Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Début d'un confinement strict    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De 5 à 15 pays, l'UE élargit sa liste noire des paradis fiscaux
Publié dans L'observateur du Maroc le 12 - 03 - 2019

Les 28 Etats membres de l'UE ont élargi mardi 12 mars 2019, leur liste noire des paradis fiscaux pour la porter de 5 à 15 pays et y ont inclut les Emirats arabes unis malgré les réticences de l'Italie, soucieuse de ses intérêts économiques.
Dressée pour la première fois par les Européens en décembre 2017, à la suite de plusieurs scandales, dont Les Panama Papers et LuxLeaks, cette liste a pour objectif de lutter contre l'évasion fiscale des multinationales et des grandes fortunes.
Elle épinglait au départ 17 pays mais avait considérablement rétréci ces derniers mois, en raison de promesses de plusieurs mauvais élèves faites à l'Union européenne de changer leur législation fiscale.
Il ne restait par conséquent plus que cinq territoires à n'avoir jamais pris aucun engagement: les Samoa américaines, Samoa, Guam, Trinidad et Tobago et les îles Vierges américaines.
Après l'actualisation de mardi, trois pays, sortis l'an passé de la liste noire après des promesses de bonne conduite, se retrouvent à nouveau épinglés pour mauvais comportement: la Barbade, les îles Marshall et les Emirats arabes unis (EAU).
Le retour de ce pays du Golfe sur la « blacklist » a toutefois posé quelques problèmes, l'Italie rechignant à mettre à l'index cet important partenaire économique.
Fin janvier, l'entreprise italienne Eni a effet investi 3,3 milliards de dollars dans une raffinerie aux Emirats.
Sept autres pays qui étaient jusqu'ici inscrits seulement sur la liste dite « grise »(ndlr : ceux des mauvais élèves ayant pris des engagements qui ne se sont pas concrétisés) sont désormais pour la première fois « blacklistés ».
Il s'agit d'Aruba, du Belize, des Bermudes, des Fidji, du Vanuatu, de la Dominique et d'Oman.
Par ailleurs, trente-quatre pays restent sur la liste grise et vont donc continuer à être surveillés étroitement par la Commission européenne.
Parmi eux, la Suisse, qui n'a pas encore tenu ses promesses, mais a bénéficié d'un petit délai car elle organise un référendum au printemps sur un changement de législation.
En revanche, s'insurge l'ONG Oxfam, cinq paradis fiscaux « notoires » ont été « blanchis »: le Panama, Hong Kong, l'île de Man, Jersey et Guernesey.
Au total 92 juridictions (Etats et territoires, ndlr) ont été passées au crible à l'aune de trois critères: la transparence fiscale (pratiquent-elles ou non l'échange d'informations ?), l'équité fiscale (appliquent-elles ou pas des mesures fiscales préférentielles dommageables ?) et troisièmement: mettent-elles en œuvre ou pas les mesures de l'OCDE contre l'optimisation fiscale agressive ?
Pour l'instant, les sanctions à l'encontre des pays blacklistés sont assez limitées: il est simplement prévu de geler les fonds européens qu'ils auraient pu recevoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.