Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Indemnité forfaitaire CNSS : Nouvelle vague de bénéficiaires    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    DGSN: grosse opération anti-drogue à Laâyoune    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Manifestants asiatiques et rêve américain    La Marocaine Nora Fatehi, première arabo-africaine à franchir le cap du milliard de vues sur Youtube    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    La jolie passe de trois du Wydad    Maymouna Amidan, une militante associative de Dakhla dévouée aux personnes vulnérables    L' ambassadrice du Royaume au Panama rappelle l' apport considérable de l'Afrique à l' espace francophone    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Tanger Med vu par les espagnols    Salma Azzaoui, une sportive marocaine au défi de la rudesse du soccer américain    Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    Alerte météo : averses orageuses et chutes de neige le 7 mars dans plusieurs provinces marocaines    Recrudescence du variant anglais du Covid : le Maroc referme ses frontières    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    Déclaration du CA avant le 1er avril    Une semaine sous le signe de la stabilité    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    Après Espérance -Zamalek : Bencherki en altercation violente avec le coach !    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 01 - 2021

Joe Biden, 46ème président des USA. Que faire de l'héritage du 45ème?
Après demain, mercredi 20 janvier, Joe Biden prendra ses fonctions en tant que 46 ème président des Etats-Unis. Evidemment, la nouvelle administration est attendue sur plusieurs sujets, le changement climatique, les relations avec la Chine, l'accord nucléaire avec l'Iran, les relations avec l'Europe de l'après Brexit, avec l'Afrique, et bien entendu sur les Accords d'Abraham qui lient quatre pays arabes à Israël et qui ont fait l'actualité des dernières semaines de 2020.
Selon le journaliste israélien Barak David qui a rapporté, sur le site Axios, les propos de David Friedman, l'ambassadeur américain en Israël, Jared Kushner a informé le nouveau conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan des politiques de l'administration Trump au Moyen-Orient. Cette annonce a été faite lors d'une audience à huis-clos, à la Knesset, le Parlement israélien.
Selon, l'ambassadeur Friedman, Kushner avait informé Sullivan plus particulièrement sur le processus des Accords d'Abraham, les conseillers de Donald Trump espérant que le président Biden poursuivra ce processus et encouragera d'autres pays comme l'Arabie saoudite à signer.
Jared Kushner
L'appel a eu lieu il y a environ deux semaines, plusieurs jours avant que Kushner ne se rende en Arabie saoudite pour le sommet du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).
L'envoyé de la Maison Blanche, Avi Berkowitz, a également informé un ancien responsable de l'administration Obama, qui pourrait être en ligne pour un poste lié au Moyen-Orient sous Biden, sur les accords de normalisation, a indiqué un responsable de l'administration Trump à l'auteur.
Dans les coulisses, Friedman a présenté au comité des relations extérieures de la Knesset ses réflexions sur ce que l'Administration Biden fera et devrait faire concernant Israël et la région, ont déclaré, à Barak David, des députés qui ont assisté à la réunion.
Jake Sullivan
L'ambassadeur David Friedman a souligné que Biden était un ami d'Israël. Il a néanmoins ajouté qu'il s'attendait à ce que la nouvelle Administration fasse pression sur Israël sur la question des colonies de Cisjordanie, reprenne l'aide à l'Autorité palestinienne et continue à élever les liens d'Israël avec la Chine. Par ailleurs, toujours selon l'ambassadeur, Joe Biden tenterait probablement de relancer l'accord nucléaire iranien.
Selon un député israélien, cité par l'auteur, David Friedman a exprimé des inquiétudes concernant l'influence de l'ancien secrétaire d'Etat John Kerry et de l'ancienne conseillère à la sécurité nationale Susan Rice sur la politique iranienne de Biden, même si les deux ne travailleront pas sur le portefeuille iranien.
David Friedman
Israël ne devrait pas chercher une confrontation immédiate avec Biden au sujet de l'Iran, mais devrait plutôt demander à l'Administration Biden d'entamer un dialogue avec Israël, les Emirats arabes unis et d'autres pays arabes avant de décider de revenir sur l'accord nucléaire, a indiqué à autre député.
Toutefois toujours selon David Friedman, Joe Biden ne devrait pas revenir sur la politique de Trump concernant Jérusalem et la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan. Selon lui, un combat avec Israël au sujet des colonies ne mènerait nulle part.
Concernant l'Arabie saoudite, Friedman a affirmé que ce pays aurait reconnu Israël dans un délai d'un an si Trump avait été réélu.
Reste la question turque. Et là l'ambassadeur n'a pas caché sa critique envers Donald Trump qui avait, dit-il, des relations parfois « trop chaleureuses » avec le président Recep Tayyip Erdoğan. Pour lui, Joe Biden aurait une position plus critique envers la Turquie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.