Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Développement agricole : Le semis direct creuse son sillon (vidéo)
Publié dans L'observateur du Maroc le 17 - 05 - 2020

Face aux multiples aléas climatiques, l'agriculture doit réussir sa révolution technologique. Des solutions, techniques comme le « semis direct » prouvent que c'est possible.
Le « semis direct » est une technique qui consiste à utiliser des semoirs adaptés avec zéro labour, préservant ainsi sols et stocks d'eau, tout en contribuant au développement de la vie microbienne des sols.
A travers son programme Al Moutmir, OCP promeut cette solution technologique pour encourager le développement d'une agriculture intelligente. Dans ce sens, le Groupe encourage les agriculteurs, surtout les « petits », dans leurs efforts visant la préservation des sols en optant pour des cultures adaptées et peu consommatrices d'eau. Par ce biais, l'objectif est à la fois de renforcer la résilience du secteur agricole, tout en le soutenant dans ses efforts visant l'atténuation des changements climatiques. Le tout dans un cadre partenarial exemplaire réunissant OCP et le ministère de l'agriculture ainsi que l'Institut national de recherche agronomique (INRA).
Dans le cadre de son programme Al Moutmir, le Groupe a mis à la disposition des agriculteurs 35 semoirs pour les céréales et les légumineuses, en plus du suivi technique de proximité qui est assuré par les ingénieurs agronomes. Cet accompagnement de proximité est assuré tout au long du cycle de la culture.
Dans une première phase, plus de 10.000 hectares sont concernés. Et pour cause ! avec engagement et engouement, de nombreux agriculteurs ont vite compris l'intérêt de la technique du semis direct et l'ont aussitôt adoptée. Pour eux, c'est une aide inespérée dans un contexte difficile marqué à la fois par la sécheresse et par l'impact de la pandémie de la COVID-19.
Les détails en compagnie de Brahim Boukrim, animateur régional Al Moutmir OCP
Premiers résultats
OCP dresse un premier bilan de l'apport de la technique du semis direct en la comparant à la méthode conventionnelle.
Le Groupe a constaté une nette amélioration nette du taux levée de 12% en moyenne à l'échelle des plateformes nationales. Une réduction des coûts du travail du sol de 900 à 1200 DH/ha, a été enregistrée, soit plus de 80% du coût global dédié aux travaux de sol et de préparation de lit de semis.
Autres indicateurs relevés : la réduction des coûts de la semence de 100 à 130 DH/ha, soit 30 à 35%. Ces résultats sont expliqués notamment par le bon dosage appliqué par les agriculteurs, la grande tolérance du semis direct au stress hydrique, la limitation de la perte d'eau par évaporation et une meilleure utilisation de la réserve en eau du sol.
Chiffres clé – Phase I du programme Al Moutmir de semis direct
* 2000 agriculteurs et agricultrices bénéficiaires
* 76 communes territoriales au niveau de 18 provinces
* 10 000 ha de superficie cultivée avec plus de
* 99% en céréales & Légumineuses (4%)
* 35 semoirs mis à la disposition des coopératives et associations agricoles
* 600 plateformes de démonstration dédiées


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.