Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Melilla : Des associations marocaines se mobilisent pour le respect de la dignité humaine    L'ANRE et la PUA d'Israël jettent les bases d'une forte coopération dans le domaine de la régulation de l'électricité    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida intègrent le patrimoine national    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    Des députés marocains arrivent en Afrique du Sud pour une session du Parlement panafricain    BAM: Les exportations de la construction automobile prévues à 52,6 MMDH en 2022    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Grève des distributeurs de gaz butane : Les professionnels divisés entre adhésion et refus    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 s'incline devant la France (1-0)    JM Oran 2022 : Les Lionceaux de l'Atlas battus par les Bleuets (vidéo)    Cours des devises du lundi 27 juin 2022    RNI : les membres du parti de la colombe réitérent leur soutien à Aziz Akhannouch    Urgence de l'action    À quoi s'attendre du sommet de l'OTAN à Madrid    Interview avec B. Maïmouna Yomboumo : La coopération entre le Maroc et la Guinée est salutaire    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    African Lion 2022 : Les Forces spéciales et aériennes à la manoeuvre    Drame migratoire : L'Union africaine demande l'ouverture d'«une enquête immédiate»    Ayelet Shaked. Son caftan enflamme les réseaux    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    La revue de presse du lundi 27 juin    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    Drame migratoire : Accusé par l'Algérie et le Polisario, le Maroc communique avec des ambassades africaines    TPME: Plus de 2.500 projets appuyés par Maroc PME en 2021    Diaspo #245 : Mahmoud Chouki, un Marocain amoureux de la musique et de la Nouvelle-Orléans    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie. La haine du Maroc se popularise
Publié dans L'observateur du Maroc le 17 - 04 - 2022

Une Marocaine ou un Marocain peuvent dire qu'ils aiment l'Algérie, qu'ils supportent une équipe de foot algérienne ou qu'ils adorent Oran, Alger ou Tizi Ouzou. Un entrepreneur marocain peut vanter les qualités de ses homologues algériens, un chanteur peut chanter une chanson algérienne. Tout cela se passe chaque jour au Maroc.
En Algérie c'est un autre programme.
C'est une sorte d'amour à sens unique, parce que de l'autre côté de la frontière les actes d'hostilité culturelle se multiplient au point de devenir un sacerdoce.
Voici quelques exemples de l'animosité algérienne envers le Maroc et les Marocains. C'est succulent.
La compagnie algérienne Air Algérie avait posté une promotion pour sa nouvelle ligne de Tlemcen, rappelant l'histoire maroco-andalouse de cette ville.S'en est suivi une levée de boucliers aussi immédiate que violente. Pas question de citer le passé marocain. Du coup, la compagnie a modifié son post, enlevant la référence maroco-andalouse. Si le post initial a mécontenté les Algériens, le deuxième a fait rigoler les Marocains. Il a aussi coûté sa place au responsable. Etre sanctionné de la sorte ne peut se produire que dans un régime totalitaire. Elle est belle l'image hein!
Sur les stades de foot, cette fois-ci. Lors du match entre la WAC casablancais et le Belouzdad algérien, les supporters algériens ont copieusement insulté les Marocains « baiseurs de mains ». C'est une insulte qui se retrouve dans les commentaires sur tous les réseaux sociaux. Au-delà du manque d'éducation, c'est un acte qui peut être condamné par les instances sportives internationales. Mais les joueurs marocains n'en ont pas tenu compte, on les a vus sortir du stade en rigolant et en applaudissant. Ils comprennent la réaction des supporters suite à la défaite de leur équipe. Samedi prochain, au match retour, on verra ce que sera la réaction des Casablancais, mais on peut être sûr qu'ils n'iront pas jusque'à cette infamie.
Les Marocains pensaient que la haine que distille l'Algérie contre leur pays et leurs institutions était le fait du régime militaire qui tient le pays d'une main de fer. On s'aperçoit, aujourd'hui, qu'elle est devenue une attitude du peuple. Et c'est normal parce que ce peuple subit la propagande du régime depuis des décennies. Difficile d'y échapper.
Le président Tebboun, installé par les militaires pour donner au régime un visage civil et démocratique, disait qu'il n'avait aucun problème avec les Marocains, qu'il en avait juste avec le Makhzen (l'Etat marocain). Eh bien, il doit actualiser ses connaissances, parce qu'il a justement un problème avec le peuple marocain.
Mais comment, bon sang, peut-on fonder un régime sur la haine du pays voisin? Ce n'est pas en haïssant le Maroc que les Algériens pourront trouver du lait, de la farine ou de l'huile, sans passer leur temps à faire la queue pour les obtenir.
Le Maroc ne dépend en rien de l'Algérie. L'arrêt du gazoduc algéro-maroco-espagnol n'a pas touché l'économie et la société marocaines. Tout a continué à fonctionner comme si le gazoduc n'avait jamais existé. En prime, la partie marocaine du gazoduc est devenue... marocaine. Comment peut-on aussi aveugle? Après tout, la haine rend aveugle. C'est comme l'amour, sauf qu'avec l'amour on est plus détendu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.