Casablanca : La commune mobilise plus de 2300 agents pour Aïd Al Adha    PUMA signe Luis Suarez    PLF 2018 : la lettre de cadrage de El Otmani    Aïd Al Adha : les conseils de Autoroutes du Maroc    Le tramway de Casablanca s'adapte à Aïd Al Adha    Transfert : La nouvelle destination de Hamza Mendyl    Munir El Haddadi décide de rester au FC Barcelone    Italie : un séisme d'une magnitude de 5,2 touche le centre du pays    Coupes africaines : Des destins opposés attendent le Wydad et le DHJ    Le Maroc et l'Australie-Méridionale examinent les opportunités de coopération    Le cadrage royal    Le BCIJ loue la coopération antiterroriste avec l'Espagne    La crise de la livre turque : est-ce vraiment un complot ?    Le potentiel d'Agadir Ida Outanane!    50.000 enseignants contractuels déjà en ordre de bataille    Averses orageuses fortes et temps chaud attendus vendredi et ce weekend dans plusieurs provinces ce weekend    Madona, «Berber Queen» pour son anniversaire à Marrakech    Mohamed Brahmi, le Cheikh qui veut moderniser la danse Reggada    Recrudescence de cyberattaques sur les comptes Instagram    Pont effondré à Gênes: encore 10 à 20 disparus selon les médias italiens    Facebook offre la diffusion de la Ligue des champions à l'Amérique latine...et la Liga à l'Asie du Sud    Israël: Netanyahu entendu par la police pour corruption présumée    Pakistan: Imran Khan sur le point d'être élu Premier ministre    Le Médiateur dresse son bilan : Près de 10.000 plaintes en 2017    Edito : Jeunesse d'esprit    «Hacky hack hack» : un adolescent australien de 16 ans pirate les systèmes d'Apple    Les jeunes, notre avenir    Un Canadien à la tête d'Air France-KLM    Le «Ceuta est marocaine», fait refuser la nationalité espagnole à une résidente marocaine    Emploi, social, politique : Ce que propose le CESE    Pluie d'hommages mondiaux après la mort d'Aretha Franklin    Classement mensuel de la FIFA: La Maroc perd 5 places et pointe au 46ème rang    Aretha Franklin la reine de la Soul s'est éteinte    760.000 spectateurs au Festival Jawhara    Le Festival des plages Maroc Telecom touche à sa fin    3e tour de qualification pour la Ligue des champions d'e l'UEFA : Elimination précoce de Celtic et Fenerbahçe    Appel à l'Union    Vaste opération de ratissage de l'Etat!    Ali Yata ou la fidélité à un grand fidèle à la patrie et au peuple    Cheb El Hindi se retire de la scène artistique algérienne!    La FNM rend hommage au professeur Joudia Hassar-Benslimane    Les recherches de survivants continuent dans les décombres    Le «Momo challenge», un nouveau défi dangereux pour nos enfants ?    Loi sur l'avortement : Les Algériennes gagnent une partie du pari    Méningite : La situation épidémiologique n'est pas préoccupante    Le Paraguay soutient la marocanité du Sahara    L'Atlético de Madrid bat le Real Madrid et remporte la Super coupe    Agadir accueillera une conférence internationale sur la gestion de la pénurie d'eau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vidéo-Enseignement: De quels acquis parle-t-on ?
Publié dans L'observateur du Maroc le 16 - 07 - 2018

L'une des réformes essentielles pour le présent et l'avenir du pays est celle de l'enseignement. Ce secteur stratégique se trouve dans un état lamentable. Mais certains officiels ont parlé d'acquis en présentant le bilan d'étape du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique depuis son installation en juillet 2014. Lequel bilan comporte même de « nombreux acquis », a souligné, ce lundi 16 juillet 2018 à Rabat, le président du Conseil, Omar Azziman.
C'est sur que des commissions se réunissent, travaillent, rédigent des rapports, mais les avancées concrètes, que l'élève, le collégien, le lycéen et l'étudiant universitaire doivent palper, tardent à venir. On en est encore aux réflexions comme on peut le constater en visionnant la vidéo illustrant cet article et en lisant cette dépêche récapitulative du bilan d'étape du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique.
S'exprimant à l'ouverture de la 14e session ordinaire du Conseil, Azziman a cité d'abord la réalisation d'une évaluation globale du système éducatif national et d'un bilan de la mise en œuvre de la Charte nationale de l'éducation et de la formation, ainsi que l'élaboration de la vision stratégique pour la réhabilitation et la promotion de l'école marocaine, qui tient lieu aujourd'hui de la feuille de route de la réforme éducative à l'horizon 2030.
Azziman a, également, relevé l'émission de nombre d'avis et de rapports visant à approfondir les aspects structurants de la vision stratégique dont l'avis sur l'obligation et la généralisation de l'enseignement préscolaire, le rapport sur la promotion des métiers éducatifs et la contribution à la réflexion sur le modèle de développement du pays, intitulée « Une école de justice sociale ». De même, a-t-il ajouté, d'autres rapports ont été consacrés à l'éducation non formelle, à l'éducation aux valeurs ou encore à des évaluations menées par l'instance nationale d'évaluation.
« Nous pouvons donc légitimement nous féliciter du travail accompli », s'est-il réjoui, notant que ce bilan ne devrait cependant pas masquer la nécessité de redoubler d'efforts pour mener à terme les projets en cours de réalisation au sein des commissions permanentes et des groupes spéciaux de travail, portant sur des problématiques majeures pour le système éducatif et visant à approfondir et enrichir la vision stratégique de la réforme.
Il s'agit des projets relatifs à la réforme de la formation professionnelle, des travaux en lien avec la réforme de l'enseignement supérieur, du chantier relatif à l'enseignement religieux, de l'étude en cours sur l'enseignement privé ou encore la proposition d'un cadre référentiel de l'évaluation et de la révision des méthodes, des programmes et des formations, a-t-il précisé.
Dans la même lignée, Azziman a appelé à tout mettre en œuvre pour parachever, avant l'expiration du mandat du Conseil, la réflexion en cours sur ces thématiques, dans la perspective de les soumettre, avant l'été 2019, aux prochaines sessions de l'assemblée générale du conseil.
Pour sa part, le ministre de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a salué les efforts consentis par le Conseil en vue d'enrichir le débat autour des questions importantes relatives au système de l'éducation et de la formation.
Appelant à l'accompagnement de ces chantiers et l'application des propositions et des recommandations adoptées à l'issue de différentes rencontres de communication, Amzazi a souligné l'importance des recherches de terrain et des études évaluatives, élaborées selon des approches scientifiques modernes.
Le niveau de coordination constructive entre le ministère et le Conseil illustre la ferme détermination à aller de l'avant pour renforcer davantage cette coopération et consacrer le principe de dialogue et de concertation bilatérale concernant la réforme, a-t-il dit, exprimant l'engagement de ce département à contribuer à l'éxecution de cette réforme et à l'évaluation des travaux réalisés.
L'ordre du jour de la session du conseil comprend un exposé du ministre de l'Education nationale sur les principaux chantiers de mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme.
Le Conseil tiendra par la suite une séance de délibérations notamment autour du projet de rapport du conseil concernant « la gouvernance territoriale du système éducatif dans la perspective de la régionalisation avancée », ainsi que le rapport de l'instance nationale d'évaluation sur l'enseignement supérieur, et le projet de rapport annuel sur le bilan du Conseil au titre de l'exercice 2017.
Le conseil examinera aussi une proposition de réalisation tous les deux ans d'un rapport thématique, en parallèle au rapport annuel du Conseil. Une rencontre avec la presse est programmée mercredi pour présenter les résultats de la session.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.