Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    L'épidémie de coronavirus au Maroc : 30 cas répertoriés à 22h00    Coronavirus: une nouvelle vague de ressortissants français bloqués a pu quitter le Maroc    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie du coronavirus    Propos racistes envers l'Afrique tenus sur la Chaine LCI : Le Club des Avocats du Maroc explique sa décision d'ester en justice    Il est temps de passer au dépistage massif    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Allégement du déficit du compte courant    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    Brèves    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Groupe Walili: Contribution de 2 MDH au Fonds spécial anti-coronavirus    Amine Diouri: «toutes les entreprises sont touchées et c'est encore tôt pour faire les comptes»    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Harit renonce à une partie de son salaire    Violences à l'égard des femmes en confinement : L'appel des associations féministes    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Des cellules de communication à la disposition des personnes autistes    Indemnités CNSS : plus de 700.000 salariés déclarés au 1er avril    Rapatriement des corps de défunts pour être inhumés au Maroc : L'Ambassade du Maroc en France apporte des précisions    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Une Marocaine nommée à une Commission Mondiale de l'Unesco    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU décerne à titre posthume la Médaille Dag Hammarskjold à 7 casques bleus marocains
Publié dans L'observateur du Maroc le 03 - 06 - 2018

Sept soldats marocains de la paix, décédés lors de l'exercice de leur noble mission de maintien de la paix dans le cadre de la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA), ont reçu, vendredi 1er juin 2018 au siège de l'Onu à New York à titre posthume, la Médaille Dag Hammarskjold, qui rend hommage aux casques bleus tombés en 2017.
Il s'agit du Lieutenant Hicham El Aouzi , du Caporal Chef Mohamed El Azzabi, de l'Adjudant Chef M'Bark Azyz, du Caporal Chef Abdeljalil Ezzaitouni, du Caporal Chef Hicham Amahrit, du Caporal Chef Zaid Kabouz et du Sergent Chef Mohamed Ait Said, qui ont tous perdu la vie en 2017 alors qu'ils servaient dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).
Lors de cette cérémonie, qui a honoré les 128 soldats de la paix tombés l'année dernière, la médaille Dag Hammarskjold a été remise à l'Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.
À cette occasion, le Secrétaire général de l'Onu, a rendu un hommage appuyé "aux hommes et aux femmes qui ont perdu la vie alors qu'ils servaient sous le drapeau de l'ONU", saluant le courage de "ces braves hommes et femmes (qui) ont sacrifié leurs vies pour la cause de la paix".
Le maintien de la paix est devenu de plus en plus dangereux et nos casques bleus sont de plus en plus ciblés, a regretté le chef de l'Onu. L'année dernière, 61 casques bleus ont perdu la vie dans des attaques – "soit le nombre le plus élevé en un quart de siècle", a-t-il fait observer, ajoutant que beaucoup d'autres ont péri dans des accidents ou de maladie.
Les missions onusiennes opérant au Mali, en République démocratique du Congo et en République Centrafricaine ont été les plus durement touchées avec respectivement 42, 33 et 27 soldats de la paix décédés l'année dernière.
Afin de rendre le maintien de la paix "plus fort, plus sûr et plus efficace", Guterres a rappelé le lancement, plus tôt en 2018, de l'initiative Action pour le maintien de la paix, qui prévoit notamment davantage de renforcement du partenariat avec les Etats membres pour se mesurer à ce défi.
Plus tôt dans la matinée, Guterres, en présence de l'ambassadeur Omar Hiale et d'autres ambassadeurs accrédités auprès de l'Onu, a déposé une gerbe en l'honneur des Casques bleus tombés. Dans un déclaration de circonstance, il a regretté que "le drapeau des Nations Unies n'offre plus de protection aux soldats de la paix".
Sur une note plus positive, le patron de l'Onu a rappelé que, bien qu'elle a été la plus meurtrière, 2018 "a également démontré la valeur de nos missions de maintien de la paix. La fermeture de deux d'entre elles en Côte d'Ivoire et au Libéria est un jalon sur le chemin de la paix et de la stabilité dans une région qui se débattait autrefois dans le chaos".
Selon l'Onu, quelque 3.700 casques bleus ont perdu la vie depuis le début du déploiement des missions de la paix il y a 70 ans. Plus d'un million ont servi sous l'étendard bleu et blanc de l'Organisation.
"Au nom de toute la famille des Nations Unies, j'exprime mes sincères condoléances aux familles et aux proches de nos collègues décédés", a dit Guterres.
"J'offre mes plus sincères condoléances à tous les pays, les communautés et les familles touchés. Je vous exprime ma profonde gratitude pour vos contributions continues aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, malgré les risques inhérents".
Avec plus de 1.600 militaires et policiers déployés dans les missions onusiennes en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, le Maroc est actuellement le 14ème contributeur en personnel en uniforme aux opérations de maintien de la paix.
La cérémonie a été marquée également par un hommage à Michael Sharp (Etats-Unis) et Zaida Catalan (Suède), membres du Groupe d'experts du Comité des sanctions, qui ont été tués en mars 2017 en République démocratique du Congo.
En 2002, l'Assemblée générale de l'Onu avait désigné le 29 mai Journée Internationale des Casques bleus. C'était à cette date en 1948 que la première mission de maintien de la paix (l'Organisation des Nations Unies pour la surveillance de la Trêve) a commencé ses opérations au Moyen-Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.