Le Youssoufia de Berrechid tenu en échec à domicile par le FUS de Rabat (1-1)    Arrestation d'un individu impliqué dans des opérations d'escroquerie en ligne    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    Marrakech: Le Salon de l'Art et de l'Amitié, une fenêtre sur la beauté et la singularité des arts dans leur diversité    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    L'expérience gouvernementale du PJD démontre le fiasco de son mode opératoire    Laâyoune accueillera le 22 février une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et de douze pays du Pacifique    Plus de 112 milliards de DH pour près de 570.000 fonctionnaires    Trump répond au guide suprême iranien, Ali Khamenei    Le Maroc et la Chine signent deux accords afin de renforcer leurs échanges culturels    Résurgence du terrorisme : Erdogan met en garde    Agadir : Saisie d'une importante quantité de cigarettes et de tabac à narguilé de contrebande    Retraites : des manifestants tentent d'entrer dans un théâtre où se trouve Macron    Le Maroc et la Chine examinent divers moyens de renforcer la coopération touristique et culturelle    Les investissements des EEP en stagnation pour la 2ème année consécutive    La DGAPR répond aux accusations d'Human Rights Watch    Africa Eco Race : A Dakhla, Nasser Bourita fustige les séparatistes    Un sommet international le 22 février à Laâyoune    La CMR tient la 8ème session de son Conseil d'administration    La pièce de théâtre عازف الليل est-elle maladroitement raciste ?    Le DHJ tenu en échec à domicile par le Rapid Oued-Zem    Nabil Jaadi rejoint le Mouloudia club d'Oujda    CAN Futsal Maroc 2020 : l'entraîneur National de futsal fait le point    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Handball : Le CHAN à Laâyoune    Ashley Young rejoint l'Inter    Insolite : Imiter Ghosn    Habib El Malki reçoit le secrétaire d'Etat rwandais chargé de la Communauté de l'Afrique de l'Est    Hommage à Noureddine Belhoucine    L'activité globale de la CCG en croissance de 23% en 2019    La forêt et le nouveau modèle de développement    Combien d'années de vie en bonne santé gagne-t-on en adoptant un mode de vie sain ?    Divers    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    Ankara et Rabat ont 15 jours pour produire un ALE plus équilibré    Le groupe coréen "Hands" ouvre sa première unité de production africaine à Tanger    Cristiano Ronaldo : les secrets de sa forme insolente dévoilés !    Antonia Jiménez, rare femme dans le monde masculin de la guitare flamenca    YouTube diffusera une série documentaire sur Justin Bieber    Shakira est stressée à l'approche du Super Bowl    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    La BCP s'engage pour la TPE    La loi passe le cap de la 1ère Chambre    Le Sahara marocain «véritable trait d'union entre le Maroc et le reste de l'Afrique»    SM le Roi visite «Bayt Dakira» à la Médina d'Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU décerne à titre posthume la Médaille Dag Hammarskjold à 7 casques bleus marocains
Publié dans L'observateur du Maroc le 03 - 06 - 2018

Sept soldats marocains de la paix, décédés lors de l'exercice de leur noble mission de maintien de la paix dans le cadre de la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA), ont reçu, vendredi 1er juin 2018 au siège de l'Onu à New York à titre posthume, la Médaille Dag Hammarskjold, qui rend hommage aux casques bleus tombés en 2017.
Il s'agit du Lieutenant Hicham El Aouzi , du Caporal Chef Mohamed El Azzabi, de l'Adjudant Chef M'Bark Azyz, du Caporal Chef Abdeljalil Ezzaitouni, du Caporal Chef Hicham Amahrit, du Caporal Chef Zaid Kabouz et du Sergent Chef Mohamed Ait Said, qui ont tous perdu la vie en 2017 alors qu'ils servaient dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).
Lors de cette cérémonie, qui a honoré les 128 soldats de la paix tombés l'année dernière, la médaille Dag Hammarskjold a été remise à l'Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.
À cette occasion, le Secrétaire général de l'Onu, a rendu un hommage appuyé "aux hommes et aux femmes qui ont perdu la vie alors qu'ils servaient sous le drapeau de l'ONU", saluant le courage de "ces braves hommes et femmes (qui) ont sacrifié leurs vies pour la cause de la paix".
Le maintien de la paix est devenu de plus en plus dangereux et nos casques bleus sont de plus en plus ciblés, a regretté le chef de l'Onu. L'année dernière, 61 casques bleus ont perdu la vie dans des attaques – "soit le nombre le plus élevé en un quart de siècle", a-t-il fait observer, ajoutant que beaucoup d'autres ont péri dans des accidents ou de maladie.
Les missions onusiennes opérant au Mali, en République démocratique du Congo et en République Centrafricaine ont été les plus durement touchées avec respectivement 42, 33 et 27 soldats de la paix décédés l'année dernière.
Afin de rendre le maintien de la paix "plus fort, plus sûr et plus efficace", Guterres a rappelé le lancement, plus tôt en 2018, de l'initiative Action pour le maintien de la paix, qui prévoit notamment davantage de renforcement du partenariat avec les Etats membres pour se mesurer à ce défi.
Plus tôt dans la matinée, Guterres, en présence de l'ambassadeur Omar Hiale et d'autres ambassadeurs accrédités auprès de l'Onu, a déposé une gerbe en l'honneur des Casques bleus tombés. Dans un déclaration de circonstance, il a regretté que "le drapeau des Nations Unies n'offre plus de protection aux soldats de la paix".
Sur une note plus positive, le patron de l'Onu a rappelé que, bien qu'elle a été la plus meurtrière, 2018 "a également démontré la valeur de nos missions de maintien de la paix. La fermeture de deux d'entre elles en Côte d'Ivoire et au Libéria est un jalon sur le chemin de la paix et de la stabilité dans une région qui se débattait autrefois dans le chaos".
Selon l'Onu, quelque 3.700 casques bleus ont perdu la vie depuis le début du déploiement des missions de la paix il y a 70 ans. Plus d'un million ont servi sous l'étendard bleu et blanc de l'Organisation.
"Au nom de toute la famille des Nations Unies, j'exprime mes sincères condoléances aux familles et aux proches de nos collègues décédés", a dit Guterres.
"J'offre mes plus sincères condoléances à tous les pays, les communautés et les familles touchés. Je vous exprime ma profonde gratitude pour vos contributions continues aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, malgré les risques inhérents".
Avec plus de 1.600 militaires et policiers déployés dans les missions onusiennes en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, le Maroc est actuellement le 14ème contributeur en personnel en uniforme aux opérations de maintien de la paix.
La cérémonie a été marquée également par un hommage à Michael Sharp (Etats-Unis) et Zaida Catalan (Suède), membres du Groupe d'experts du Comité des sanctions, qui ont été tués en mars 2017 en République démocratique du Congo.
En 2002, l'Assemblée générale de l'Onu avait désigné le 29 mai Journée Internationale des Casques bleus. C'était à cette date en 1948 que la première mission de maintien de la paix (l'Organisation des Nations Unies pour la surveillance de la Trêve) a commencé ses opérations au Moyen-Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.