Laenser en embuscade    En toute logique, Bank Al-Maghrib maintient son taux directeur à 2,25%    Transavia relance Paris-Dakhla avec l'ONMT en marge du salon IFTM Top Resa    Casablanca : «Maintenant ou Jamel» en octobre    France : L'hypnose à la place de l'anesthésie pour une opération du cœur    Mode: Michael Kors rachète Versace    A partir de décembre, le ballon d'or se conjuguera au féminin    Dialogue social: Le CESE recommande une approche de consensus au-delà de la négociation    SM le Roi félicite le Serviteur des deux Lieux Saints de l'Islam    Les fondateurs d'Instagram démissionnent    Adhésion à la CEDEAO: Le Maroc est-il allé trop vite?    Coupes d'Afrique: Le Raja seul représentant du Maroc    Sommet de la paix Nelson Mandela: Mohammed VI rappelle l'esprit anti-séparatiste de Madiba    IRAN: La journée nationale des forces armées endeuillée…    Tanger : Première opération chirurgicale de valvulopathie mitrale et aortique    Taroudant : Une enquête sur l'incendie du poste ONEE    Les joies de la lettre inspirante    Maria Berasarte « Je suis dans une quête permanente de soi » (Interview)    Tanjazz 2018. Clap de fin ensoleillé !    Justice constitutionnelle. La haute Cour et l'Académie du Maroc déclinent leur vision    BTP : Les détails du contrat programme    L'ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC    Qui dit mieux… , Reports, encore et toujours    Championnat arabe des clubs : Match nul du WAC face à Al Ahli Tripoli (1-1)    Couverture sanitaire. Plus de 200.000 dossiers déposés pas les imams    Darija : Grand oral pour Amzazi    Maroc-OMS : La santé mentale au menu des entretiens de M. Doukkali à New York    La lutte contre la toxicomanie s'organise à Tétouan    Les 11è MEDays du 7au 10 novembre prochains à Tanger    Engrais. OCP rachète 20% de Fertinagro Bieotech    ONU : Le Maroc défend ses positions et intensifie ses actions diplomatiques    RDC-Ebola : Déjà 100 morts !    Casablanca : Des conducteurs de taxis transportent gracieusement des malades    Les industriels confiants au 3e trimestre    Journée culturelle pour célébrer l'histoire en partage France-Maroc    Driss Lachguar préside la session du Conseil de l'Union arabe de la jeunesse socialiste    L'armée birmane hausse le ton contre l'ONU    L'Aquarius privé de pavillon    Lancement d'une nouvelle plateforme éducative arabophone    Operation Smile Morocco et l'OCP signent une mission humanitaire dentaire à El Jadida    Divers    L'OCK assure l'essentiel face au CRA    Concours officiel de saut d'obstacles    News    Le blogueur Mahmoud Zeidane jeté dans les geôles du Polisario    C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Participation marocaine au Festival international "Samae" d'inchad et de musique sacrée du Caire    Clôture à Rabat du premier atelier d'initiation au dessin de mode    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le « climat de terreur » à Tindouf dénoncé au Chili
Publié dans L'observateur du Maroc le 25 - 06 - 2018

Les graves atteintes aux droits de l'Homme commises par le polisario dans les camps de Tindouf ont été dénoncées, samedi à Santiago du Chili, par les participants à un séminaire académique international sur le Sahara marocain, organisé à l'initiative du Centre d'études du Maghreb pour les Amériques, basé dans la capitale chilienne.
Lors de son intervention, le militant sahraoui Abdelouahab El Gayen, secrétaire général de l'Observatoire du Sahara pour la paix, la démocratie et les droits de l'Homme, a passé en revue les graves atteintes aux droits de l'Homme commises par les dirigeants du polisario à l'encontre des séquestrés des camps de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie.
Le polisario « ne tolère aucune voix discordante à sa ligne séparatiste et réprime dans le sang ses opposants dans une impunité totale et en flagrant défi de la législation internationale en matière de droits de l'Homme », a relevé l'activiste sahraoui, rappelant que les aides internationales destinées aux séquestrés de Tindouf sont systématiquement détournées à des fins d'enrichissement illicite par les caciques du polisario afin de faire gonfler davantage leurs comptes bancaires à l'étranger et financer leurs activités illégales.
De son côté, l'analyste politique chilien Andres Grimblatt, a dénoncé le « climat de terreur » imposé par le polisario au sein des camps de Tindouf, où, a-t-il dit, les populations sahraouies sont séquestrées et privées des libertés « les plus élémentaires ».
Pour ce spécialiste en communication, également directeur au sein du Centre d'Etudes du Maghreb pour les Amériques, les provinces du Sud offrent, en revanche, un cadre de vie « démocratique, développé, inclusif et respectueux des droits de l'Homme ».
Et l'expert en relations internationales d'ajouter que le Plan marocain d'autonomie pour les provinces du Sud est une proposition « juste et créatrice de développement » qui, de surcroit, a été accueillie favorablement par la Communauté internationale et qualifiée de « sérieuse et crédible ».
Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'engagement du Royaume du Maroc qui a opté pour une dynamique positive et constructive pour la négociation d'un statut d'autonomie des provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté du Royaume et de son unité nationale, a encore relevé M. Grimblatt, lors de ce séminaire dont les travaux ont débuté vendredi.
Ce conclave de trois jours a été l'occasion de débattre de plusieurs thématiques axées notamment sur la question du Sahara, la place du Maroc en Afrique, la proposition d'autonomie au Sahara et la résolution pacifique des conflits.
Les participants se sont penchés, dans le cadre de groupes de travail, sur « les droits humains » et « le rôle de la femme et de la société civile dans le monde actuel ».
Cet évènement académique compte à son programme plusieurs rencontres lors desquelles d'éminents professeurs et experts ont présenté leurs analyses et points de vue sur diverses questions d'actualité en relation avec le Maghreb alors que plusieurs politologues et représentants de la société civile ont partagé leurs points de vue avec l'assistance et les conférenciers.
Le Centre d'études du Maghreb pour les Amériques regroupe une pléiade d'universitaires, d'intellectuels, d'experts et de représentants d'organisations sociales et culturelles d'Amérique latine avec pour objectifs notamment d'étudier et de faire connaître, dans le cadre d'une approche académique, la réalité des pays du Maghreb, depuis une perspective positive, et de promouvoir le soutien à la paix, à la culture et au dialogue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.