Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Les anticipations tablent sur une hausse au troisième trimestre 2021    Une période d'incertitude après les législatives    Le peuple dans la rue, craint «un retour à la dictature Ben Ali»    L'ONMT rend hommage aux professionnels    Les Lions de l'Atlas, une fierté nationale    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Le Maroc à l'honneur !    Interpellation de six personnes pour organisation de l'immigration illégale    L'Atelier 21 accueille l'exposition «Efflorescence» de l'artiste Yamou    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    Lutte contre les menaces NRBC : David Greene relève l'efficacité des FAR    La malédiction Brahim Ghali hante le gouvernement Espagnol    Le PJD aura malgré tout un groupe parlementaire    Un complexe solaire et éolien qui reliera le Maroc au Royaume-Uni    Crédit Agricole du Maroc lance Tasbiq Tasdir    Futsal: Les lions de Dguig tombent sur le champ d'honneur    Parution :partis politiques et protestations au Maroc (1934-2020)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 septembre 2021 à 16H00    Coronavirus. Les patchs de vaccination arrivent !    L'Opinion : En attendant l'allégement...    MoulZeri3a.com l Une plateforme digitale pour « pérenniser » un métier traditionnel    Entretien entre l'ambassadeur du Maroc et le nouveau ministre libanais des AE Beyrouth    Le PI remporte la présidence de 5 communes sur 6 dans la province d'Aousserd    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Rabat-Salé-Kénitra : première session du conseil régional consacrée à la refonte du règlement intérieur    En Algérie, le régime se débarrasse de ses piliers compromis dans les scandales de corruption    Coupe du monde de futsal (Lituanie 2021): "Le Maroc a bousculé l'équipe la plus titrée de la compétition", selon la FIFA    Reim Partners va gérer le premier OPCI de la CMR    Australie : La pratique de l'alternance au Maroc saluée lors d'un séminaire    Inflation en vue    Foot africain : Le Ghana vire son sélectionneur national    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Rapt au Nigeria : libération de dix étudiants    Séisme en Grèce: Un mort et 11 blessés    Attijariwafa bank, « Banque la plus sûre en Afrique » selon Global Finance    Sinopharm et Pfizer: le Maroc recevra des quantités importantes de vaccins    Covid-19 : Plus de 8,26 millions de cas confirmés en Afrique    Botola Pro D1 "Inwi" (4ème journée): Aujourd'hui à 19h15, la Jeunesse de Soualem face à l'Olympique de Khouribga    Canada. ASMEX promeut le Halal et le Bio «Made in Morocco»    Edito : Place à l'action    Qui est la nouvelle maire de la ville de Rabat ?    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De 5 à 15 pays, l'UE élargit sa liste noire des paradis fiscaux
Publié dans L'observateur du Maroc le 12 - 03 - 2019

Les 28 Etats membres de l'UE ont élargi mardi 12 mars 2019, leur liste noire des paradis fiscaux pour la porter de 5 à 15 pays et y ont inclut les Emirats arabes unis malgré les réticences de l'Italie, soucieuse de ses intérêts économiques.
Dressée pour la première fois par les Européens en décembre 2017, à la suite de plusieurs scandales, dont Les Panama Papers et LuxLeaks, cette liste a pour objectif de lutter contre l'évasion fiscale des multinationales et des grandes fortunes.
Elle épinglait au départ 17 pays mais avait considérablement rétréci ces derniers mois, en raison de promesses de plusieurs mauvais élèves faites à l'Union européenne de changer leur législation fiscale.
Il ne restait par conséquent plus que cinq territoires à n'avoir jamais pris aucun engagement: les Samoa américaines, Samoa, Guam, Trinidad et Tobago et les îles Vierges américaines.
Après l'actualisation de mardi, trois pays, sortis l'an passé de la liste noire après des promesses de bonne conduite, se retrouvent à nouveau épinglés pour mauvais comportement: la Barbade, les îles Marshall et les Emirats arabes unis (EAU).
Le retour de ce pays du Golfe sur la « blacklist » a toutefois posé quelques problèmes, l'Italie rechignant à mettre à l'index cet important partenaire économique.
Fin janvier, l'entreprise italienne Eni a effet investi 3,3 milliards de dollars dans une raffinerie aux Emirats.
Sept autres pays qui étaient jusqu'ici inscrits seulement sur la liste dite « grise »(ndlr : ceux des mauvais élèves ayant pris des engagements qui ne se sont pas concrétisés) sont désormais pour la première fois « blacklistés ».
Il s'agit d'Aruba, du Belize, des Bermudes, des Fidji, du Vanuatu, de la Dominique et d'Oman.
Par ailleurs, trente-quatre pays restent sur la liste grise et vont donc continuer à être surveillés étroitement par la Commission européenne.
Parmi eux, la Suisse, qui n'a pas encore tenu ses promesses, mais a bénéficié d'un petit délai car elle organise un référendum au printemps sur un changement de législation.
En revanche, s'insurge l'ONG Oxfam, cinq paradis fiscaux « notoires » ont été « blanchis »: le Panama, Hong Kong, l'île de Man, Jersey et Guernesey.
Au total 92 juridictions (Etats et territoires, ndlr) ont été passées au crible à l'aune de trois critères: la transparence fiscale (pratiquent-elles ou non l'échange d'informations ?), l'équité fiscale (appliquent-elles ou pas des mesures fiscales préférentielles dommageables ?) et troisièmement: mettent-elles en œuvre ou pas les mesures de l'OCDE contre l'optimisation fiscale agressive ?
Pour l'instant, les sanctions à l'encontre des pays blacklistés sont assez limitées: il est simplement prévu de geler les fonds européens qu'ils auraient pu recevoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.