour valoriser les talents évoluant dans les championnats locaux et compenser le faible taux de représentativité des joueurs «domestiques» en sélections et en CAN, le CHAN a été fidèle à sa vocation de catalyseur de transferts et a profité à plusieurs joueurs marocains, dont deux ont été transférés lors du mercato estival. Longtemps dans l'ombre de leurs coéquipiers évoluant en Europe, les internationaux de la Botola Maroc Telecom D1 ont eu une grande opportunité pour s'exprimer du 13 janvier au 4 février à l'occasion du Championnat d'Afrique des Nations, véritable vitrine pour les talents marocains et africains en général. Des joueurs comme Achraf Bencharki, Badr Banoun et Jaouad El Yamiq, qui signent de très belles prestations avec leurs clubs respectifs, ont déjà été convoqués par le sélectionneur Hervé Renard en équipe nationale A et ont eu l'occasion de démontrer toute l'étendue de leur talent, mais n'ont jamais été aussi courtisés qu'à l'occasion du CHAN. En effet, le feu follet du WAC et ancien joueur du Maghreb de Fès a rallié les rangs d'Al Hilal, 14 fois champion d'Arabie saoudite et double vainqueur de la Ligue des champions d'Asie, contre un gros chèque de 9 millions de dollars (5 millions pour le Wydad, un pour le MAS et 3 millions répartis en mensualités pour le joueur). Après sa belle campagne en Ligue des champions de la CAF, l'international marocain avait bien entamé le CHAN en marquant face à la Mauritanie, mais avait ensuite semblé taraudé par son transfert d'où la baisse de régime observée lors de la demi-finale face à la Libye. Les deux «tours de contrôle» du Raja de Casablanca, Badr Banounen et Jaouad El Yamiq, ont également tapé dans l'œil de plusieurs recruteurs. L'ancien défenseur de l'OCK a réussi à parapher un bail avec le Genoa FC (club où évolue Adel Taârabt, en Serie A italienne), tandis que le capitaine des Lions locaux, Banoune, a refusé une offre d'Al Ahly égyptien, préférant emboiter le pas à son coéquipier et donc attendre une offre d'un club européen. La grande star et meilleur joueur du CHAN 2018, Ayoub El Kaâbi, n'est pas reste, puisqu'il a déclaré après la finale avoir été approché par l'Atletico Madrid. La cote du joueur marocain en Botola Maroc Telecom aura donc considérablement grimpé après le CHAN, qui a rappelé aux pisteurs européens et du Golfe arabe que le championnat marocain est une véritable pépinière. Le prochain mercato estival devrait confirmer ce regain d'intérêt pour le joueur local, surtout après les prestations réussies par des éléments comme Salaheddine Assaidi, Badr Boulahroud ou encore Zakaria Hadraf en ce début d'année. Les joueurs, eux, devraient désormais redoubler d'effort pour inscrire leurs noms sur les tablettes des clubs étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.