Le gouvernement examine les projets de loi sur la réforme du système de santé    Révision des listes électorales : Le dépôt des demandes d'inscription ouvert jusqu'à fin décembre    La revue de presse du vendredi 2 décembre    Maroc-Espagne : signature d'une convention de coopération relative au projet d'appui à la consolidation des Centres techniques industriels    CTM améliore son CA consolidé de 17,1%    Carburant : baisse significative du prix du gasoil    Du Ramed à l'Amo : un basculement délicat    Maroc-Allemagne : signature d'un avenant à la convention relative aux financements des mécanismes de garantie    Jamal El Karkouri, un architecte et designer qui brille    Remises migratoires : une hausse de 5% en 2022 (Banque mondiale)    John Herdman analyse la victoire des Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Dernière journée de la phase de poules : Le Ghana, fort probable. Le Cameroun, peu de chance!    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / l'image du jour : Nasser Bourita Ministre des Affaires étrangères qui siffle pendant les possessionsI de balle du Canada'    Mondial 2022 / Arbitrage : Les Allemands crient au scandale!    Lions de l'Atlas : Point presse de Regragui et Hakimi après la qualification en 8ès    «Traces de lumière» de l'artiste maroco- italien Abdelkader Meskar à Rabat    «Star Stars in The Place» fait son grand retour à Marrakech    Promotion du patrimoine muséographique : Les détails de la nouvelle convention entre la FNM et le ministère de la culture    WM Power ranking 2022 : Le Maroc 10è meilleure équipe au monde    Coupe du Monde 2022: 63% des Marocains regarderont les matchs (enquête)    Mondial 2022. Les Lions de l'Atlas face aux Matadors espagnols en 1/8è    Météo: les prévisions du vendredi 2 décembre    Mort d'un homme en garde à vue : les précisions qui font taire définitivement les rumeurs    L'ouverture d'un consulat à Dakhla renforce les relations entre Guatemala et Rabat    Décès de Yassine Chibli : le Procureur général du Roi dévoile les résultats de l'enquête    Mondial 2022 : l'Allemagne à terre, quitte la compétition    Le roi ordonne l'augmentation progressive de l'allocation mensuelle des imams    Le prince héritier de Dubaï félicite chaleureusement les Lions de l'Atlas après leur qualification en 8ème    Liberté de la presse : Mediapart obtient gain de cause auprès de la justice française    Covid-19/Maroc : 1.290 cas actifs à l'échelle nationale dont 7 cas admis en REA    15 morts et 27 blessés dans une attaque contre une école afghane    Le gouvernement déterminé à réussir le chantier de réforme du système national de santé    Palestine : Les USA s'engagent à rouvrir le consulat palestinien    Casablanca / Opéra Royal du Maroc : La métropole vibre au rythme du 1er Gala    Une nouvelle exposition de l'artiste Mahi Binebine    Le raï algérien désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO    Algérie: Un ancien ministre des travaux publics condamné à 12 ans de prison pour corruption    Espagne : Expulsé d'Allemagne, un Marocain arrêté pour endoctrinement djihadiste    Révision annuelle des listes électorales générales: le délai d'inscription expire le 31 décembre    L'UGTM appelle le gouvernement à préserver la dignité des travailleurs    La République du Guatemala ouvre un consulat général à Dakhla    Rabat : L'Espace Rivages accueille une exposition du Maroco-italien Abdelkader Meskar    Mariages des mineures: Ouahbi promet d'interdire les autorisations judiciaires    Afrique du Sud : le scandale du cambriolage agite le sommet de l'Etat, l'argent sale mis en cause    Sidaction : coup d'envoi de la campagne 2022    Alerte météo : Fortes averses parfois orageuses et chutes de neige ces jeudi et vendredi    Patrimoine culturel immatériel : Le Royaume immunise ses trésors humains    A vos parapluies ; il va pleuvoir ce jeudi 1er décembre 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En vidéo – Indonésie : Plus de 220 morts après un tsunami « volcanique »
Publié dans L'observateur du Maroc le 24 - 12 - 2018

Plus de 220 personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées lorsqu'un tsunami provoqué par une éruption volcanique a soudain déferlé sur les plages du détroit indonésien de la Sonde, ont annoncé dimanche 23 décembre 2018, les autorités en disant craindre un bilan plus lourd.
Des centaines de bâtiments ont été emportés par les vagues, qui ont déferlé sur les côtes méridionales de Sumatra et l'extrémité occidentale de Java aux alentours de 21H30 samedi (15H30 GMT+1). La vague a surgi après l'éruption du volcan connu comme « l'enfant » du légendaire Krakatoa, l'Anak Krakatoa, selon Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes.
La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a estimé que ces « puissantes vagues » avaient atteint entre 30 et 90 centimètres de haut.
« 222 personnes sont mortes, 843 blessées et 28 personnes sont portées disparues », a déclaré le porte-parole. Il a prévenu que « ce nombre devrait encore augmenter », les autorités n'ayant pas encore d'informations sur certaines localités touchées. Les communautés des petites îles du détroit de la Sonde pourraient être les plus touchées par le tsunami », selon l'ONG Oxfam.
Une « erreur » d'appréciation des autorités
Les autorités avaient dans un premier temps déclaré que la vague n'était pas un tsunami mais une simple marée montante et avaient appelé la population à ne pas céder à la panique. « C'était une erreur, nous sommes désolés », a admis ensuite Nugroho. Les secouristes recherchaient fébrilement des survivants dans les débris.
Les tsunamis déclenchés par les éruptions volcaniques, qui provoquent un déplacement d'eau, sont relativement rares. A la différence des vagues consécutives à des séismes, la proximité du volcan avec la côte a donné très peu de temps aux autorités pour réagir, selon le professeur David Rothery de l'Open University (Royaume-uni).
« Les balises pour détecter les tsunamis sont placées de façon à déceler les tsunamis créés par les séismes au niveau de la frontière entre les plaques tectoniques », a-t-il dit, « Même s'il y avait eu un tel dispositif à côté de l'Anak Krakatoa, le volcan est si proche du littoral que l'alerte aurait donné très peu de temps pour réagir, vu la vitesse à laquelle ces vagues se déplacent ».
Scènes de chaos et stupeur générale
Des images vidéo spectaculaires diffusées sur les réseaux sociaux montrent une vague géante qui s'abat sur un concert en plein air donné par le groupe pop Seventeen. Ses membres sont projetés hors de la scène par la vague (Voir vidéo 2:27).
Sur des images des régions côtières, on voit des arbres déracinés. La vague a déversé un amoncellement de détritus, plaques de toitures en ferraille ou morceaux de bois, sur la plage de Carita, un site touristique populaire de Java.
Le photographe Oystein Andersen a raconté sur Facebook qu'il prenait des photos du volcan à Java quand le tsunami a frappé. « J'ai dû courir, car la vague a déferlé sur la plage, submergeant les terres sur 15 à 20 mètres. La vague suivante est entrée dans le périmètre de l'hôtel où je me trouvais ».
Asep Pergangkat, qui a fui la plage de Carita samedi soir avec sa famille, a décrit des voitures « traînées sur dix mètres ». « Les bâtiments en bord de plage ont été détruits, des arbres et des poteaux électriques sont tombés par terre ». « Tous ceux qui sont en sécurité ont couru vers la forêt ». L'impact de la vague a été particulièrement sévère dans le district de Pandeglang, à Java, selon les premiers bilans.
Le risque d'un nouveau tsunami reste élevé
Selon le Centre indonésien de volcanologie, Anak Krakatoa montrait des signes d'activité renforcée depuis une semaine. Une éruption survenue peu avant 16H00 samedi avait duré environ 13 minutes.
Le tsunami qui a déferlé sur les côtes de Java et de Sumatra en Indonésie est dû à l'effondrement sous-marin d'une partie d'un volcan en éruption, un phénomène rare mais qui peut se reproduire maintenant que l'Anak Krakatoa, est déstabilisé, expliquent des experts.
L'Anak s'est formé aux alentours de 1928 dans la caldeira du légendaire Krakatoa, qui avait connu en 1883 un épisode catastrophique. Une immense colonne de fumée, de pierres et cendres s'était dressée dans le ciel à 20 km de hauteur, plongeant la région dans l'obscurité et déclenchant un puissant tsunami. Environ 36.000 personnes avaient trouvé la mort.
L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique et d'éruptions volcaniques. L'Anak est l'un des 127 volcans actifs d'Indonésie.
Fin septembre 2018 , un tsunami provoqué par un tremblement de terre de magnitude 7,5 avait dévasté la ville de Palu et ses environs, dans les Célèbes, faisant des milliers de morts.
En 2004, un tsunami consécutif à un séisme de 9,3 au large de Sumatra avait provoqué la mort de 220.000 personnes sur les côtes de l'océan Indien, dont 168.000 en Indonésie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.